«Mon métier, c’est rendre le cinéma accessible à tous»

Dernière mise à jour 31/03/22 | Article
BV_metier_cinema_accessible
Bruno Quiblier est la cheville ou¬vrière de Regards Neufs, un projet qui a pour mission de proposer des films audiodécrits dans les cinémas. Rencontre.

Le quadragénaire ouvre avec un large sourire la porte des bureaux lausannois de Base-Court, l’association pour la promotion du court-métrage, avant de prendre place à la grande table de la salle de réunion. «Après mon master de cinéma à Lyon, j’ai fait un stage dans un festival de films à Genève, puis j’ai pu gravir les échelons. Mon métier, c’est rendre le cinéma visible et accessible à tous», raconte ce passionné du septième art. Dénicher des courts-métrages, les promouvoir, les program­mer lors de manifestations font partie des tâches de Bruno Quiblier au sein de Base-Court, alors que rendre «visibles» les longs métrages suisses et internationaux aux personnes souffrant de déficit visuel, via l’audiodescription et les sous-titres, sont celles qu’il effectue sous la houlette du projet Regards Neufs.

Arrivé à la direction de Base-Court en 2010, alors que son prédécesseur venait de lancer ce projet inclusif, Bruno Quiblier a dû tout mettre en place. «Il a fallu créer une forma­tion d’audiodescription, trouver une solution technologique pour que les films adaptés soient projetés dans les cinémas, organiser les projections avec les personnes malvoyantes, etc.» Depuis 2015, une vingtaine de longs métrages suisses ont ainsi été audiodécrits par la petite équipe menée par Bruno Quiblier.

Travail long et minutieux

Mais audiodécrire, ça consiste en quoi? «L’audiodescription fournit des éléments visuels utiles à la compréhension du film. Il ne faut pas empiéter sur les dialogues, ni dévoiler des choses qui pourraient nuire à l’œuvre ou dévoiler l’intrigue. Il s’agit de rester le plus factuel possible.» Et Bruno Quiblier d’expliquer: «Sur un long métrage, il y a toujours deux audiodescripteurs qui se partagent le travail. Une fois leur mission de rédaction accomplie, le résultat est soumis à un pôle de trois personnes malvoyantes pour s’assurer que le film est bien compréhensible.» Ce travail long et minutieux ouvre ainsi les salles de cinéma à un public qui ne s’y rendait pas, faute de pouvoir comprendre le film à l’affiche.

Depuis 2016, Bruno Quiblier n’a plus besoin d’organiser des projections spécifiques pour les malvoyants. En effet, grâce à l’application allemande Greta, gratuite pour ses utilisateurs, les cinéphiles peuvent se rendre à n’importe quelle séance dans n’importe quelle salle obscure. «Il leur suffit de télécharger le fichier audio du long métrage choisi et de lancer l’application en début de séance, explique Bruno Quiblier. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Quand j’ai commencé, il fallait équiper les cinémas avec un système audio particulier et c’était technologiquement compliqué. Il y avait des séances spéciales pour les malvoyants que j’organisais les dimanches matin.»

Parmi les futurs projets de Bruno Quiblier, il y a une collaboration avec le festival «Visions du réel» en avril prochain, mais aussi l’instal­lation d’une borne cinéma à l’Hôpital ophtal­mique Jules-Gonin qui proposera chaque mois deux courts métrages audiodécrits aux patients et patientes et à leur famille, ainsi que la création d’une plateforme de diffusion de grands classiques du cinéma suisse adaptés pour les personnes malvoyantes et malenten­dantes. Et le quadragénaire de conclure: «J’aime faire plaisir, j’aime le cinéma et je suis heureux de pouvoir partager ma passion avec des personnes qui n’avaient pas accès aux films en raison de leur handicap.»

__________

Article repris du site  BienVu!

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Calculs rénaux et biliaires
Quand faire pipi pose problème

Quand faire pipi pose problème

Vous ressentez des brûlures ou des douleurs en urinant? Vous faites une pause pipi toutes les 10 minutes?...
Lire la suite
Allergies (autres)
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
BV_junior_dans peau personne aveugle

Dans la peau d’une personne aveugle

Lorsqu’on n’a jamais vu le monde, on doit apprendre à se le représenter.
BV_quand_depression_installe

Malvoyance: quand la dépression s’installe

Les études sont encore rares et relativement récentes, mais une forte corrélation entre déficience visuelle et dépression se dessine.
BV_dossier_insertion_profesionnelle

Malvoyance: le défi de l’insertion professionnelle

Les témoignages sont unanimes: non, la tâche n’est pas aisée, mais le challenge peut être relevé. Tout l’enjeu, pour la personne non ou malvoyante, les expert-e-s en insertion professionnelle, les dirigeant-e-s d’entreprise: faire en sorte que les portes s’ouvrent et qu’une chance soit donnée. Et si le tout se résumait à un seul et même défi pour tous les protagonistes en présence, celui d’oser?
Videos sur le meme sujet

Être para ou tétraplégiques en temps de confinement

Anne Baecher s'interroge sur le vécu des blessés médullaires, les personnes paraplégiques ou tétraplégiques, durant cette période de confinement.

La prise en charge de la paraplégie

Anne Baecher s'intéresse à la prise en charge de la paraplégie à la Clinique romande de réadaptation (CRR) de Sion.

Remarcher après une paralysie?

On ne guérit pas d’une paralysie. En revanche, on pourrait imaginer la court-circuiter en passant par-dessus la lésion pour reconnecter les parties en amont et en aval de la moelle épinière. C’est l’idée que le chercheur de l’EPFL Grégoire Courtine poursuit depuis de nombreuses années: 36,9° l’a suivi dans cette quête passionnante.
Symptômes sur le meme sujet
Un zoom sur un oeil

Vue qui baisse

Je vois moins bien