Comment fonctionne la vision

Dernière mise à jour 01/02/21 | Article
BV_infog_fonctionne_vision
L’œil est un organe aussi complexe que fascinant. Siège de la vision, il est doté d’une sensibilité visuelle trichromatique, c’est-à-dire percevant toutes les couleurs en ajustant l’intensité de trois sources superposées de lumière colorée (bleu, vert et rouge).

1) Entrée de la lumière dans l’œil par la pupille

La lumière rebondit sur l’objet observé et entre dans l’œil à travers la cornée, qui la dirige vers la pupille et l’iris. La contraction ou la dilatation de la pupille permettent de contrôler la quantité de lumière entrant dans l’œil.

2) Mise au point dans le cristallin

© BienVu/Planetesante.ch

En passant dans le cristallin, la lumière, qui ne peut pas se «plier», va se renverser et transmettre à la rétine une image inversée qui sera ensuite corrigée par le cerveau pour être perçue «à l’endroit».

3) Projection d’une image sur la rétine

Après avoir traversé le corps vitré de l’œil, la lumière parvient à la rétine et la traverse jusqu’aux photorécepteurs (cônes et bâtonnets).

4) Traduction de l’information visuelle

Les cônes et les bâtonnets permettent de générer un signal à partir de la lumière. Leur métabolisme et leur fonctionnement sont intimement liés à l’épithélium pigmentaire de la rétine. Tandis que les bâtonnets permettent la vision scotopique (luminosité faible), les cônes sont impliqués dans l’acuité visuelle et la distinction des couleurs.

© BienVu/Planetesante.ch

5) Correction et décodage de l’image par le cerveau

Les cônes et les bâtonnets transforment le flux électromagnétique de la lumière en un influx nerveux, transmis aux cellules ganglionnaires via un relais cellulaire, puis envoyé au cortex visuel, à l’arrière du cerveau, via le nerf optique. Il peut alors décoder et interpréter les signaux.

Quand on voit sans voir: la vision inconsciente

Il existe différents types de cellules ganglionnaires chargées de traiter l’information provenant des couches plus profondes de la rétine (cellules bipolaires, amacrines, cônes et bâtonnets). Parmi elles, 1% – soit entre 10’000 et 12’000 cellules sur le 1,2 million de cellules ganglionnaires de la rétine – sont dites photosensibles. Elles contiennent de la mélanopsine, un pigment leur permettant de capter la lumière. Ces cellules ne participeraient pas à la vision consciente mais joueraient un rôle dans la synchronisation des rythmes biologiques. En effet, elles transmettent l’influx nerveux non pas au cortex occipital, mais au noyau suprachiasmatique de l’hypothalamus, qui régule notre cycle circadien veille/sommeil.

Le saviez-vous?

Chez le nouveau-né, la perception des couleurs s’affine petit à petit. À la naissance, la vision est plutôt trouble et grise. C’est seulement vers 1 an que l’enfant possède une acuité visuelle similaire à celle d’un adulte. Les tissus de la rétine, eux, ne sont matures que vers 3 ans. À noter que la maturation des voies visuelles n’est pas identique chez tous les enfants.

_____

Paru dans BienVu!, le magazine de la Fondation Asile des aveugles, Décembre 2020.

Article repris du site  BienVu!

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Environnement
savoir_enfant_vers

Comment savoir si mon enfant a des vers?

Rien que les imaginer fait grimacer. Pourtant, les vers intestinaux sont largement répandus dans la population....
Lire la suite
Mécanismes du corps

Stimuler le nerf vague pour lutter contre l’inflammation

Plus long nerf du corps, le nerf vague est au cœur de la communication entre le cerveau et nos organes...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
BV_zoom_iris

Zoom sur l’iris

En se contractant et en se dilatant, cette membrane colorée modifie la taille de la pupille en fonction de la luminosité.
PS45_syndrome_gilbert

Le syndrome de Gilbert, méconnu mais répandu

Vous êtes souvent fatigué, ressentez parfois des douleurs au niveau du foie ou présentez un teint légèrement jaune? Vous êtes peut-être atteint du syndrome de Gilbert, une affection hépatique peu connue mais qui concernerait 6% de la population.
PS45_micah_murray_sens

«Nos sens conditionnent la trajectoire de nos vies»

Fruit d’une synergie entre la HES-SO Valais-Wallis, l’Université de Lausanne (UNIL) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), le Centre d’innovation et de recherche The Sense a vu le jour en janvier dernier. Son directeur scientifique et académique, Micah Murray, par ailleurs neuroscientifique et professeur au CHUV et à l’UNIL, nous en livre les secrets et les ambitions.
Videos sur le meme sujet

Le corps humain est étrange

Il y a des choses à propos de nos corps qui sont parfois intrigantes et à propos desquelles on a souvent des questions.

Le comment du pourquoi: l'inégalité au poil

Pourquoi les filles ont-elles moins de poil que les garçons?

Méconnue et douloureuse : la maladie des jambes poteaux

Le lipoedème, ou maladie des grosses jambes, est une pathologie méconnue qui cause de graves souffrances physiques et psychologiques.