Zoom sur les médicaments

Dernière mise à jour 29/04/21 | Article
P21-02_zoom_médicaments
Notre santé peut en dépendre, mais aussi en pâtir. Les médicaments sont à l’origine d’effets multiples, certains prévisibles, d’autres moins, en lien avec notre métabolisme. La clé ? Rester vigilant·e, car jusqu’à 50 % des effets secondaires seraient évitables.

Ce qui se passe dans le corps

Chaque remède possède sa propre signature dans le corps. On appelle «cinétique» la vie d’un médicament dans l’organisme: comment il est absorbé, transporté/distribué au bon endroit, transformé, puis éliminé.

L’exemple de la codéine

Ses particularités :

  • Antidouleur de type opioïde contre les douleurs modérées à sévères
  • Transformée en morphine (son principe actif) par l’organisme
  • Interdite chez les moins de 12 ans
  • Efficacité et potentielle toxicité influencées par nos gènes

1) Absorption: La codéine est prise par la bouche, injectée ou administrée par voie rectale.

2) Distribution: Le médicament est transporté dans le sang pour être distribué vers les organes et les tissus (diffusion).

3) Métabolisme: Dans des proportions propres à chacun·e, le foie transforme la codéine en morphine, grâce à des enzymes. Les paramètres en jeu:

  • Les gènes: en Suisse, cette transformation est accélérée chez 5 % des individus, mais absente chez 10 % d’entre eux. Conséquences : un risque de surdosage pour les premiers, une totale inefficacité du traitement pour les seconds. Cette différence agit aussi sur les effets secondaires.
  • L’environnement: l’activité des enzymes du foie est influencée par de nombreux médicaments, aliments et plantes (phytothérapie notamment).

4) Élimination: Elle s’effectue par les reins, mais aussi par la transpiration, l’air expiré, la bile ou encore la salive. Diverses molécules peuvent modifier le processus.

Les principaux (+) et (-) de la prise selon la forme pharmaceutique
(comprimé, sirop, suppositoire, etc.)

Les chiffres

6: le nombre moyen de médicaments pris chaque jour par les plus de 65 ans

4: La prise de quatre médicaments triple le risque d’effets secondaires

Bouche

  • Comprimé sous la langue («sublingual»): + Effet rapide / - La bouche doit être suffisamment humide
  • Comprimé / Sirop: + Simplicité de la prise / - Absorption potentiellement influencée par les repas
  • Comprimé «retard»: + Effet prolongé limitant le nombre de prises / - Ne doit pas être coupé ou écrasé

Voies respiratoires

  • Spray nasal/buccal: + Principe actif administré localement vers la cible et effet rapide / - Technique à respecter

Peau

  • Patch: + Effet prolongé / - Nécessité de protection occasionnelle (douche, etc.), adhésivité parfois gênée par la transpiration ou la pilosité
  • Crème: + Action locale / - Effets systémiques (affectant l’ensemble du corps) possibles et quantité de principe actif appliquée peu précise

Système veineux

  • Médicament injectable dans le sang: + Effet rapide et substance atteignant à 100% la circulation sanguine / - Nécessité d’une injection (douleur, risque infectieux, peu adapté à un traitement à domicile)

Voie rectale

  • Suppositoire: + Résorption rapide et action durable / - Réflexe de vidange rectale

Effets indésirables

En Suisse, seuls 5 % des effets secondaires sont rapportés. Conséquence : des données précieuses manquent pour optimiser les recherches sur les effets secondaires (pharmacovigilance).

  • Que signaler? Tout effet notable mentionné ou non sur la notice du médicament.
  • Qui contacter? Pour les HUG, le Service de pharmacologie et toxicologie cliniques: 022 372 99 32

Situations à risque

Parmi les facteurs susceptibles d’influencer l’effet d’un médicament et ses effets secondaires:

  • Prise conjointe d’autres médicaments
  • Exposition au soleil
  • Jus de fruits (pamplemousse, orange de Séville, etc.)
  • Phytothérapie (millepertuis, etc.)
  • Aliments (chou, brocolis, réglisse, etc.)
  • Alcool, tabac.

La pharmacogénomique

De plus en plus, la médecine personnalisée s’applique à la prescription des médicaments.

  • Principe: tenir compte du profil génétique de la personne pour choisir et adapter son traitement.
  • Méthode: test pharmacogénétique (prise de sang).
  • Remboursement par l’assurance maladie: oui, au cas par cas, depuis 2017.
  • Ampleur: plus de 150 médicaments déjà concernés par ces prescriptions hautement individualisées.

____________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_Polypill_maladies_cardiovasculaires

La «polypill», efficace contre les maladies cardiovasculaires mais peu répandue

Réunir plusieurs médicaments en un seul comprimé pour en généraliser l’usage, tel est le concept de la polypill. Pourtant, même si une importante étude vient de confirmer son efficacité dans la prévention des maladies cardiovasculaires, elle peine à émerger dans les pays riches.
Illustré_remède_Trump

«Le remède miracle de Trump? Pas si simple…»

Quel est le produit qui a été administré au patient Trump et teste sur seulement 275 malades? Peut-on parler de traitement miracle? La vérité est plus complexe, explique le professeur Giuseppe Pantaleo, médecin-chef du service d’immunologie et d’allergologie du CHUV et spécialiste mondial du sida.
LC_antiviraux_médicaments

Antiviraux: des médicaments encore trop rares

Le développement des antibiotiques a révolutionné la prise en charge des infections bactériennes, alors que peu d’antiviraux sont disponibles. Une équipe de recherche anglo-suisse a mis au point un composé qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives.
Videos sur le meme sujet

Le comment du pourquoi: médicament modifié

Est-il déconseillé de couper ou d'écraser un médicament, ou d'ouvrir une capsule?

La galénique et la forme des médicaments

Pilules, suppositoires, poudres, liquides… les médicaments peuvent se présenter sous de nombreuses formes.

Lʹabus dʹantalgiques en Suisse entre 1940 et 1980

Sarah Dirren revient sur un pan de lʹhistoire de la pharmacovigilance, cʹest-à-dire des effets indésirables des médicaments: l'abus du Saridon en Suisse entre 1940 et1980.