Les lésions cérébrales pourraient vous rendre génial

Dernière mise à jour 25/05/12 | Article
Un cheval au galop
Et si la solution pour devenir un génie était de tomber sur la tête?

C’est en résumé la conclusion d’une étude américaine rapportée par The Atlantic. Celle-ci indique que des patients victimes de lésions cérébrales pourraient développer des aptitudes artistiques ou intellectuelles.

L’article prend l’exemple de Eadweard Muybridge, un photographe britannique du XIXe siècle. Rendu célèbre par ses photos qui ont permis de comprendre comment galopait un cheval, l'homme était décrit à l'époque comme un excentrique. Un comportement imputé à la blessure à la tête qu'il s'était fait lors d'un accident. Et d’après des chercheurs, c’est cet accident qui aurait été responsable de son génie artistique.

D’après les scientifiques, Muybridge aurait été ce que l’on appelle un «savant par acquisition». Pour le psychiatre Darold Treffert qui a conduit ces recherches, il y a 330 «savants» dans le monde. Et dans cette liste, 300 sont nés comme ça.

L'étude s'appuie sur des recherches conduites en 2003 par Bruce Miller, un professeur de neurologie de l’université de San Francisco. L'apparition de ces capacités pourraient être liée à une maladie appelée la démence fronto-temporale. Une théorie expliquerait que, comme cette maladie n’attaque qu’une partie du cerveau, les autres compenseraient en se développant.

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs lient des lésions cérébrales à un changement de comportement. L’année dernière, un jeune britannique jurait même qu’une congestion cérébrale lui avait fait changer d’orientation sexuelle.

Article orginal: http://www.slate.fr/lien/56305/etude-genie-lesions-cerebrales

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
rire_bon_sante

Rire est vraiment bon pour notre santé

Nous rions en moyenne une vingtaine de fois par jour, et c’est tant mieux. Réduction du stress, activation des muscles, renforcement du lien social: les bienfaits du rire sont nombreux.
musique_modifie_cerveau

La musique modifie notre cerveau

Jouer d’un instrument est une activité très complète, qui a des effets bénéfiques sur le plan intellectuel et cérébral. A force de s’entraîner, les musiciens assidus auraient même un cerveau différent de la moyenne.
entendre_couleurs_possible

Entendre des couleurs ou voir des goûts, c’est possible

La synesthésie consiste à éveiller plusieurs sens en réponse à un seul stimulus. Une particularité neurologique acquise dès la petite enfance.
Videos sur le meme sujet

Des neurones qui réécrivent les souvenirs traumatiques

Des neuroscientifiques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont localisé les cellules permettant de reprogrammer des souvenirs d’expériences traumatiques en souvenirs de sécurité.

Dans la tête... d'un rebelle

La plupart des gens sont convaincus d’être un peu rebelle, juste quand il le faut.

Rencontre avec Bogdan Draganski, un spécialiste de l'imagerie cérébrale

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.
Maladies sur le meme sujet
maladie d'alzheimer: deux personnes se tiennent la main

Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une dégénérescence du cerveau qui atteint surtout les personnes âgées, et qui a de nombreuses répercussions sur la vie quotidienne.

Symptômes sur le meme sujet
Pense-bête

Perte mémoire

J’ai (il a) des pertes de mémoire