Le jeûne, une fausse bonne idée

Dernière mise à jour 01/04/17 | Questions/Réponses
Puls_jeune_fausse_idee
Le jeûne véhicule une image de pureté, de maîtrise de soi et de santé. Mais cesser de s’alimenter pendant plusieurs jours est-il vraiment raisonnable pour la santé? Le point avec le Pr Claude Pichard, responsable de l’unité de nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

8 bonnes résolutions pour une alimentation santé

  1. 5 fruits et légumes par jour (3 légumes et 2 fruits) au minimum.
  2. Le moins possible de charcuterie, de saucisses et autres viandes transformées.
  3. Des produits naturels et simples dans leur composition. De la fraîcheur, du local et de saison.
  4. Le moins possible de produits industriels, trop riches en sucre, en sel et en graisse.
  5. Des repas cuisinés à la maison, pour contrôler ce qu’il y a dans votre assiette.
  6. Des aliments complets et riches en fibres.
  7. Moins d’aliments frits et cuits à haute température.
  8. De l’eau surtout, et moins de boissons sucrées.

Pulsations: Quels sont les effets du jeûne sur l’organisme?

Pr C. Pichard: Le jeûne représente un stress pour le corps car nous sommes programmés pour nous alimenter. Chez l’individu sain qui jeûne par volonté, l’organisme s’adapte après 4 à 5 jours, au terme desquels le stress et l’appétit disparaissent. Le corps va puiser dans la masse grasse pour trouver de l’énergie. Des corps cétoniques sont alors libérés. Ils inhibent le centre de l’appétit entraînant ainsi une disparition de la sensation de faim. Chez un individu malade, les effets sur l’organisme sont différents. A cause de la maladie, le corps est déjà en état de stress et l’appétit naturellement coupé. Pour trouver de l’énergie, l’organisme affaibli en état de jeûne consomme donc essentiellement la masse protéique (ou maigre), c’est-à-dire les muscles, et peu de graisse.

Est-ce que jeûner fait maigrir?

Non. Bien sûr qu’à court terme ne pas manger fait perdre du poids. Mais à long terme, c’est le contraire. Après une période de privation, des mécanismes de compensation s’installent avec pour conséquence une prise de poids généralement supérieure au poids avant le jeûne. C’est ce qui se passe d’ailleurs avec n’importe quel régime restrictif.

Est-ce que jeûner est dangereux?

Oui. Jeûner plus de trois jours est dangereux, surtout chez les personnes qui ont peu de graisse et de muscles. Le corps «se mange lui-même», c’est une espèce d’auto-cannibalisme! Les jeûnes répétés ne sont pas bons non plus. En jeûnant un jour par semaine, on se prive de 15% des apports nutritifs nécessaires à l’organisme. A long terme, la perte cumulée a des conséquences néfastes pour la santé. La privation en calcium, par exemple, porte atteinte à la formation et la solidité des os.

On peut penser que le jeûne nettoie l’organisme et le repose, est-ce vrai?

Non. L’idée qu’on se nettoie le corps en jeûnant est totalement fausse. On est naturellement fait pour garder ce qui est bon et éliminer ce qui est nocif. Quant au présupposé «repos de l’organisme», il n’existe pas. Jour et nuit, notre machine cellulaire fabrique de l’énergie chimique, dans une quantité équivalente à notre poids corporel. Le concept idéologique de «nettoyage» ne s’appuie sur aucun fondement physiologique.

Si on résume, jeûner n’est donc pas une bonne idée…

Non, effectivement. Le jeûne n’apporte aucun bénéfice pour la santé et peut même être néfaste chez une personne malade. On sait en effet que la malnutrition augmente le risque de problèmes de santé. Une seule nuance est à faire: il est possible que, dans le futur, certains traitements (la chimiothérapie par exemple) soient plus efficaces en étant associés à des périodes de jeûne très précises. Mais aujourd’hui la question reste très controversée. Rien ne prouve en effet les bénéfices du jeûne dans le cadre d’un traitement contre le cancer chez l’homme.

________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Constipation
constipation_hemorroides_lies

Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues...
Lire la suite
Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_vrai faux_jeuner_rythme

Jeûner au bon rythme

Le jeûne intermittent met l’organisme au repos pendant plusieurs heures. Explications sur cette approche qui contribue à la perte de poids avec le Dr Thin-Hai Collet, médecin adjoint à l’Unité de nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
LMD_Nutrition_jeûner_rythme

Jeûner, c’est chacun à son rythme

Depuis plusieurs années, les études sur les bienfaits du jeûne s’accumulent. À tel point que la question est désormais de savoir comment et qui peut s’y mettre.
jeune_peut_therapeutique

Le jeûne peut-il être thérapeutique?

Véritable phénomène de mode, le jeûne prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Le monde médical s’interroge sur le potentiel thérapeutique d’une telle pratique, notamment dans le cadre d’une chimiothérapie.
Videos sur le meme sujet

Quelles vertus du jeûne

Le jeûne fait de plus en plus parler de lui.

Tendance jeûne

Qu’on prenne l’habitude de sauter un repas ou qu’on s’abstienne de manger plusieurs jours, nous nous sommes demandés quels sont les bienfaits thérapeutiques du jeûne.

L'intérêt de jeûner avant une opération chirurgicale

Cécile Guérin s'intéresse à la préparation avant une opération chirurgicale, notamment d’un point de vue nutritionnel.