Une juste récompense pour une bonne mémoire

Dernière mise à jour 19/06/20 | Audio
Loading the player ...
Notre cerveau aime les récompenses et en recevoir l'aide à retenir des informations.

C'est le résultat d'une étude de l'Université de Genève (Unige) sur ce qui motive nos capacités de mémorisation.

Les explications de Sophie Schwartz, professeure ordinaire au Département des neurosciences fondamentales de l'Unige, interrogée par Huma Khamis.

Une juste récompense assure une bonne mémoire (Unige)

Le dossier sur la mémoire de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Suicide

Les morts violentes de l’histoire: Boris Vian

Du 9 au 12 octobre 2017, Anne Baecher se penche sur des morts violentes de personnages célèbres de l'histoire.
Lire la suite
Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_amnesie_traumatique

L’amnésie traumatique permet de survivre à l’inceste

Alors que les témoignages des victimes d’inceste et d’abus sexuels subis durant l’enfance se multiplient, comment comprendre les sursauts de la mémoire des années, parfois même des dizaines d’années, après les faits? Décryptage d’un phénomène.
LMD_mémoriser_donner_récompense

Pour bien mémoriser, il faut donner la juste récompense

Selon une étude de l’Université de Genève, trouver la bonne dose de récompense permet un fonctionnement optimal de la mémoire. Un savant équilibre qui pourrait être bénéfique pour de nombreux types d’apprentissages.
liberer_mauvais_souvenirs

Se libérer des mauvais souvenirs

Parfois, un épisode douloureux vécu dans le passé empêche d’apprécier pleinement le présent. Pour éviter de ruminer ou de déprimer… il faut agir!
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Gilles Allali, grand spécialiste de la mémoire

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Oublier n’est pas une maladie

Le 13 octobre dernier, la ville de Vernier dans la Canton de Genève organisait une conférence intitulée "Oublier n'est pas une maladie" et destinée aux seniors.

Le sport, c'est bon pour la mémoire

Une séance intensive de vélo de seulement quinze minutes améliore la mémoire.