Premiers pas vers un vaccin combiné contre les hépatites B et C

Dernière mise à jour 01/02/13 | Article
Premiers pas vers un vaccin combiné contre les hépatites B et C
Un candidat-vaccin bivalent, protégeant non seulement contre l’hépatite C, mais aussi contre la B, a été mis au point par des chercheurs français. Une piste très prometteuse, mais qui demande encore à être vérifiée.

C’est l’un des casse-têtes auquel se heurtent chercheurs et médecins: protéger la population, et notamment les groupes à risques, contre l’hépatite C. Cette infection virale du foie, qui touche près de 170 millions de personnes dans le monde selon l’OMS, peut en effet facilement devenir chronique et conduire à des cirrhoses et des cancers du foie.

Certes, on dispose de médicaments antiviraux pour lutter contre cette maladie. Mais les traitements sont lourds – ils durent de 6 mois à 1 an. En outre, ils ont des effets secondaires. «Ils peuvent entraîner des anémies ou même des dépressions. Ils augmentent aussi les risques d’infections par des bactéries», souligne Isabelle Morard, hépatologue et médecin-adjoint au chef du service de transplantation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). D’où l’idée de mettre au point un vaccin contre l’hépatite C, à l’image de ce qui existe déjà pour l’hépatite B.

Chimères vaccinales

De très nombreuses équipes de biologistes s’y emploient dans le monde, mais elles butent sur une difficulté technique. Dans la majorité des cas, les vaccins sont fabriqués à l’aide de protéines de l’enveloppe du microbe. Introduit dans l’organisme, ce fragment de virus – qui a perdu son caractère pathogène – induit la fabrication d’anticorps qui font partie de l’arsenal du système immunitaire.

Or les protéines de la membrane du virus de l’hépatite C (VHC) sont quasiment impossibles à produire et à purifier. Des chercheurs de l’Institut français de la santé et de la recherche médicale (INSERM) ont toutefois trouvé le moyen de surmonter cet obstacle. Ils se sont tournés vers les protéines du virus de l’hépatite B (VHB) qui, elles, peuvent former des petites particules virales vaccinales – ce sont elles, d’ailleurs, qui sont utilisées pour produire le vaccin commercial contre cette maladie. Puis ils ont créé des particules chimères, associant des protéines de l’enveloppe des virus des deux formes d’hépatites, VHB et VHC. La production des ces composés hybrides n’a, selon eux, pas posé de difficulté particulière.

Encore du travail

Ce résultat ouvre la voie à la mise au point d’un vaccin bivalent qui protégerait contre l’hépatite C mais aussi, en même temps, contre la B. «Ce serait une excellente idée de vacciner les personnes à risque, notamment les toxicomanes et le personnel hospitalier», commente Isabelle Morard.

L’hépatologue tempère toutefois cet enthousiasme par quelques bémols. Elle souligne en effet que le candidat-vaccin «ne protège pas avec la même efficacité contre toutes les souches du VHC».

En outre, les chercheurs français on déjà testé leur chimère sur des rongeurs, mais ils n’ont pas encore fait la preuve de son innocuité et de son efficacité chez les êtres humains. Ce qui fait dire à l’hépatologue genevoise que «ces recherches sont prometteuses, mais il reste encore beaucoup de travail à faire» avant d’aboutir à un vaccin utilisable.

En attendant, Isabelle Morard compte sur l’arrivée annoncée de nouveaux antiviraux oraux qui réduiraient la durée du traitement et «offriraient une chance de guérison à plus de 90%» des personnes infectées.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Vaccins: quelle utilité?

Se faire vacciner n'est jamais un plaisir, ça pique, ça gonfle, et parfois on se sent un peu patraque. Mais pourquoi se vaccine-t-on au juste? Le point avec l'antidote.

Rougeole: faisons la disparaitre!

Faire disparaitre durablement le spectre d'une maladie contagieuse, c'est l'objectif de bien des responsables de santé publique à travers le monde. Par le passé ils y sont parvenus, et ils comptent bien récidiver. Cette émission vous en apprend plus sur l'une de ces maladies : la rougeole.

Cancer du col de l'utérus: un nouveau vaccin, une nouvelle arme

Le service cantonal de la santé publique vient d'annoncer le début de la campagne de vaccination contre les papillomavirus. Ce virus est responsable du cancer du col de l'utérus. Explications de la Dre Claire-Anne Siegrist.
Maladies sur le meme sujet
Les hépatites virales

Hépatites B et D

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E

Les hépatites virales

Hépatite C

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E

Les hépatites virales

Hépatites A et E

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E