Vers l’interdiction des rayons ultraviolets «esthétiques»?

Dernière mise à jour 25/05/12 | Article
Les cabines de bronzage
Démontré, le lien entre UV artificiels et cancers de la peau représente une part probablement modeste du nombre de cas recensés. Faut-il pour autant interdire les solariums? La réponse est politique.

La question des dangers cancéreux inhérents aux cabines bronzantes est éminemment politique.  Les UV artificiels ne sont certes responsables que d’une part a priori modeste du nombre de mélanomes cutanés. Mais l’existence même d’un lien démontré de causalité entre cette pratique et ces cancers parfois incurables soulève la question de l’interdiction de ce commerce à visée esthétique.

On peut  aussi envisager un nouveau renforcement des actions de prévention pour tenter de diminuer le recours à cette pratique : campagnes de communication sur les risques associés (cancers et vieillissement de la peau), ou visant à casser l’image positive du bronzage dans notre société. Vaste et ambitieux objectif.

D’autres solutions ont été proposées comme une taxation spécifique pour décourager financièrement les utilisateurs. Il y a aussi les actions de prévention visant à imposer une autorisation parentale; elles sont toutefois généralement inefficaces, principalement car les parents d’adolescents souhaitant s’exposer sont eux-mêmes utilisateurs de cabines de bronzage. Comment interdire à ses enfants de faire ce que l’on fait soi-même? 

Il n’en reste pas moins que l’interdiction de l’utilisation des cabines bronzantes pour les personnes âgées de moins de 18 ans est progressivement appliquée dans les différents pays européens. En France elle l’est (plus ou moins) depuis 1997. L’interdiction totale de mise à disposition de cabines de bronzage par UV pour un usage esthétique est une autre mesure qui doit être envisagée et mise en balance avec l’efficacité de mesures de prévention précédemment citées. Une question très politique.

«A notre connaissance, seul le Brésil a interdit l’utilisation des cabines UV à des fins esthétiques, expliquaient il y a quelques jours des spécialistes français. Cette mesure de contrôle du risque vient d’être décidée par l’État australien de Nouvelle Galles du Sud, avec prise d’effet en 2014. » A quand (et où) les premières interdictions sur le Vieux Continent?

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
Grains de poivre

Ne négligez pas les troubles de l’odorat

Plus d’une personne sur 20 souffre de perte de l’olfaction. Cela suite à un maladie ou un accident, voire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

La peau à l’épreuve de l’eau

La baignade et le soleil ne sont pas toujours tendres avec la peau. Quelques conseils pour mieux en profiter

Protéger les enfants du soleil, une nécessité

Les coups de soleil pris pendant l’enfance ont un impact important sur la probabilité de développer un cancer de la peau à l'âge adulte. Mieux vaut prévenir que guérir.
Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Et si le soleil, en plus de provoquer des cancers de la peau, pouvait être à l’origine de mélanomes de la conjonctive? C’est ce qu’a tenté de comprendre une équipe de chercheurs lausannois en s’intéressant de près au séquençage du génome de la tumeur. Une première dans l’histoire de ce type de mélanomes.
Videos sur le meme sujet

Mélanome: se protéger et sauver sa peau

Le soleil n'apporte pas que des bienfaits. Certains de ses rayons, les ultraviolets, peuvent causer des dommages irréparables aux noyaux de certaines cellules de notre peau.

Mélanome

Chaque année en Suisse, 1700 personnes sont atteintes d'un mélanome malin, et 200 en meurent. Principaux facteurs de risque : des expositions prolongées au soleil et des coups de soleil sévères pendant l'enfance ou l'adolescence. Explications.