Raisins secs pour collation idéale

Dernière mise à jour 11/06/12 | Article
Raisins secs
Vous ne trouverez pas moins calorique et plus roboratif qu’eux: les raisins secs. C’est ce qu’affirme une étude financée par des producteurs californiens. Les fruits de la vigne meilleurs que tous les snacks industriels?

On s’en doutait, on en a progressivement la preuve: le snacking fait recette. Les collations, en-cas, snacks, pause-café et autres repas qui n’en sont pas intéressent au plus haut point les industriels de l’agro-alimentaire. Jadis, le travailleur de force se régalait, à la pause, d’un casse-croûte. Le salarié contemporain serait effrayé de devoir mordre à pleine dents dans des tranches de pain coupées, devant lui, au couteau et d’apparence par trop rustique. Sans parler du contenu charcutier ou fromager. Et sans évoquer des fragrances dont on ne savait pas alors qu’elles étaient synonymes de développement durable. Comment, d’ailleurs, imaginer des distributeurs de casse-croûte?   

On a ainsi progressivement vu les en-cas et autres collations s’aseptiser, être industriellement confectionnés, conditionnés, portés par des marques et la publicité qui les fait vivre et prospérer. Le tout avec des allégations récurrentes (rarement démontrées) concernant les vertus sur la santé des (jeunes) consommateurs. C’est ainsi que l’on voit fleurir aujourd’hui dans les gondoles un nouveau slogan – «Feel Good», en français – censé offrir davantage de visibilité aux produits estampillés «sains». Et ce alors même que l’on cherche des remèdes à l’insidieuse tentation du grignotage et de ses méfaits.

Et puis, ici ou là, des îlots de résistance face aux rois du snacking. Ainsi, les raisins secs, collation idéale dans la mesure où ils apporteraient une véritable sensation de satiété pour un apport calorique raisonnablement réduit. C’est du moins la conclusion optimiste d’une étude présentée à la réunion annuelle de la Canadian Nutrition Society qui vient de se tenir à Vancouver. Il faut préciser d’emblée que cette étude a été financée par le «California Raisin Marketing Board», émanation du groupement des producteurs californiens de raisins.

Le travail a été mené par le Pr G. Harvey Anderson, professeur de sciences de la nutrition et de physiologie du département des sciences nutritionnelles de l’Université de Toronto. Il a concerné 26 enfants, garçons et filles, de poids normal, âgés de 8 à 11 ans, et ce sur une période de trois mois. Les jeunes participants à l'étude ont été répartis au hasard dans des groupes à qui on proposait de manger, après l’école, des raisins secs ou d’autres types de snacks: des raisins frais, des chips ou des biscuits aux pépites de chocolat. Et ce jusqu’à ce qu’ils ne ressentent plus de sensation de faim. En dehors de cette collation, chaque enfant se voyait http://www.eurekalert.org/multimedia/pub/44180.php?from=213644 proposer les mêmes repas (dont le petit-déjeuner) durant la journée. La sensation de faim était mesurée avant et immédiatement après la consommation des produits proposés à intervalles de quinze minutes

Les auteurs constatent en substance que l'apport alimentaire est plus faible après la collation de raisins secs et que la sensation de satiété est supérieure avec les raisins secs par rapport aux d’autres collations. Il apparaît d’autre part que la collation de raisins secs entraîne un apport moindre de calories consommées en comparaison des autres apports. Des raisins frais, des chips et des biscuits au chocolat fournissent  respectivement un apport calorique supérieur de 56, 70 et 108% par rapport aux raisins secs.

Enfin l'apport calorique cumulé de la journée est de 10 à 19% plus faible lorsque la collation est composée de raisins secs. «A notre connaissance, c'est la première étude contrôlée menée chez des enfants sur le thème de la pratique du grignotage et du sentiment de satiété, a déclaré le Pr Anderson. Et nous avons trouvé que la consommation de raisins secs peut aider à contribuer au maintien, chez les enfants d'âge scolaire, d’un poids compatible avec leur santé.» Faut-il reprendre ce travail pour en confirmer les conclusions? Comparer en double aveugle les effets de raisins secs de diverses origines géographiques et ampélographiques? Ou se dire qu’il y a là une belle occasion à saisir: remplacer certains des fruits tout apprêtés de la production industrielle agro-alimentaire par ceux de la vigne. Avec, en prime, les bienfaits des différents composés du raisin sans les effets de l’alcool?

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention_mode d'emploi

Prévention, mode d’emploi

L’idée de la prévention est, en fonction de l’âge, de repérer ce qui nous prédispose à une possible maladie. Puis, plus tard dans la vie, d'aller chercher les indices du développement éventuel de cette pathologie. Et, une fois qu’elle a pu être prise en charge et soignée, éviter qu’elle ne revienne. Les médecins parlent respectivement, pour ces trois étapes, de prévention primaire, secondaire et tertiaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un mode de vie sain permet d’éviter ou de retarder l’apparition des maladies non transmissibles (tels que cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires) dans plus de 50% des cas. Dans les faits, comment insuffler de la prévention dans sa vie? L’affaire est plus simple qu’il n’y paraît.
 faim_satiete

Faim et satiété: l’important est de s’écouter

Les besoins nutritionnels varient d’une personne à l’autre. Ils évoluent également avec l’âge et en fonction de l’activité physique. L’important est de savoir s’écouter et de manger à satiété, ni trop, ni pas assez. Conseils et gourmandise avec les livres Bien manger pour ma santé*.
vegetarien_sain

Manger végétarien, c’est sain!

Se passer de viande, c’est bon pour la santé. Attention toutefois aux carences, surtout si l’on est végétalien.
Videos sur le meme sujet

Fruits et légumes trop pauvres en micronutriments: attention carences!

Nous mangeons toujours plus et sommes de moins en moins nourris.

Manger sainement: un investissement pour la vie

Qu'est-ce qui devrait nous guider dans le choix de ce que l'on mange ? Le besoin ou le plaisir ? Cette vidéo vous présente comment avoir une approche saine de l'alimentation à travers l'avis d'un médecin.

Aliments fonctionnels: ces aliments qui vous veulent du bien

Aujourd'hui, à l'heure de faire ses courses, le consommateur se trouve face à une multitude de produits qui disent agir pour sa santé. Alors que penser des ces aliments dits "fonctionnels"? L'Antidote fait le point avec des diététiciennes, des consommateurs, des industriels, un sociologue et un spécialiste du marketing.