Polluants domestiques: comment peut-on s’en protéger?

Dernière mise à jour 08/04/16 | Article
Polluants domestiques: comment peut-on s’en protéger?
Notre environnement serait truffé de substances nocives pour la santé. Le point avec une écotoxicologue.

Les particules potentiellement nocives pour la santé seraient partout autour de nous: dans les aliments, les cosmétiques, les vêtements, le mobilier, les produits chimiques, etc. C’est le constat alarmant que répète Véronique Vasseur, médecin français, dans un livre choc intitulé Désintoxiquez- vous. Notre environnement peut-il nous rendre malade?

«Les facteurs qui influencent notre santé sont tellement nombreux qu’il est difficile d’établir des relations de cause à effet, mais il y a passablement de preuves que notre environnement a un impact sur notre santé, directement ou indirectement », répond Nathalie Chèvre, écotoxicologue à l’Université de Lausanne. Et pour cause, les substances chimiques pénètrent par différentes voies dans notre organisme: la peau, les voies aériennes, la bouche (ingestion). Parmi ces effets, la spécialiste évoque une augmentation de l’obésité, des cancers –celui du sein en particulier–, une hausse des pubertés précoces, des allergies, une baisse de la fertilité chez l’homme, avec même un possible lien entre pollution et autisme.

Principe de précaution

Comment faire pour préserver sa santé? «Le problème est qu’on est constamment exposé à un mélange de substances à faible dose. Il ne suffit pas d’en éliminer une pour être protégé, il faut adopter une réflexion globale.» La spécialiste évoque ici le redoutable «effet cocktail». Les nombreuses études s’intéressant à la toxicité des substances chimiques le font en les testant individuellement et dans leurs effets à court terme. Or, aujourd’hui, nous manquons de données sur les effets potentiels à long terme, quand justement plusieurs types de substances chimiques sont associés.

Les inconnues sont nombreuses et les données jamais tranchées. «Parmi les 140 000 composés chimiques existant sur le marché dans l’Union européenne, il n’y a que 10% dont on connaît la toxicité sur l’homme. Ces molécules ont tendance à se dégrader et à en créer d’autres. Dans ce contexte, difficile d’émettre des recommandations», admet encore Nathalie Chèvre.

Par précaution, sachant que la législation a souvent plusieurs trains de retard, chacun peut agir en limitant les toxiques dans son quotidien (lire encadré). Les femmes enceintes et les parents de jeunes enfants doivent être particulièrement vigilants, en raison des processus en cours chez le fœtus (différenciation sexuelle) et de l’immaturité du système immunitaire des petits.

Conseils: les bons gestes

  • Mangez des produits de saison, issus de l’agriculture bio et locale.
  • Soyez économe en cosmétiques et privilégiez un savon plutôt qu’un gel douche, des huiles végétales (jojoba, amande douce, abricot, argan), les produits biologiques ou ceux dont la liste des composants est la plus courte.
  • Lavez également les vêtements neufs –source de pollution importante– avant de les mettre.
  • Limitez les détergents. Préférez-leur du vinaigre blanc par exemple.
  • Passez-vous des parfums d’intérieur, désodorisants, blocs WC, tous inutiles.
  • Renoncez aux pesticides au jardin. Les pouces verts amateurs s’exposent en en faisant parfois mauvais usage.
  • Pour le bricolage et la maison, choisissez des peintures à l’eau, des colles dont la composition est la plus simple possible et avec le moins de solvants possible.

A LIRE AUSSI

Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
pollution_interieure_empoisonne

Pollution intérieure : quand le foyer nous empoisonne

La pollution n’est pas seulement l’apanage des gaz d’échappement et des émissions industrielles. L’air intérieur est aussi contaminé par de nombreux polluants.
pesticides_agriculteurs_ligne

Pesticides: la santé des agriculteurs en première ligne

En contact direct avec les pesticides, les travailleurs agricoles sont plus susceptibles de développer des maladies neurodégénératives ou des cancers.
trafic_routier_demence

Vivre près d’un trafic routier intense favoriserait la démence

Une étude canadienne, qui a porté sur 6,5 millions de personnes pendant douze ans, fait le lien entre l’exposition aux polluants émis par les camions et voitures et les risques de développer un alzheimer.
Videos sur le meme sujet

Cosmétiques: si vous saviez tout ce qui traverse la peau

Chaque jour, notre peau absorbe toute une série de substances. Des mesures de précaution peuvent être prises pour minimiser les impacts sur notre santé.

Les polluants "obésogènes"

Certains polluants, comme les perfluoroalkils ou PFAS, auraient un effet sur la prise de poids.

2018, l'année de la biosurveillance humaine en Suisse

2018 est l’année du lancement d’un projet longuement attendu en Suisse, celui de la biosurveillance humaine.