Dépression: les personnalités à risque

Dernière mise à jour 23/07/15 | Article
Dépression: les personnalités à risque
Si la dépression peut survenir chez tout le monde, il semble toutefois que certaines personnalités sont davantage exposées.

Les personnalités à risque

  • Les instables émotionnellement, les «faiseurs d’histoires»
  • Les anxieux vulnérables, manquant d’autonomie et d’assurance, dépendants de l’opinion des autres
  • Les tristounets, rabat-joie, abonnés aux ruminations auto-accusatrices
  • Les scrupuleux, perfectionnistes
  • Les hyperactifs, hyperenthousiastes, qui fonctionnent à trop haut régime, courant ainsi le risque de s’effondrer

Les évitants

Ils ont une peur maladive du ridicule. Très inhibés sur le plan social, ils ont le sentiment de ne pas être à la hauteur et se montrent hypersensibles au jugement d’autrui. Ils se dévalorisent constamment, en sous-estimant leurs capacités et en dévaluant leurs réussites. La peur de l’échec est telle qu’ils se maintiennent dans un rôle effacé ou un poste inférieur à leurs capacités.

Les dépendants

Ils ont un comportement soumis et éprouvent tout le temps le besoin d’être rassuré. Ils ont un mal fou à prendre des décisions et à s’assumer seuls. Du coup, ils ne savent pas dire non. Par souci de plaire et par peur d’être rejetés, ils ont tendance à accepter les sales besognes.

Les insatisfaits

La personnalité dépressive existe-t-elle? Le sujet est controversé. Une évidence: certains accumulent des indices troublants, sans pour autant tomber clairement dans la maladie. En gros, ils présentent plusieurs caractéristiques psychologiques de la dépression (pessimisme, manque d’intérêt…) mais n’en ont pas les signes physiques tels que le manque d’énergie ou les difficultés de concentration. Ces personnalités sont moroses, sans raison de l’être. Elles ne voient que le côté sombre des choses et sous-évaluent systématiquement le positif.

Le saviez-vous?

On sait que les personnes ayant une estime de soi basse ont plus de risque de déprimer. Mais l’inverse est également vrai. Les individus dotés d’un ego surdimensionné déploient beaucoup d’énergie pour maintenir leur image et «rester à la hauteur». Ce qui se traduit par une plus grande vulnérabilité à l’échec et au rejet. Au bout du compte, ils finissent par s’épuiser physiquement et moralement. Une voie royale pour entrer en dépression.

_________

  

    

Extrait de :

J’ai envie de comprendre… la dépression (éd. 2012), de Suzy Soumaille en collaboration avec Guido Bondolfi et Gilles Bertschy

            

    

A LIRE AUSSI

Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Troubles bipolaires
masques

Médicaments pour le traitement des troubles bipolaires

Ces médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter les fluctuations extrêmes de l’humeur telles...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention_mode d'emploi

Prévention, mode d’emploi

L’idée de la prévention est, en fonction de l’âge, de repérer ce qui nous prédispose à une possible maladie. Puis, plus tard dans la vie, d'aller chercher les indices du développement éventuel de cette pathologie. Et, une fois qu’elle a pu être prise en charge et soignée, éviter qu’elle ne revienne. Les médecins parlent respectivement, pour ces trois étapes, de prévention primaire, secondaire et tertiaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un mode de vie sain permet d’éviter ou de retarder l’apparition des maladies non transmissibles (tels que cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires) dans plus de 50% des cas. Dans les faits, comment insuffler de la prévention dans sa vie? L’affaire est plus simple qu’il n’y paraît.
 hovaguimian_depression_hommes

«En proie à la dépression, les hommes compensent souvent par un excès de virilité.»

On savait la dépression personnelle, complexe, organique autant que psychologique, on la découvre sexuée. Portrait de la dépression masculine avec le Dr Théodore Hovaguimian, psychiatre et psychothérapeute*.
Santé_au_masculin

Les hommes ont une moins bonne santé que les femmes

En moyenne, la population masculine est plus vulnérable en termes de santé, et son espérance de vie, bien qu’elle tende à augmenter en Suisse, reste plus courte que celle des femmes. Pourquoi?
Videos sur le meme sujet

Le syndrome de l’imposteur

Adrien Zerbini consacre un dossier au syndrome de l’imposteur, une dépréciation de soi qui concerne de très nombreuses personnes.

Détresse existentielle: la société peut aider

Notre vision de la vie peut changer, parfois jusqu'à devenir plus noir que les ténèbres. La détresse existentielle est un mal actuel dans notre société, et de l'aide existe pour y faire face. Sandrine Astori nous aide à y voir plus clair.

Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

La dépression du post-partum et la dépression chez l'enfant et l'adolescent sont encore trop souvent méconnues. Explications dans cette vidéo.
Maladies sur le meme sujet
Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)