Combat de boxe

Dernière mise à jour 17/10/11 | Article
Boxeur
La vie est plus brutale qu’un combat de boxe.

L a vie est plus brutale qu’un combat de boxe. La boxe est un sport dur, violent, mais un combat dure au maximum environ 1 heure. Entre chaque round il y une pause. Le bon boxeur n’est pas celui qui massacre son adversaire mais celui qui évite les coups. Cela demande un long entraînement. Il y a un arbitre et des règles. Le combat est arrêté si un boxeur n’est plus en état d’éviter les coups ou si les règles sont violées. Un boxeur qui a subi un KO ne peut pas remonter sur un ring sans avoir observé une longue période de repos et des examens médicaux. Il est protégé. Vivre, affronter les autres, s’exprimer, communiquer, s’engager, c’est monter sur un ring, mais sur un ring où tous les coups sont permis, où celui qui se fait massacrer n’est nullement protégé par un arbitre. Il reste KO debout sans défense, sans pouvoir sortir du ring. Parfois on lui fait croire que les coups qu’il reçoit sont pour son bien, ce qui l’achève. Il s’agit donc de s’entraîner constamment, d’améliorer son état général, pour apprendre à éviter les coups, savoir quand il est opportun de monter sur le ring ou au contraire quand il s’agit d’en descendre.

Couverture du Petit lexique de la psychothérapie

Source

Retrouvez d'autres mots essentiels dans le Petit lexique de la Psychothérapie du Dr François Adler aux éditions Georg.

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Anxiété et crise psychique
crise_psychotique

La crise psychotique, un épisode dont on peut se relever

Face à des stress majeurs, certaines personnes perdent momentanément le contact avec la réalité. Une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
troubles_psychiatriques_sexualite

Troubles psychiatriques: quels effets sur la sexualité?

Très fréquents chez les personnes atteintes d’un trouble psychiatrique, les troubles sexuels sont parfois aggravés par le traitement. Souvent passés sous silence, ils nécessitent une prise en charge adaptée à la pathologie coexistante.
mon_enfant_psy

Mon enfant chez le psy

«Maman, j’ai mal au ventre!» Plaintes somatiques, agressivité ou tristesse, difficultés scolaires… les signaux qu’envoie un enfant pour dire qu’il ne va pas bien peuvent être nombreux. Parfois, le bon sens des parents, leurs ressources personnelles et les conseils de l’entourage ne suffisent pas pour décoder les difficultés ou aider l’enfant à les dépasser. Consulter un spécialiste peut alors être d’une grande aide. Quelques points de repère à l’attention des parents.

La psychothérapie créative du jeu de sable

Technique psychothérapeutique inspirée de la théorie jungienne, le jeu de sable utilise la créativité pour permettre aux patients de verbaliser leurs émotions et leur vécu, par exemple dans le cadre troubles du comportement alimentaires.
Videos sur le meme sujet

Des neurones qui réécrivent les souvenirs traumatiques

Des neuroscientifiques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont localisé les cellules permettant de reprogrammer des souvenirs d’expériences traumatiques en souvenirs de sécurité.

Améliorer la cohérence cardiaque pour venir en aide aux enfants atteints de maladies psychiques

Selon l’OMS un enfant sur 5 est attient d’une maladie psychique ou d’un trouble du comportement.

Op Art et neurosciences pour soigner des maladies mentales

Et si l’art permettait de soigner des maladies mentales comme la schizophrénie ?
Maladies sur le meme sujet
Anxiété

Anxiété

L'anxiété est un sentiment de tension interne. Normale dans certaines situations, elle peut aussi révéler des maladies ou devenir gênante au quotidien.

Symptômes sur le meme sujet

Angoisse

Je suis angoissé(e)