Fitness, c’est le coach qui compte

Dernière mise à jour 15/11/16 | Article
fitness_coach
Une activité physique en salle ne doit pas se faire seul dans son coin. Appuyez-vous sur les coachs pour vous entraîner harmonieusement et sans blessure.

Un fitness? C’est comme un camp de base en alpinisme pour se lancer à l’assaut d’un sommet. «Un endroit équipé pour faire du sport avec du personnel formé pour vous guider et vous enseigner les techniques nécessaires», explique le Dr Stéphane Borloz, médecin du sport à la Clinique Bois-Cerf à Lausanne. Le spécialiste insiste sur le rôle des entraîneurs dans une salle de sport. «Les coachs sont de mieux en mieux formés et il faut se reposer sur eux. Leur rôle est de corriger votre technique et d’adapter votre programme d’entraînement en fonction de vos attentes et de votre progression.»

Il existe des formations reconnues pour ces professionnels, par exemple le brevet fédéral d’instructeur de fitness ou le CFC de moniteur de fitness. N’hésitez pas à demander à la salle de quelle formation ses employés bénéficient, continue le Dr Borloz, et assurez-vous que les coachs soient assez nombreux. A un fitness équipé de machines dernier cri mais avec du personnel débordé, préférez un établissement qui met l'accent sur son personnel et sa formation, insiste le médecin. «Penser que l’on se débrouillera tout seul, c’est faire une fausse économie», résume-t-il.

Surtout, avancez progressivement

Les exercices que vous ferez au fitness appartiennent à deux grands groupes. D’une part, l’entraînement cardiovasculaire (souvent appelé «cardio») qui développe la condition physique générale et l’endurance; de l’autre, la musculation ou renforcement musculaire. La musculation inclut le gainage, c’est-à-dire des exercices qui ciblent les muscles du ventre, de la colonne vertébrale et du plancher pelvien.

«Cardio» et renforcement musculaire ne sont pas du tout exclusifs et certains exercices comme les cours «cuisses-abdos-fessiers» ou la pratique de la zumba associent harmonieusement les deux. «La gamme d’exercices possibles au fitness est extrêmement large, analyse le Dr Borloz. On peut travailler la force, la puissance, développer la masse musculaire, se concentrer sur le gainage ou améliorer sa proprioception (la conscience que l’on a de la position des différentes parties de son corps dans l’espace, ndlr).» Tout dépend de vos objectifs; un bon coach vous aidera à adopter un programme qui vous corresponde et qui ne soit pas déséquilibré. L’avis du médecin sur la composition d’un tel menu? «A côté des exercices "cardio", essentiels, ce que l’on préfère c’est un renforcement musculaire global et des exercices qui renforcent la stabilisation du tronc.»

Il y a deux maîtres-mots pour éviter les blessures, poursuit le Dr Borloz: «progressivité et technique». Quels que soient les exercices que vous faites, démarrez avec humilité, que ce soit en nombre de répétitions ou en poids que vous soulevez (si vous en soulevez). De même, faites régulièrement contrôler votre technique par le coach. Les autres usagers de la salle peuvent aussi vous aider en vous filmant pour mieux vous rendre compte d’éventuels mouvements inadéquats.

D’ailleurs, gare aux poids libres (haltères, barre de squat et autres kettle bells). «Certes, ce sont des exercices plus globaux, mais qui doivent être parfaitement exécutés, prévient le Dr Borloz. Ils requièrent de plus un excellent gainage préalable». En comparaison, les machines peuvent se régler plus finement et imposent un mouvement moins risqué pour le corps.

Des excès à repérer

Dans certains cas, malheureusement, la pratique du fitness s’accompagne de pathologies, qu’il s’agisse de troubles alimentaires ou de la prise de produits dopants. «Le fitness est un lieu où l’on développe sa condition physique et sa musculature, analyse le médecin. Et dans la majeure partie des cas, c’est une très bonne chose dans notre société bien trop sédentaire. Il faut valoriser ces aspects! Mais comme dans toute activité, il y a des excès qu’il faut savoir idéalement prévenir ou prendre en charge le cas échéant.»

Là encore, les coachs sont essentiels: «Ils doivent pouvoir connaître leurs clients et ne pas cautionner des conduites dangereuses. Ils sont aux premières loges pour constater, par exemple, une perte de poids excessive chez un membre. Leur rôle devrait alors être d’ouvrir la discussion et de sensibiliser les sportifs afin d’amener ces personnes à consulter.»

A LIRE AUSSI

Noyade
noyade_seche

La noyade sèche existe-t-elle?

Depuis le début du mois de mai, la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde (CTMG) a reçu plus de...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Voyages
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Le yoga, une arme contre la dépression?

Traitement alternatif désormais reconnu, le yoga peut aider pour contrer certains symptômes associés à la dépression. Plongée dans l’univers du souffle et des postures.

Bienfaits de l'exercice physique: 5 coups gagnants!

Des chercheurs américains et australiens ont mené une analyse approfondie de 174 études prospectives consacrées aux éventuels bienfaits d'une activité physique soutenue. Conclusion? La réduction du risque d'être malade s'applique à cinq maladies chroniques majeures.
meilleur_medicament_activite

Pas de meilleur médicament que l’activité physique

Effet antidouleur, baisse du cholestérol, renforcement du squelette, diminution du risque de cancer, élixir pour doper moral et mémoire: l’activité physique semble bien être le médicament le plus puissant qui soit.
Videos sur le meme sujet

La larvothérapie ou quand des asticots pansent les plaies

Gros plan sur la larvothérapie, l'utilisation de larves pour nettoyer des plaies chroniques.

Le sport après un arrêt cardiaque, une bonne idée

Faire du sport après un arrêt cardiaque peut sauver votre vie.

La lumière bleue pour soigner les plaies chroniques

Utiliser la lumière bleue pour améliorer la cicatrisation, c'est une nouvelle solution de traitement des plaies chroniques développée par un projet européen.
Maladies sur le meme sujet
morsures chiens

Morsure d'animal

Les morsures d'animaux peuvent être superficielles ou profondes. Elles peuvent se compliquer d'une infection, d'un tétanos ou de la rage et, s'il s'agit d'un serpent, d'une envenimation.

Entorse de la cheville

Une entorse est une lésion des ligaments de la cheville, le plus souvent suite à un mauvais mouvement du pied. A l'exception des entorses graves, la plupart guérissent sans complication.

Symptômes sur le meme sujet
Se faire mordre par quelqu'un

Morsure humaine

J'ai été mordu(e) par quelqu'un
cheville tordue

Entorse

Je me suis tordu la cheville
Chien aboyant avec ces crocs bien en vue

Morsure animale

J'ai été mordu(e) par un animal