Immunité: le couple crée des liens

Dernière mise à jour 10/05/16 | Article
Immunité: le couple crée des liens
Les couples seraient proches même dans leur immunité! Une étude parue dans Nature Immunology* montre que l’âge et la cohabitation jouent un rôle plus important que les infections dans la constitution de notre système immunitaire.

Quels sont les facteurs non génétiques capables de moduler notre système immunitaire? C’est la question à laquelle ont voulu répondre des scientifiques anglais et belges. Pour ce faire, ils ont étudié pendant trois ans le système immunitaire de 670 patients en bonne santé, âgés de 2 à 86 ans, en tenant compte de différentes données comme le sexe, le poids, l’exposition à la gastro-entérite du voyageur ou encore la vaccination contre la grippe.

Les résultats sont assez surprenants. Ils montrent en substance que la cohabitation et l’âge sont des facteurs plus importants dans la modulation de notre système immunitaire que le vaccin contre la grippe ou l’exposition à la gastro-entérite du voyageur. Ainsi les variations immunologiques diminuent de 50% chez un couple qui cohabite et qui a, au moins, un enfant commun. Le système immunitaire des partenaires tend donc à se ressembler.

Les défenses se modifient avec le temps

Les chercheurs ont analysé 54 paramètres pour comparer les systèmes immunitaires des participants à l’étude. Ils ont regardé quel type de cellules était présent dans leur sang, s’intéressant notamment aux lymphocytes, qui permettent à l’organisme de se défendre contre les infections virales, et aux cytoquines, ces petites hormones grâce auxquelles les cellules du système immunitaire communiquent entre elles. Si toutes ces variétés de cellules sont présentes dans les défenses immunitaires de chaque individu, leur proportion peut varier. C’est ce qui constitue le «paysage immunitaire» propre à chacun.

Les chercheurs ont pu vérifier qu’avec l’âge, les cellules dites «naïves» –à partir desquelles seront produits les anticorps– deviennent plus rares. Ce qui pourrait expliquer que la réponse aux vaccins soit moins bonne chez les aînés. En revanche, leur système immunitaire a en mémoire d’autres maladies, ce qui peut être un avantage lorsque réapparaît un virus encore inconnu des générations précédentes.

L’importance de l’environnement

«Au-delà de la génétique, notre système immunitaire est donc façonné par notre environnement et par le temps», résume Jean Villard, chef du laboratoire national de référence pour l’histocompatibilité aux Hôpitaux universitaires de Genève. En effet, comme les partenaires n’ont pas de lien génétique, ce ne peut être que le milieu commun dans lequel ils vivent qui a modifié la composition de leur système immunitaire.

Pour le spécialiste, l’atout principal de cette étude est d’avoir réuni une foule d’informations sur le système immunitaire, et cela dans un cadre de vie normal (par opposition aux recherches effectuées en laboratoire et sur des animaux en captivité). Cette recherche présente toutefois aussi ses limitations. «Il s’agit d’une vision très globale et superficielle. Or les réponses immunitaires peuvent être très spécifiques. Il serait intéressant d’analyser des paramètres plus précis, en recherchant par exemple ceux qui concernent le vaccin contre la grippe. Peut-être que l’on trouverait alors des variations…», relève Jean Villard. Autre limitation, la méthode d’analyse. «Chez l’homme, le seul accès au système immunitaire est le sang. Or il ne reflète pas forcément ce qui se passe dans les organes, les ganglions, la rate…», explique le professeur.

Malgré tout, l’étude a le mérite de montrer le lien entre l’immunité et le milieu, ce qui n’avait pas été fait jusque-là.

__________

*Nature Immunology (2016) doi:10.1038/ni.3371. Published online 15 February 2016. http://www.babraham.ac.uk/news/2016/02/immune_effect_parenting

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
La perte de l’odorat pourrait être un facteur annonciateur de décès

La perte de l’odorat pourrait être un facteur annonciateur de décès

Des chercheurs américains confirment que la fonction olfactive est un bon facteur prédictif de décès....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_organe_nez

Le nez

Fin, long, court, épais, harmonieux ou non, le nez occupe une place de choix dans l’esthétique du visage. Sa partie visible ne joue toutefois qu’un rôle minime dans les tâches centrales qu’assure cet organe pour l’organisme. Le nez cumule en effet les fonctions olfactives, mais aussi respiratoires et immunitaires.
 systeme_vestibulaire_sens

«Le système vestibulaire est un véritable sixième sens»

Cet organe sensoriel situé dans l’oreille interne est responsable de l’équilibre. Ses dysfonctionnements plus ou moins graves peuvent constituer un vrai handicap, comme l’explique le professeur Jean-Philippe Guyot.
Puls_systeme_vestibulaire

Le système vestibulaire

Pour se repérer dans l’espace et percevoir les mouvements, les humains, comme tous les mammifères, se reposent sur une structure aux mécanismes complexes et encore mystérieux: le système vestibulaire. Avec ses trois canaux semi-circulaires et ses deux cavités, cet organe sensoriel assure le maintien de l’équilibre et stabilise le regard. Mal connus, les troubles vestibulaires bouleversent la vie quotidienne.
Videos sur le meme sujet

Maigrir sans reprendre? Le rôle des cellules adipeuses et de la graisse brune

Le tissu adipeux est un organe important, d’abord quantitativement, puisque même chez une personne maigre, il peut atteindre 15 à 25% du poids total.

Gros plan sur les reins

Stéphane Délétroz vous propose de passer une vingtaine de minutes en compagnie de l’un de nos organes vitaux méconnus: les reins.

Tester l'adaptation humaine en conditions extrêmes

Bastien Confino vous propose de découvrir une aventure scientifique passionnante.