Les vaccins, ça pique. Mais ça sert à quoi?

Dernière mise à jour 25/04/19 | Questions/Réponses
PULS_vaccins_sert_quoi
En Suisse, mais aussi lorsqu'on voyage dans le monde, on peut attraper des maladies dangereuses ou susceptibles de provoquer de graves handicaps pour toute la vie. Heureusement, pour certaines d'entre elles (rougeole, tétanos, méningite, poliomyélite, par exemple), il existe des vaccins qui nous en protègent.

Comment ça marche?

Le vaccin est un médicament qu’on injecte sous la peau avec une seringue. Il contient un microbe (un virus ou une bactérie) ou une partie de celui-ci, qui est tué (c’est-à-dire inactivé) ou affaibli. Son injection stimule les défenses immunitaires de l’organisme: les globules blancs. Ces derniers sont comme une armée de petits soldats. Grâce au vaccin, ils s’exercent «pour de faux» afin d’être prêts à combattre le jour où ils rencontreront le «vrai» microbe. Pour leur entraînement, ils fabriquent des armes, qu’on appelle les anticorps, capables de neutraliser les microbes pour que tu ne tombes pas malade.

Est-ce que ça fait mal?

La piqûre peut faire un peu mal, mais cela passe très vite. Parfois, des rougeurs ou une douleur (comme des courbatures) à l’endroit de l’injection, de la fatigue et plus rarement de la fièvre peuvent apparaître. Mais comparé aux symptômes de la maladie contre laquelle tu es protégé, ce n’est rien!

Un vrai bouclier

Se faire vacciner permet de se défendre contre un microbe sans tomber malade et limite la transmission de la maladie. Dans le monde, la vaccination a ainsi sauvé des millions de vies. Il faut environ deux semaines à ton corps pour produire les anticorps. Dans certains cas, une seule injection suffit pour être protégé toute la vie. Dans d’autres, il faut répéter le vaccin, quelques mois ou plusieurs années plus tard, car le système immunitaire a besoin de plus d’entraînement pour rester au top. On peut mettre plusieurs microbes inactivés dans un même vaccin.

Pourquoi certaines personnes ont peur des vaccins?

Il existe beaucoup de fausses informations sur les vaccins. C’est normal de se poser des questions quand on va recevoir une piqûre. Mais tous les vaccins qu’on te propose sont utilisés depuis longtemps. Ils ont montré qu’ils étaient bien supportés. Si toi ou tes parents avez des questions, il faut en parler au pédiatre.

Un acte de solidarité

La vaccination protège chaque individu qui se vaccine, mais aussi les autres. C’est important, car certaines personnes ne peuvent pas recevoir certains vaccins à cause de leur âge (nouveau-nés, personnes âgées) ou parce qu’elles sont malades. Si on est nombreux à se faire vacciner, on peut les protéger en empêchant la maladie de circuler. C’est en unissant ainsi nos forces pour créer un vaste filet de protection que des maladies dangereuses ont presque ou complètement disparu!

«Vacciné contre la grippe, grand-papa est quand même tombé malade. Pourquoi?»

D’abord, il arrive qu’on attrape un virus qui cause des symptômes semblables à ceux de la grippe. Puis, le virus de la grippe évolue beaucoup et parfois il change à la dernière minute! Mais même dans ce cas, le vaccin permet de rendre la maladie moins grave.

_______

En partenariat avec RTS Découverte

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Dopage
Dopage sportif: la vérité sur l’«Aicar» et le «GW1516»

Dopage sportif: la vérité sur l’«Aicar» et le «GW1516»

Ces deux mystérieuses molécules sont au centre de bien des rumeurs dans les milieux sportifs. Elles ne...
Lire la suite
Altitude
bienfaits_l’altitude

Les bienfaits de l’altitude

Vivre ou séjourner à moyenne altitude est bénéfique, surtout si on y fait de l’exercice. Tout particulièrement...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LC_antiviraux_médicaments

Antiviraux: des médicaments encore trop rares

Le développement des antibiotiques a révolutionné la prise en charge des infections bactériennes, alors que peu d’antiviraux sont disponibles. Une équipe de recherche anglo-suisse a mis au point un composé qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives.
rougeole_rumeur_vaccination

Rougeole: quand la rumeur nuit à la vaccination solidaire

Alors qu’une nouvelle étude confirme l’absence de lien entre le vaccin contre la rougeole et l’autisme, le scepticisme persiste chez une partie de la population. Une hésitation qui entraîne de lourdes conséquences pour la santé publique.

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
Videos sur le meme sujet

Vieux vaccins contre nouvelle maladie

Et si de vieux vaccins étaient efficaces contre le Covid-19?

Rencontre avec Alessandro Diana, un spécialiste de la vaccino-hésitation et de la réanimation

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Vaccins: pourquoi font-ils peur?

Pourquoi certains parents redoutent-ils de faire vacciner leurs enfants? D’où vient cette crainte? 36.9° est allé à la rencontre de ceux qui doutent. Pour sortir de la méfiance et des débats stériles entre pro et anti-vaccins, il vaut la peine de les examiner séparément, vaccin par vaccin, à la lumière du bénéfice et des risques de chacun.