L’impact des antidépresseurs sur les «sentiments amoureux» des hommes et des femmes

Dernière mise à jour 15/01/15 | Article
L’impact des antidépresseurs sur les «sentiments amoureux» des hommes et des femmes
Des chercheurs italiens se sont intéressés à certains effets secondaires peu connus des médicaments contre la dépression. Voici leurs résultats.

C’est une étude originale qui vient d’être présentée au 27e congrès du Collège européen de neuropsychopharmacologie organisé à Berlin. Elle a été menée par le Pr Donatella Marazziti, spécialiste de psychiatrie (Université de Pise, Italie). Ce travail vient par ailleurs d’être publié dans une revue spécialisée(1).

«Sex» and «Love»

En marge des difficultés proprement «sexuelles» pouvant être associées à la consommation des antidépresseurs, le Pr Marazziti s’est intéressée à l’impact de ces médicaments sur les «sentiments amoureux». Un domaine qui n’avait, jusqu’ici, pratiquement jamais été étudié. Ce travail tente de faire la part entre ce qui est du ressort de la «sexualité» et ce qui est de l’ordre du «sentiment amoureux». Ce qui peut être perçu comme une petite révolution dans le champ de la sexologie.

La spécialiste et ses collaborateurs ont mené leurs travaux auprès de 192 personnes adultes souffrant de dépression (légère à modérée) chez lesquelles des antidépresseurs avaient été prescrits. Il s’agissait de 123 femmes et de 69 hommes âgés de 30 à 50 ans. Les chercheurs ont soumis les volontaires au «Sex-Attachment-Love Test (SALT)», un questionnaireen trois parties sur la sexualité, l’attachement et les sentiments amoureux.

Différences de genre

Les résultats obtenus montrent qu’hommes et femmes ne réagissent pas de la même manière aux antidépresseurs. Ainsi, les effets négatifs sur la sexualité et sur les sentiments amoureux diffèrent entre les deux sexes. De manière schématique on peut dire que les dysfonctionnements étaient plus élevés chez les femmes qui prenaient des antidépresseurs dits «tricycliques» que chez les hommes. Il apparaît aussi une plus grande «atténuation des sentiments» chez les hommes prenant des antidépresseurs de la catégorie «inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine» (ISRS) que chez les femmes.

La donnée la plus surprenante du travail est (peut-être) que, en comparaison des femmes, les hommes sont plus affectés sur le plan émotionnel que sur le plan strictement sexuel. Les ISRS semblent provoquer plus de troubles émotionnels que les antidépresseurs tricycliques chez les hommes. Les femmes sous antidépresseurs semblent quant à elles, «préservées» de cet effet secondaire.

Pour le Pr Donatella Marazziti il ne fait aucun doute que cette recherche doit être poursuivie et approfondie.

_________

1 Un résumé (en anglais) de ce travail est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Troubles bipolaires
masques

Médicaments pour le traitement des troubles bipolaires

Ces médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter les fluctuations extrêmes de l’humeur telles...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Des clés pour gérer son stress

Le stress fait partie de notre existence. Pour composer avec lui et éviter qu’il ne fasse des ravages, des stratégies existent.
Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

«La médecine n’aurait jamais existé si l’on n’avait pas un jour séparé la maladie du malheur.»
Régis Debray

Comment faire pour que le chômage ne ruine pas la santé?

Etre contraint à ne pas travailler peut constituer un traumatisme psychique. Quels en sont les symptômes? Comment faire pour en réduire les conséquences? Les réponses d’un psychiatre, spécialiste de médecine légale et de droit de la santé.
Videos sur le meme sujet

Détresse existentielle: la société peut aider

Notre vision de la vie peut changer, parfois jusqu'à devenir plus noir que les ténèbres. La détresse existentielle est un mal actuel dans notre société, et de l'aide existe pour y faire face. Sandrine Astori nous aide à y voir plus clair.

Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

La dépression du post-partum et la dépression chez l'enfant et l'adolescent sont encore trop souvent méconnues. Explications dans cette vidéo.

L'image corporelle : quand le corps change

A différents âges de la vie (puberté, grossesse, ménopause, vieillesse), l'image corporelle évolue. Toute maladie, accident ou traitement est également susceptible de perturber la façon de percevoir son corps et d'entrainer une mauvaise estime de soi.
Maladies sur le meme sujet
Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)