Le nerf vague sous la loupe

Dernière mise à jour 31/10/18 | Audio
Loading the player ...
Grand pacificateur de notre organisme, le nerf vague connaît un intérêt croissant. Ses propriétés anti-inflammatoires pourraient notamment soulager des maladies du système digestif.

(Texte: Aude Raimondi)

Qui est donc vraiment ce mystérieux nerf, réputé pour être le plus long de l’organisme? Il s’agit en réalité de deux branches nerveuses (droite et gauche) qui partent du cerveau et relient de nombreux organes comme le coeur, les poumons, l’estomac, le foie et l’intestin grêle. Le rôle du nerf vague est surtout sensitif: il informe le cerveau de ce qui se passe dans le corps, en périphérie. Il fait partie du système nerveux autonome et fonctionne donc sans que nous n'ayons à y penser (comme la respiration par exemple). Le nerf vague agit également en tant que pacificateur de l’organisme. Si en cas de stress, la fréquence cardiaque s’accélère, il la ralentit afin d’obtenir un équilibre. Une manière de protéger le coeur et favoriser un retour au calme.

Depuis de nombreuses années, des thérapies qui consistent à stimuler ce nerf électriquement ont prouvé leur efficacité dans 50% des cas d’épilepsie. Un petit implant placé sous la clavicule envoie des impulsions dans la branche gauche du nerf vague – en direction du cerveau – et contribue à réduire les crises.

En 2000, un groupe de recherche américain met en évidence des propriétés anti-inflammatoires du nerf vague, jusqu’ici inconnues. Au CHU de Grenoble, des tests sont actuellement menés avec des patients touchés par la maladie de Crohn. Cette pathologie du système digestif requiert la prise de médicaments anti-inflammatoires aux effets secondaires nombreux. Les neurostimulateurs pourraient donc faire office de substitut, en agissant directement sur les intestins. Sur 9 patients, 7 ont constaté de réelles améliorations. «Ce type de thérapie demande toutefois du temps, avertit le Dr Bruno Bonaz, spécialiste des voies digestives au CHU de Grenoble au micro de CQFD. Comme dans les cas d’épilepsie ou de dépression, il faut au minimum deux à trois mois de stimulation pour observer de réels résultats».

Il est également possible d’activer son tonus vagal soi-même, à travers divers exercices. L’hypnose, la méditation ou encore la cohérence cardiaque permettent de stimuler son nerf vague. A l’image d’un muscle, il peut être entraîné. «La manière la plus simple est de passer par la respiration, explique Sonia Pelissier, physiologiste à l’Université Savoie Mont-Blanc. Pour caler votrerythme cardiaque sur votre respiration, inspirez sur 4 secondes et expirez sur 5, le tout pendant des cycles de 6 à 7 minutes». Si peu d’études standardisées ont été réalisées à ce jour, certains spécialistes estiment qu’un nerf vague bien entraîné reste plus souple et effectue mieux son travail régulateur.

______

Notre précédente chronique: La stimulation du nerf vague pour sortir du coma

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Jeûne

L'intérêt de jeûner avant une opération chirurgicale

Cécile Guérin s'intéresse à la préparation avant une opération chirurgicale, notamment d’un point de vue nutritionnel.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
eau_nourriture_voyage

L’eau et la nourriture en voyage: prudence!

Qui, en voyage, n’a jamais souffert de problèmes gastriques ou intestinaux liés aux changements de régime alimentaire? L’eau et la nourriture peuvent en effet être la cause de nombreux désagréments pouvant gâcher les vacances. Quelques conseils utiles pour limiter les risques.
Les maux de ventre sont-ils les mêmes à tout âge?

Les maux de ventre sont-ils les mêmes à tout âge?

Le mal de ventre est un symptôme bien connu de la population, parfois sans qu’aucune cause ne puisse être identifiée. Chez les personnes âgées, la prise en charge de ces maux représente souvent un véritable défi pour le médecin. Eclairages.
faute_fodmap

Ballonnements, diarrhée, mauvaise digestion… et si c’était la faute des FODMAP?

Ces sucres à chaînes courtes peuvent causer des problèmes aux personnes sensibles, mais attention à ne pas les éviter sans raison.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Pascal Juillerat, un spécialiste des maladie inflammatoires intestinales

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

SOS maladies inflammatoires de l'intestin

Douleurs abdominales, diarrhées, fatigue, perte d’appétit et de poids…

SOS maladies inflammatoires de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ont quadruplé depuis les années 1960. On soupçonne les additifs alimentaires de jouer un rôle-clé dans cette épidémie mondiale, car elle se développe surtout dans les pays qui ont adopté un régime alimentaire faisant la part belle aux plats préparés.
Maladies sur le meme sujet
Douleur au ventre

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une inflammation chronique du tube digestif qui évolue par poussées entrecoupées de rémissions

maux de ventre

Gastroentérite

Une gastroentérite est une infection digestive qui provoque des diarrhées et des maux de ventre, des nausées et des vomissements, parfois de la fièvre.

Vomissements

Hématémèse

L'hématémèse est un vomissement de sang rouge ou brunâtre. Elle nécessite une consultation chez un médecin et, si la perte de sang est abondante, une hospitalisation en urgence.

Symptômes sur le meme sujet
Homme pris de nausée

Nausées

J'ai envie de vomir
Biscuits au chocolat

Mal au ventre

J’ai mal au ventre