Qu’est-ce que le trouble de la personnalité borderline?

Dernière mise à jour 31/08/11 | Article
homme qui hurle
Le trouble de la personnalité borderline touche entre 1 à 2% de la population. États émotionnels intenses et relations sociales difficiles, présentations des principales caractéristiques de ce trouble.

Perturbations du rapport à soi-même et aux autres

La meilleure façon de décrire le trouble de la personnalité borderline est de partir du vécu des personnes concernées. Celles-ci éprouvent des états émotionnels intenses, survenant brusquement et souvent difficilement contrôlables. Les personnes chez qui un trouble de la personnalité borderline a été diagnostiqué souffrent d’une perturbation marquée de leur rapport à elles-mêmes et aux autres.

Le diagnostic de la personnalité borderline signifie une perturbation marquée du rapport à soi-même et aux autres. Utilisé depuis la deuxième moitié du siècle passé, le terme « borderline » (= ligne frontière) désignait à l’origine un trouble situé entre les névroses et les psychoses. Aujourd’hui, on sait que le trouble de la personnalité borderline constitue une entité clinique reconnaissable, bien que certaines de ses caractéristiques se retrouvent dans d’autres maladies. Cela fait environ vingt-cinq ans que le trouble de la personnalité borderline a été intégré comme maladie psychique dans les systèmes de classification utilisés en psychiatrie.

Etats émotionnels intenses

"D'un côté je fonctionne à 150%, d'un autre, je suis émotionnellement une loque."

Les personnes souffrant du trouble de la personnalité borderline éprouvent des états émotionnels intenses, survenant brusquement et souvent difficilement contrôlables. Il peut s’agir de sentiments violents de désespoir, de solitude, d’irritation ou d’anxiété. Lors de contact avec autrui, des conflits minimes suffisent à déclencher des crises de colère violentes. Les personnes concernées éprouvent de la difficulté à percevoir leur entourage de manière nuancée et ont tendance à le classer selon un mode de pensée noir et blanc: soit une personne est absolument bonne, soit elle est totalement mauvaise. Cette attitude rend les relations interpersonnelles problématiques. En effet, si celles-ci peuvent rapidement s’intensifier, elles peuvent tout aussi rapidement se rompre. Certains symptômes, comme la dépendance ou des conduites d’automutilation, peuvent être interprétés comme des tentatives infructueuses de s’aider soi-même par lesquelles les personnes concernées essaient de se protéger contre des sentiments insupportables. Il arrive fréquemment que des personnes tentent de se suicider pour mettre fin à leurs souffrances. 8% environ des personnes chez qui un trouble de la personnalité borderline a été diagnostiqué décèdent prématurément par suicide. Le trouble de la personnalité borderline est donc une maladie souvent mortelle et ne doit pas être sous-estimé.

Des personnes créatives, vivantes et capable d'enthousiasme

Mais le trouble de la personnalité borderline n’est pas uniquement synonyme de difficultés. Les personnes concernées possèdent souvent des aptitudes particulières et peuvent être très créatives, vivantes et capables d’enthousiasme. Les sentiments négatifs ne sont pas les seuls à être très intensément éprouvés, puisqu’il en va de même des sentiments positifs comme la joie ou l’amour. Cependant, ces sentiments peuvent rapidement basculer, la joie se transformer brusquement en désespoir, ou l’affection en colère.

"Je ne cesse de papillonner d'une personne à l'autre. D'abord je suis tout feu tout flamme, tout m'enthousiasme, mais bien vite les mêmes choses m'ennuient complètement."

Deux tiers des borderlines sont des femmes

Selon différentes estimations, le trouble de la personnalité borderline touche entre 1% et 2% de la population, dont deux tiers de femmes. On suppose que des maltraitances, subies durant la petite enfance, constituent un des facteurs de risque contribuant à son apparition. Le fait que les femmes sont plus fréquemment victimes de maltraitance que les hommes permettrait d’expliquer pourquoi la maladie est plus souvent diagnostiquée chez les femmes que chez les hommes. La maladie apparaît en général durant l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Autres types de troubles psychiques

Il est courant que d’autres types de troubles psychiques soient d’abord diagnostiqués, par exemple des troubles du comportement alimentaire, des comportements suicidaires ou des dépendances. Les symptômes pouvant toujours changer, ils ne sont pas d’emblée interprétés comme appartenant au trouble de la personnalité borderline. Une personne peut par exemple commencer par souffrir de crises de panique, manifester ensuite des symptômes de comportement anorexique, puis un comportement d’automutilation. Ce déroulement de la maladie explique pourquoi de nombreuses personnes, après avoir été profondément déstabilisées par différents diagnostics, apprennent avec soulagement qu’elles souffrent du trouble de la personnalité borderline. C’est en effet seulement à partir de ce moment-là qu’elles peuvent donner un sens à l’ensemble de leurs difficultés psychiques.

Comportement d’automutilation

Certains symptômes se manifestent fréquemment, d’autres plus rarement. Près des trois quarts des personnes souffrant du trouble de la personnalité borderline ont déjà eu un comportement d’automutilation. Il s’agit en général de blessures infligées aux bras, aux jambes ou au ventre à l’aide de lames de rasoir ou d’autres objets coupants, mais on observe aussi d’autres types d’automutilations comme celles consistant à se brûler ou à frapper violement différentes parties de son corps contre des objets durs. Aujourd’hui, les comportements d’automutilations sont souvent assimilés à tort au trouble de la personnalité borderline. Or une personne qui s’inflige des blessures ne souffre pas automatiquement d’un trouble de la personnalité borderline, et toutes les personnes qui souffrent du trouble de la personnalité borderline ne s’infligent pas forcément des blessures.

"Tu as tellement de souffrances à l'intérieur de toi que tu essaies de te faire mal à l'extérieur."

"Ce n'est que lorsque je sens la douleur que je commence à prendre lentement pied."

Sur le même sujet

Texte extrait d'une publication Pro Mente Sana

(Cliquez sur l'image pour accéder à la brochure

pdf ou la commander gratuitement)

Autres articles également disponibles:

  • Quels sont les critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?
  • Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?
  • Personnalité borderline : trouver l’aide adéquate
  • Borderline : un trouble qui affecte aussi les proches

Article original: http://www.promentesana.org/upload/application/59-brochureborderline2008.pdf

A LIRE AUSSI

Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Troubles bipolaires
masques

Médicaments pour le traitement des troubles bipolaires

Ces médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter les fluctuations extrêmes de l’humeur telles...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Troubles «borderline»: vers des thérapies adaptées

Troubles «borderline»: vers des thérapies adaptées

Souvent méconnu ou mal identifié, le trouble de la personnalité dit borderline (TPB) est un trouble psychique qui exige un suivi sur mesure. Une prise en charge qui s’avère souvent difficile à instaurer, en raison de l’instabilité émotionnelle du patient mais aussi du manque d’évaluation diagnostique et de traitements adaptés. De nouvelles thérapies montrent pourtant des résultats très encourageants.
Dispute en groupe

Borderline : un trouble qui affecte aussi les proches

Il existe des maladies où la souffrance des proches dépasse parfois celle de la personne atteinte. Le trouble de la personnalité borderline en fait partie. Comment les proches peuvent-ils réagir, quelles techniques pour limiter les dégâts psychologiques ?
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la personnalité borderline. On connaît mieux le syndrome et comment celui-ci se développe.
Videos sur le meme sujet

La violence conjugale: Elle est inacceptable!

La violence entre conjoints touchent majoritairement les femmes, mais aussi les hommes. Les caméras de L'antidote abordent le sujet avec Philip Jaffém psychologue et directeur de l'institut universitaire Kurt Bosch à Bramois.

Les T.O.C, la prison psychologique

L'ordre, la rigueur, le fait de vérifier si une tâche est bien accomplie, ces traits de caractère sont à priori plutôt considérés comme étant des qualités. Mais parfois ces qualités peuvent se transformer en handicap. Cette vidéo vous parle des T.O.C ou Troubles Obsessionnels Compulsifs.

Schizophrénie: Privilégier le lien social

La schizophrénie : en Suisse environ une personne sur cent connaitrait des troubles schizophréniques, c'est beaucoup et l'on a toujours de cette maladie une image caricaturale, parfois encore associée à la folie. Le point sur cette maladie avec l'antidote.