Du magnésium contre les migraines?

Dernière mise à jour 05/06/23 | Article
PS49_magnesium_migraines
Les données actuelles semblent indiquer que les traitements à base de magnésium pourraient diminuer la survenue des migraines. Toutefois, il existe encore de nombreuses zones d’ombre.

La migraine est l’un des troubles neurologiques les plus courants. Elle toucherait entre 3 et 18% de la population, en majorité des femmes. Pour réduire les maux de tête (mais également les nausées, les vomissements, l’hypersensibilité à la lumière et aux sons, etc.), les personnes concernées ont recours à différentes pratiques, dont l’automédication. Les antalgiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens sont ainsi utilisés afin de soulager les symptômes. En parallèle de ces médicaments, il existe des substances susceptibles de réduire la fréquence et la gravité des crises, dont peut-être le magnésium.

Des preuves limitées

Plusieurs études ont mis en évidence une corrélation entre la présence de migraines et des concentrations faibles de magnésium. Une étude iranienne portant sur 280 jeunes adultes, principalement des femmes, a par exemple démontré que le taux de magnésium sanguin du groupe de personnes migraineuses étudié était significativement inférieur à celui du groupe en bonne santé. Toutefois, les chercheurs ont effectué leurs mesures uniquement lorsque les participants ne présentaient pas de maux de tête. Une étude américaine renseigne également des données similaires. En analysant la nourriture consommée par 3626 personnes, elle a démontré qu’un apport insuffisant en magnésium est associé à la survenue de migraines chez l’adulte. Cependant, l’alimentation n’a été mesurée que durant l’équivalent d’une journée, ce qui limite l’interprétation des résultats.

Un manque de magnésium pourrait conduire à une excitation anormale du système nerveux et favoriser un déséquilibre oxydatif. C’est pourquoi des scientifiques ont développé diverses méthodes d’évaluation de la carence en magnésium et tentent de saisir la relation entre ses concentrations et l’apparition des céphalées. Les résultats d’une analyse méthodique de la littérature, parue en 2018, suggère, avec un niveau de preuve faible, que le magnésium réduirait de l’ordre de 22 à 43% le nombre de crises de migraine. En Turquie, 40 adultes diagnostiqués migraineux ont été observés. L’administration de magnésium a montré, après quatre semaines, un nombre de crises de migraines et une intensité de la douleur significativement plus bas que dans le groupe recevant un placebo. La généralisation de ce résultat doit toutefois être limitée car les données reposent sur un nombre restreint d’individus.

Bien qu’en Suisse la Société des céphalées classe le magnésium comme une alternative pouvant être distribuée aux enfants et aux adultes à titre préventif, l’intérêt d’une supplémentation repose donc sur des preuves limitées.

Soigner son alimentation

Veiller à ses apports en magnésium via une alimentation variée et équilibrée peut toutefois s’avérer utile. Des études ont mis en évidence qu’un apport suffisant en magnésium alimentaire est associé à des risques plus faibles de migraine. Un déficit en magnésium peut survenir lorsque la nourriture est insuffisante en céréales complètes, légumes, légumineuses et/ou oléagineux. Dans ce cas, augmenter la consommation de ces aliments semble pertinent. L’eau peut aussi être une source intéressante. Dans l’idéal, il conviendrait de privilégier les boissons dont la concentration en magnésium est supérieure à 50 mg/l. Les eaux du robinet possèdent des teneurs qui varient considérablement d’une source à l’autre. Il faut donc se référer aux données de sa commune. Concernant les eaux minérales, il suffit de consulter les tableaux de valeurs nutritives présents sur les emballages. 

Fait intéressant, l’organisme n’est capable d’absorber en moyenne que 30 à 40% du magnésium ingéré, c’est pourquoi il est fortement conseillé de consommer régulièrement l’ensemble de ces produits pour atteindre les recommandations journalières. Cela est particulièrement vrai chez les hommes, puisqu’ils présentent des besoins en magnésium plus élevés que les femmes.

Enfin, il faut savoir que, contrairement aux compléments, une alimentation riche en magnésium risque peu d’entraîner des effets indésirables tels que des diarrhées ou des crampes abdominales.

Magnésium et médicaments antalgiques

Être attentif à son alimentation ne permet pas nécessairement de se passer des médicaments pour abaisser la douleur. Plusieurs études ont mis en lumière, dans le traitement de la douleur (non spécifique à la migraine), qu’une supplémentation en magnésium, par rapport à un placebo, engendrait une réduction significative de la consommation d’analgésiques (morphine et tramadol notamment). Chez les enfants et adolescents souffrant de migraines, il a été observé qu’une prise quotidienne de magnésium à titre préventif augmente l’efficacité de l’ibuprofène et du paracétamol par une réduction plus conséquente de l’intensité de la douleur. Puisque la consommation à long terme d’analgésiques et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens n’est pas sans conséquence pour la santé, la prise de magnésium pourrait être une aide à la réduction des doses de traitements classiques administrées. Avant de débuter une supplémentation en magnésium, il est préférable d’en discuter avec un médecin ou un professionnel de la santé afin de déterminer si cette option est sûre et adaptée.

______

Paru dans Planète Santé magazine N° 49 – Juin 2023

Articles sur le meme sujet
LMD_jeune_intermittence_preuves

Jeûner par intermittence: une mode qui a fait ses preuves

Cette pratique populaire consiste à se priver de nourriture pendant un laps de temps restreint. Est-ce bon pour la santé? Éléments de réponse.
Videos sur le meme sujet

Booster son immunité

L’idée de booster son système immunitaire est séduisante.
Maladies sur le meme sujet
migraine

Migraine

La migraine est une variété de maux de tête fréquente. Elle s'accompagne souvent de nausées, de vomissements, et d'une intolérance au bruit et à la lumière.

Symptômes sur le meme sujet
Mal de tête

Mal à la tête

J'ai mal à la tête