La moitié de la population mondiale sera myope en 2050

Dernière mise à jour 14/03/16 | Article
La moitié de la population mondiale sera myope en 2050
La myopie est-elle en passe de devenir le nouveau mal du siècle? En nette augmentation partout, ce trouble de la réfraction n’est pas si anodin puisqu’il peut conduire à des complications.

De quoi on parle

Selon les estimations d’une récente étude parue dans la revue spécialisée Ophtalmology, la moitié de la population mondiale sera atteinte de myopie en 2050, faisant de ce trouble de la vision un véritable problème de santé publique. 10% de la population mondiale pourrait souffrir d’une myopie sévère, aux complications potentiellement sérieuses pour la santé de l’œil.

La myopie progresse un peu partout dans le monde, et de façon marquée chez les jeunes. Selon des chiffres publiés l’an dernier, elle concerne 47,2% des jeunes de 25 à 29 ans et 30,6% des adultes de 29 à 90 ans en Europe. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il pourrait bien s’aggraver. Selon une nouvelle étude publiée par la revue scientifique Ophthalmology, la moitié de la population mondiale verra flou de loin en 2050, tandis que 10% pourraient souffrir d’une myopie sévère avec risque de complications.

Ces projections sont-elles réalistes? «Elles paraissent assez fiables compte tenu de l’augmentation importante de la prévalence de la myopie chez les jeunes, constatée tant en Asie qu’en Europe ou aux Etats-Unis», commente le Dr Pierre-François Kaeser, responsable de l’unité de strabologie et d’ophtalmologie pédiatrique à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, à Lausanne, et maître d’enseignement et de recherche à l’UNIL.

«Pour que la vision soit nette, les rayons lumineux formant une image doivent converger au niveau de la rétine, explique le médecin. Située au fond de l’œil, la rétine peut être comparée à un écran de cinéma sur lequel les images se forment ou se focalisent. Elles sont ensuite transmises par le nerf optique jusqu’aux aires visuelles du cerveau, permettant ainsi la vision.»

Or, chez les myopes, le problème principal est que l’œil est plus allongé que chez une personne sans problème de vue. En conséquence, l’image nette se forme non pas sur la rétine, mais devant elle. Ce qui donne une impression de vision trouble. Les jeunes sont en première ligne. «Les enfants ont le plus de risque de présenter un allongement excessif du globe oculaire, durant leur phase de croissance. Après 20-25 ans, la myopie tend en général à se stabiliser», explique le Dr Kaeser.

Dans la majorité des cas, donc, elle apparaît à l’âge scolaire (lire encadré) et augmente progressivement au cours de la croissance. Les premiers symptômes se révèlent quand l’enfant peine à lire le tableau noir, alors que sa vision de près reste excellente quand il s’agit de lire un livre ou sur une tablette.

Myopie et image focale

           

Facteurs environnementaux

Le risque d’être myope est multiplié par deux si l’un des deux parents l’est et par huit si les deux le sont. Quant aux causes de l’explosion du nombre de cas de myopie, elles ne font pas l’objet d’un consensus. Les spécialistes s’accordent toutefois à dire qu’elles sont surtout liées aux modifications du style de vie. «Le lien de causalité avec les facteurs environnementaux a, entre autres, été démontré par des études chez des jumeaux monozygotes ayant des modes de vie différents», précise le spécialiste.

La réduction du temps passé à l’extérieur et, a fortiori, l’augmentation du temps vécu à l’intérieur seraient problématiques pour les yeux. Dans un lieu fermé, on s’expose davantage à la lumière artificielle et on favorise les activités demandant une vision de près, qui sollicitent l’accommodation oculaire (lecture, travail sur l’ordinateur, utilisation de téléphone et tablette avec un écran de petite taille). A contrario, le temps passé en plein air serait protecteur. D’une part, la lumière naturelle augmente la sécrétion de dopamine, un neurotransmetteur qui limite la croissance de l’œil. D’autre part, les activités extérieures, où domine le regard à distance, demandent beaucoup moins d’efforts d’accommodation. Enfin, il est possible que la différence d’intensité, mais aussi de composition spectrale de la lumière naturelle par rapport à la lumière artificielle, joue un rôle.

Mais, finalement, être myope n’est pas bien grave… Eh bien si, ça peut l’être. Plus la myopie est forte, plus les risques de complications oculaires sont importants: cataracte, décollement de rétine, altération dégénérative de la partie centrale de la rétine (ou maculopathie myopique), glaucome, strabisme et, dans le pire des cas, perte de la vision.

Les myopes sont-ils plus intelligents que les autres?

Existe-t-il un lien entre la myopie et l’intelligence? Plusieurs études montrent en effet une corrélation entre un quotient intellectuel élevé et la présence d’une myopie. «La raison de cette association n’est pas clairement établie, réagit le Dr Pierre-François Kaeser, de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, à Lausanne. Des facteurs comportementaux sont probablement impliqués. Il y a en effet une relation importante entre le travail de près et la myopie. Mais le sens de l’autre relation est plus difficile à déterminer: devient-on plus intelligent parce qu’on lit davantage, ou lit-on davantage parce qu’on est plus intelligent?» D’autres hypothèses postulent que des gènes communs pourraient être responsables de l’intelligence et du développement de l’œil, qui est plus long chez les myopes. Toutes les pistes sont ouvertes. Pour l’heure, il ne s’agit que d’une association et non d’une relation de cause à effet entre myopie et intelligence.

Le laser est efficace

Le port de lunettes ou celui de lentilles sont les mesures correctrices les plus largement répandues, mais ce ne sont pas les seules. La chirurgie laser, qui permet d’aplatir la cornée, offre d’excellents résultats. «Les techniques Lasik ou PRK sont bien maîtrisées et les échecs sont rares si on les pratique sur de bons candidats», confirme le Dr Kate Hashemi, médecin à l’unité de cornée et chirurgie réfractive à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin. Pour les patients chez qui une chirurgie au laser n’est pas réalisable, les myopes demandant une forte correction par exemple, une pose de lentille intra-oculaire est envisageable.

Si ces traitements permettent de corriger la vision floue à distance, ils ne préviennent ni ne ralentissent l’évolution de la myopie. Pour cela, plusieurs traitements sont à l’étude, comme l’instillation de collyre d’atropine très faiblement dosée, une substance qui ralentirait l’élongation de l’œil, ou le port de verres de contact (orthokératologie) qui semble limiter la progression de la myopie probablement par une modification de la réfraction périphérique de la rétine. Ce traitement comporte toutefois un risque d’infection de la cornée, tandis que ses effets à long terme restent incertains. La recommandation la plus simple est préventive: elle consiste à encourager les enfants à passer du temps à l’extérieur (au minimum une heure par jour), loin de leurs tablettes.

Dépister un problème de vue chez l’enfant

Le dépistage d’un trouble de la vision chez l’enfant est essentiel pour éviter que des problèmes oculaires non traités conduisent à une perte de vision permanente. Les enfants se plaignent pourtant rarement de mal voir. En présence de l’un des signes suivants, mieux vaut consulter un pédiatre ou un ophtalmologue:

  • Les yeux de votre enfant ne sont pas alignés ou il louche
  • Ses yeux bougent tout le temps
  • Sur une photo au flash, un œil a un reflet rouge, l’autre blanc
  • Une paupière recouvre presque complètement l’œil
  • Ses paupières sont rouges, croûtées ou gonflées
  • Ses yeux larmoient ou sont irrités
  • Votre enfant penche anormalement la tête
  • Il ferme ou se cache un œil
  • Il ne vous regarde pas ou ne suit pas les objets en mouvement
  • Il ne réagit pas lorsqu’il passe de l’ombre à la lumière ou alors est très gêné par celle-ci
  • Il fronce beaucoup les sourcils ou cligne très souvent des yeux
  • Il a de la peine à lire ou approche les objets très près de ses yeux
  • Il se plaint de ses yeux, de voir flou, double ou de maux de tête après l’école ou suite à une activité qui a sollicité ses yeux.

En collaboration avec

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
Grains de poivre

Ne négligez pas les troubles de l’odorat

Plus d’une personne sur 20 souffre de perte de l’olfaction. Cela suite à un maladie ou un accident, voire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Des progrès dans la greffe de la cornée

Des progrès dans la greffe de la cornée

La greffe de cornée est la transplantation la plus répandue dans le monde. Une nouvelle technique, baptisée DMEK, permet de ne transplanter qu’une seule des couches de la cornée, ce qui diminue les risques de rejet du greffon et accélère la récupération visuelle. L’hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne est le premier à la pratiquer en Suisse romande.
Le strabisme n’est pas une fatalité

Le strabisme n’est pas une fatalité

Sommité dans son domaine, le Pr Heimo Steffen rappelle que ce trouble visuel ne fait pas voir double et se soigne très bien aussi à l’âge adulte.
Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Et si le soleil, en plus de provoquer des cancers de la peau, pouvait être à l’origine de mélanomes de la conjonctive? C’est ce qu’a tenté de comprendre une équipe de chercheurs lausannois en s’intéressant de près au séquençage du génome de la tumeur. Une première dans l’histoire de ce type de mélanomes.
Videos sur le meme sujet

Intoxications accidentelles

Les intoxications accidentelles sont nombreuses, malgré tous les messages de prévention. En Suisse, plus de 15’000 accidents par année sont dus aux médicaments, aux produits ménagers ou aux plantes.

Troubles de l'ouïe: moins de bruit pour mieux s'entendre!

Quelles sont les conséquences du bruit sur notre ouïe? Quels dommages provoquent-ils, quelles sont les solutions pour éviter le pire? L'antidote fait le point.

Tendinites: tendinoses et autres tendinopathies

Le sport est bon pour la santé. Le problème, c'est que trop sollicités, notre squelette, nos muscles et nos tendons peuvent parfois nous faire souffrir.
Symptômes sur le meme sujet
Un zoom sur un oeil

Vue qui baisse

Je vois moins bien
Un oeil rouge

Œil rouge

J’ai l’œil rouge / mal à l’œil
Une bibliothèque

Vision déformée

Je vois tordu