Un patch pour mieux comprendre les affections dues au stress

Dernière mise à jour 17/02/21 | Audio
Loading the player ...
Un patch à coller sur la peau pourrait permettre de mieux comprendre les maladies liées au stress comme le burn-out ou lʹobésité.

Développé par lʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et sa start-up Xsensio, cet outil mesure la concentration de cortisol, l'hormone du stress, en continu dans la sueur.

Les explications de Nelly Pitteloud, cheffe du Service dʹendocrinologie, diabétologie et métabolisme du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), interrogée par Silvio Dolzan.

Chercher les signes de burn-out dans la sueur (EPFL)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Douleurs chroniques

Gros plan sur la proctalgie fugace

Bastien Confino évoque une pathologie un peu particulière et méconnue bien que touchant 3% de la population: la proctalgie fugace.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
MV_gestion_stress_50_ans

Gestion du stress: des risques différents après 50 ans

Le stress est-il plus difficile à gérer avec l’âge? Tout dépend du type de stress! Si certaines situations sont moins bien supportées, d’autres deviennent plus faciles à gérer grâce à l’expérience.
VS_soin_sante_mentale

Prendre soin de sa santé mentale: oui, mais comment?

Arrêter de fumer pour préserver les poumons, adopter une alimentation saine pour prévenir le risque de diabète ou d’infarctus: les recettes pour prendre soin de nos organes et artères sont désormais bien connues. Qu’en est-il de celles qui s’appliquent à notre santé mentale?
Un chaton

Les méthodes de relaxation

Le stress correspond à un état d’alerte, puis d’alarme qui consomme d'énergie. La relaxation permet d’économiser l’énergie et favorise la qualité de récupération du repos.
Videos sur le meme sujet

Les plus de 60 ans gèrent bien le stress

Une étude genevoise révèle que le stress affecte peu les plus de soixante ans dans la plupart des domaines cognitifs.

Être mère avec des troubles de stress post-traumatique

Selon une étude du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), les mères qui ont vécu dans leur enfance des violences interpersonnelles ont parfois plus de peine à comprendre les émotions de leurs enfants.

Tetris contre le syndrome de stress post-traumatique

Des chercheuses du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et de lʹUniversité de Lausanne (UNIL) ont mené une étude étonnante et ont démontré que jouer à Tetris réduit les symptômes du stress post-traumatique qui peuvent survenir après un accouchement.