PNR 63: le bilan après 5 ans

Dernière mise à jour 02/02/16 | Audio
Loading the player ...
Stéphane Délétroz dresse le bilan de cinq ans du Programme national de recherches dédié aux cellules souches et à la médecine régénérative (PNR 63).

Les résultats de ces recherches ont été compilés dans une brochure qui vient de paraître.
On en parle avec Bernard Thorens, président du comité de direction du PNR 63.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop...
Lire la suite
Recherche anticancer

La théranostique à l'assaut du cancer

Stéphane Délétroz vous propose de découvrir une nouvelle manière de lutter contre le cancer.
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Le regard

L’orientation sexuelle? Elle est dans la prunelle!

Découverte américaine: la mesure de la dilatation de votre pupille – dans certaines circonstances bien particulière – permet de savoir où vous vous situez dans le vaste éventail de la sexualité humaine.
Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Jadis on lisait les lignes de la main. Demain on mirera une goutte de sang. Avec sans doute une plus grande précision.
Les gènes de la goutte

Les gènes de la goutte dans les mailles du filet

Un consortium de plus de 150 équipes, parmi lesquelles des chercheurs lausannois, ont mis en commun les données de 140000 patients pour identifier 18 nouveaux «variants génétiques» impliqués dans l’augmentation du taux d’acide urique dans le sang, elle-même responsable de la goutte.
Videos sur le meme sujet

Thérapie cellulaire: une médecine régénérative

Comment régénérer les cellules de notre cœur après un infarctus ou celles de la peau après de graves brûlures ? Les études sont encore au stade précoce, mais elles donnent déjà beaucoup d'espoir.. Ce reportage vous montre quelques-unes des études en cours et leurs résultats surprenants.

Rencontre avec François Spertini, spécialiste du système immunitaire

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.