Intoxication à la maison: que faire?

Dernière mise à jour 09/10/13 | Article
Intoxication à la maison: que faire?
Un enfant qui avale des médicaments, un produit corrosif qui touche la peau en bricolant… Que faire?

Evidemment, appeler le centre anti-poison (en Suisse, composer le 145; en France, téléphoner au centre le plus proche). Mais encore? Que faire d'autre pour gérer au mieux cette situation d'urgence?

Prévenir

Quand l'accident arrive, il est trop tard. Pour l'éviter il faut se rappeler des règles simples.

  • Entreposer les produits toxiques (y compris les pastilles pour le lave-vaisselle) en hauteur et dans un meuble fermé, cela évitera que les enfants ne les atteignent.
  • Ne jamais transvaser des produits toxiques, les informations de sécurité que comporte leur étiquette seraient perdues. De même, ne jamais utiliser de récipient alimentaire (bouteille en PET par exemple) pour stocker des produits toxiques. Le risque de confusion est bien trop élevé: qui n’a pas le réflexe de boire une rasade à une bouteille en PET s’il a soif?
  • Porter des gants et des lunettes de protection lorsque l'on manipule des produits toxiques.

Ne pas paniquer

Plus facile à dire qu'à faire quand l'accident est là. Hugo Kupferschmidt, directeur du centre anti-poison suisse, le «Tox», se fait cependant rassurant. «La plupart des situations pour lesquelles les gens nous appellent se révèlent au bout du compte sans danger.» De plus, on a généralement le temps d'agir immédiatement, poursuit le spécialiste. Si la personne est consciente et n'est pas en arrêt cardiaque, la seule situation où il est capital d'agir tout de suite est si un produit corrosif est entré en contact avec les yeux. Commencez tout de suite à les rincer avec de l'eau courante et appelez le centre anti-poison.

Appeler le 144, le SAMU ou un médecin

En cas d'arrêt cardiaque, appelez tout de suite les secours: 144 en Suisse, 18 en France. Si la victime a perdu conscience, ne pas la faire vomir (ce n'est jamais une bonne idée en cas d'intoxication) et appeler impérativement un médecin.

Appeler le centre anti-poison

Si la personne est consciente et n’est pas en train de faire un arrêt cardiaque, composez le 145 en Suisse ou le numéro du centre anti-poison le plus proche en France. Un médecin vous répondra et vous demandera de décrire les symptômes de la personne intoxiquée. On vous demandera son âge et quel produit a été ingéré. Vous serez sans doute amené à lire l'étiquette à la personne que vous avez au téléphone (une raison de plus pour toujours garder l'emballage original de ces produits). Cette discussion est cruciale pour déterminer l'urgence et la gravité de la situation.

Soigner

Dans une minorité de cas, on vous conseillera de vous rendre à l'hôpital, parfois en appelant une ambulance. Boire de l'eau soulagera sans doute la personne intoxiquée, mais attention à ne pas donner de lait car la graisse qu’il contient faciliterait l’absorption du toxique. Il est très possible que le médecin du centre anti-poison vous recommande de donner à la personne intoxiquée du charbon actif ou un produit antimoussant. Ces deux médicaments se trouvent en pharmacie: vous aurez normalement le temps d'aller les chercher mais il est recommandé d'en avoir dans sa pharmacie s'il y a des petits enfants dans le foyer.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Symboles de danger chimique: pourquoi changer?

Symboles de danger chimique: pourquoi changer?

Depuis l'an dernier, de nouveaux symboles avertissent des dangers que présentent les produits chimiques. D'ici à 2017, ce système international, le SGH, sera le seul autorisé en Suisse. Pourquoi ce changement?
Plantes: des confusions dangereuses

Plantes: des confusions dangereuses

Pour un non botaniste, il est facile de prendre une plante par une autre tant leurs fruits ou leurs feuilles se ressemblent parfois.
Videos sur le meme sujet

Intoxications accidentelles

Les intoxications accidentelles sont nombreuses, malgré tous les messages de prévention. En Suisse, plus de 15’000 accidents par année sont dus aux médicaments, aux produits ménagers ou aux plantes.

Intoxications alimentaires: traquons les microbes!

Qui ne s'est jamais senti mal après avoir mangé quelque chose de "pas frais"? Parfois sans conséquences, les intoxications alimentaires peuvent causer quelques soucis.

L'eau du robinet: à boire sans modération

Malgré sa relative abondance, l'eau est une denrée précieuse. Et si l'on veut la consommer, il faut surveiller sa qualité car elle peut facilement être contaminée ou polluée.