Faut-il se méfier des stéroïdes?

Dernière mise à jour 06/01/16 | Article
Stéroïdes
La vague de méningites fongiques continue à progresser aux Etats-Unis. Les médicaments contaminés responsables de cette catastrophe pourraient-ils se retrouver en Suisse?

Refusant de témoigner, Barry Cadden, le directeur et cofondateur du New England Compounding Center (NECC), a été cité à comparaître le 14 novembre devant une commission spécialisée du Congrès américain. Son entreprise est responsable de la vague de méningites fongiques qui a causé en deux mois la mort de trente-et-une personnes aux Etats-Unis. A ce jour, les autorités ont recensé quatre cent vingt-quatre cas de contamination, et quatorze mille personnes sont susceptibles de tomber malade. En cause, la contamination par des moisissures de lots de fioles de stéroïdes destinés à être injectés, notamment dans les cas de douleurs du dos et des articulations.

Les mesures d’hygiène de base dans le processus de fabrication ont été bafouées, selon le rapport de l’autorité de surveillance américaine, la FDA. Les hôpitaux se sont tournés vers ce producteur à la piètre réputation, en raison d’une pénurie du médicament. En effet, deux grandes pharmas, la suisse Sandoz et l’israélienne Teva, avaient suspendu leur production en 2011. Sandoz y a été contrainte après des contrôles de la FDA dans son usine du Québec. Ceux-ci avaient montré des lacunes graves, susceptibles de compromettre la stérilité des produits. Des lots contaminés auraient-ils pu parvenir en Suisse? L’analyse de Nicolas Schaad, pharmacien pour les Hôpitaux de la Côte et chargé d’enseignement à la Faculté de médecine de Genève.

Serait-il possible que les stéroïdes de NECC soient importés en Suisse?

Nicolas Schaad: Le produit en cause aux Etats-Unis est un analogue de la cortisone, la méthylprednisolone. En Suisse, nous utilisons les préparations de Pfizer et de Teva. Aux Hôpitaux de la Côte, nous consommons environ trois mille fioles de ce médicament par année. La maison qui a fabriqué les lots contaminés, NECC, n’est pas connue ici et ses produits ne figurent pas sur la liste des médicaments agréés par notre autorité de contrôle, Swissmedic.

En cas de pénurie, les importations directes de médicaments sont autorisées. Cela aurait-il pu être le cas pour les produits de NECC?

Il n’y a pas eu de pénurie de méthylprednisolone chez nous, l’importation légale de cette substance n’était donc pas possible. De plus, NECC était une entreprise inconnue chez nous avant les événements dont nous parlons. L’enchaînement qui a mené à cette situation n’est pas rassurant. Comment des hôpitaux ont-ils pu se fournir dans une entreprise qui avait déjà eu des démêlées avec la FDA? Lorsqu’il y a une pénurie de médicaments, le plus souvent, nous n’avons plus la possibilité de choisir un fournisseur plutôt qu’un autre. C’est ce qui a dû se passer aux Etats-Unis. Il m’arrive souvent de devoir m’approvisionner en dehors de Suisse. Les firmes pharmaceutiques renoncent souvent à produire un médicament pour le marché suisse, jugé trop petit. Je me tourne en général vers l’Europe, plus rarement vers les Etats-Unis. Et je fais confiance aux autorités de surveillance de ces pays.

Peut-on vraiment leur faire confiance, la surveillance de la FDA ne semble pas avoir été optimale?

Effectivement, c’est très étonnant. S’il arrivait quelque chose de similaire chez nous, je me retournerais contre le fabricant et contre Swissmedic. Il est encore plus inquiétant que de grandes entreprises comme Sandoz ou Teva aient été pointées du doigt par la FDA pour des manquements à l’hygiène dans le processus de fabrication. Est-ce lié au fait que les entreprises incriminées fabriquaient des génériques? Je ne pense pas. Les génériques sortent très souvent de la même chaîne de fabrication que les originaux, seule l’étiquette change. Par ailleurs, en cas de problème, la perte d’image est telle que les entreprises font tout pour éviter un problème.

Savez-vous où sont produits les médicaments que vous achetez?

Non, nous n’avons pas cette indication. Beaucoup de médicaments de grandes firmes sont fabriqués en Inde, au Mexique, etc.

                     

Extrait de :

 Check-Up. Les réponses à vos questions santé
de Marie-Christine Petit-Pierre
Ed. Planète Santé / Le Temps, 2014

       

A LIRE AUSSI

Santé des people
Interview d'Agnes Wuthrich: «Il y a une part de fatalisme en moi et de confiance en la vie»

Interview d'Agnes Wuthrich: «Il y a une part de fatalisme en moi et de confiance en la vie»

Présentatrice du téléjournal depuis huit ans, Agnès Wuthrich est devenue une figure familière des téléspectateurs...
Lire la suite
Santé des people
Jennifer Covo: «J'apprécie qu'une certaine distance soit préservée entre le médecin et son patient. Chacun son rôle.»

Jennifer Covo: «J'apprécie qu'une certaine distance soit préservée entre le médecin et son patient. Chacun son rôle.»

Présentatrice du Téléjournal à la Radio Télévision Suisse, Jennifer Covo nous dévoile quelques aspects...
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements
Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Les antalgiques classiques s’avèrent souvent impuissants face à une catégorie de douleurs chroniques,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
carafes_filtrantes_eau

«Carafes filtrantes» et traitement de l’eau: ce qu’il faut savoir sur le sujet

Une agence sanitaire française vient de mener un vaste travail d’expertise sur le sujet. Voici ses principales recommandations.
soleil_protegent_microbes

Les rayons du soleil nous protègent des microbes

On connaissait les bienfaits de l'exposition (modérée!) au soleil, qui favorise la production de la précieuse vitamine D. Il apparaît désormais que certains de ses rayons stimuleraient aussi notre système immunitaire. Et nous protégeraient donc des microbes.
Prévention_1_place_action

Prévention: place à l’action

Les cibles sont identifiées. Le public, à l’écoute. Les connaissances, à la pointe. Les volontés, bien présentes. Et pourtant, en matière de prévention, la Suisse se fait régulièrement sanctionner d’un «peut mieux faire» par les organisations internationales. Les raisons? Elles sont multiples… et en bonne partie économiques. Explications.
Videos sur le meme sujet

La génomique environnementale

Stimulée par l’accélération des technologies du séquençage de l’ADN, la génomie environnementale ouvre des perspectives vertigineuses aux sciences du vivant.

Lausanne, capitale de l'immunothérapie

L'immunothérapie est une arme supplémentaire, à côté de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie, dans la lutte contre le cancer.

10 minutes pour décrocher de la coke

L’addiction à la cocaïne se soigne.
Maladies sur le meme sujet
Mal de dos

Lombalgies communes (aiguës, subaiguës, chroniques)

La lombalgie est une douleur dans le bas du dos, qui s'accompagne souvent d'une limitation de la mobilité. La douleur peut parfois descendre jusqu'aux pieds ou remonter vers la nuque.

Symptômes sur le meme sujet
mal de dos

Sciatique

J’ai mal au dos / j'ai une sciatique
J'ai mal à la nuque

Cervicalgies

J'ai mal à la nuque / j'ai des cervicalgies