Du placenta pour réparer la cornée

Dernière mise à jour 04/09/18 | Audio
Loading the player ...
Huma Khamis s'intéresse aux utilisations médicales du placenta, en particulier dans le domaine de l'ophtalmologie.

(Texte: Aude Raimondi)

Telle une bulle protectrice, le placenta apporte au fœtus tout ce dont il a besoin pour se développer. Un organe très important donc pendant la grossesse, mais pas seulement. Ses propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et cicatrisantes sont aussi utiles en ophtalmologie.

Dans les cas d’infection sévère de la cornée avec un retard de cicatrisation, la membrane amniotique peut agir comme une sorte de pansement. Cette structure très fine, translucide et souple est la paroi interne du placenta. Au bloc opératoire, l’ophtalmologue la fixe à la cornée avec un fil de suture. Ce processus va permettre de calmer l’inflammation, aspirer les toxicités et contribuer à la cicatrisation. En temps normal, des résultats sont déjà constatés après deux à trois jours. Puis la membrane se résorbe toute seule en quelques semaines et il suffit alors de retirer les fils.

Ce processus demande bien sûr une minutieuse préparation. Si la mère donne son consentement, le placenta est tout d’abord acheminé vers une biobanque de tissus pour être contrôlé, analysé et découpé en fins fragments. Un seul placenta permet de préparer une trentaine de patchs prêts à être greffés. Le grand avantage de cette méthode: la membrane amniotique ne provoque pas de réaction du système immunitaire. Il n’y a donc quasiment aucun risque de rejet.

______

Le Service d'ophtalmologie des HUG

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Problèmes de peau

De moustique, de fièvre ou de la varicelle, découvrez le contenu des boutons

Macules, papules, vésicules, bulles, pustules, il existe de nombreux boutons différents qui peuvent se développer sur notre peau.
Lire la suite
Piqûres d'insectes

Tout sur les punaises de lit

Huma Khamis vous emmène à la découverte de petites bêtes qui envahissent nos appartements.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
bv_dossier_ophtalmologie_2.0

Ophtalmologie 2.0: ces innovations en passe de transformer les soins de demain

Depuis une vingtaine d’années, les progrès que connaît l’ophtalmologie sont incessants. Lasers, injections oculaires, premiers implants ont révolutionné la prise en charge de pathologies comme la myopie ou la cataracte. La suite, elle, s’annonce spectaculaire. Intelligence artificielle, implants rétiniens high-tech ou encore thérapie génique se préparent. Coup de projecteur sur ce qui nous attend avec les équipes de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
bv_infographie_defauts_refraction

Les défauts de réfraction

Une vision normale (emmétropie) permet de voir nettement des objets proches ou lointains. Lorsque l’image apparaît floue ou déformée, on parle de défaut ou vice de réfraction. L’image, à cause d’une anatomie particulière de la cornée, du cristallin ou de la longueur de l’œil, ne se focalise alors plus parfaitement sur la rétine mais trop en avant ou en arrière de celle-ci. Le point sur les troubles les plus courants.
BV02_infographie_strabisme

Le strabisme

Constant, intermittent, présent dès le plus jeune âge ou apparaissant à l’âge adulte, le strabisme peut avoir des causes multiples. Dans tous les cas, une consultation chez un ophtalmologue s’impose.
Videos sur le meme sujet

Quand les sciences redonnent la vue

Charlie Dupiot se penche sur deux projets de recherche qui veulent aider des personnes aveugles à dépasser leur handicap.

Zoom sur la myopie pédiatrique

La myopie est en nette augmentation un peu partout dans le monde.

MyEye, des lunettes qui parlent aux malvoyants

Des lunettes intelligentes sont développées pour venir en aide aux malvoyants.
Symptômes sur le meme sujet
Un zoom sur un oeil

Vue qui baisse

Je vois moins bien
Un oeil rouge

Œil rouge

J’ai l’œil rouge / mal à l’œil
Une bibliothèque

Vision déformée

Je vois tordu