La radiothérapie (rayons)

Dernière mise à jour 20/03/12 | Article
radiothérapie
La radiothérapie consiste à diriger des rayons sur la tumeur. Les cellules cancéreuses sont des cellules qui se divisent rapidement et prolifèrent de manière incontrôlée ; elles sont sensibles à la radiothérapie. Les rayons les détruisent en les empêchant de se diviser et bloquent ou ralentissent ainsi la croissance de la tumeur.

Suivant le type de tumeur, on utilise différentes sortes de rayons et d’appareils de radiothérapie. Chez la plupart des patients, on a recours à la radiothérapie externe : les rayons sont dirigés de manière ciblée sur la partie du corps où se trouve la tumeur. La région visée est délimitée très précisément, de sorte que la thérapie produit ses effets uniquement sur la zone irradiée. Les patients sont traités pendant plusieurs semaines à raison de plusieurs séances hebdomadaires. L’irradiation elle-même ne dure chaque fois que quelque minutes.

La brachythérapie, ou curiethérapie, est une autre forme de radiothérapie. Elle consiste à introduire des sources radioactives directement dans la tumeur, où elles déploient leurs effets. La brachythérapie est utilisée pour traiter le cancer de l’utérus ou de la prostate, par exemple.

Les effets indésirables

La radiothérapie n’endommage pas seulement les cellules cancéreuses, mais aussi les cellules saines de la zone irradiée, ce qui peut provoquer des effets indésirables tels que fatigue, irritations de la peau ou des muqueuses. Etant donné que le tissu sain se régénère après la radiothérapie, ces effets indésirables disparaissent généralement au terme du traitement.

Glossaire

Tumeur: Augmentation de volume d’un tissu; désigne le plus souvent la néoformation pathologique de tissus, qu’elle soit bénigne ou maligne; les termes de «tumeur maligne» et de «cancer» sont synonymes (cf. «carcinome», «malin»).

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Brachythérapie: Ou «curiethérapie» en français, forme de traitement radiothérapeutique qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme du patient (soit directement dans la tumeur, soit à proximité) (cf. «radiothérapie».

Irradiation: Radiothérapie.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur la radiothérapie sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles):  www.liguecancer.ch

 Brochure : La ra­dio­thé­ra­pie

Article original: https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/traitements/la-radiotherapie-rayons/

___

Mis à jour le 8 mai 2017

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cancer_sein_chemobrain

Cancer du sein: «Le chemobrain peut mettre des années à disparaître»

Les atteintes du système nerveux font partie des effets secondaires les plus fréquents du traitement contre le cancer du sein. Leur nombre devrait même encore augmenter à l’avenir étant données l’amélioration de l’espérance de vie des patientes et la multiplication des séances de chimiothérapie qui leur sont proposées, le cancer devenant en effet une maladie chronique dans bien des cas.
PS42_INTERVIEW_Dietrich

«L’oncologie a fait plus de progrès en deux décennies qu’en 2000 ans»

Il envisageait de devenir pédiatre, avant d’être happé par l’univers de l’oncologie, ses défis et les rencontres exceptionnelles avec des patientes et des patients frappés par la maladie. À une année de prendre sa retraite, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), jette un œil dans le rétroviseur de trois décennies de carrière pour se réjouir des progrès actuels, avant de rapidement se tourner vers l’avenir et les combats qu’il souhaite encore mener.
P20-04_cancer_sein_chimiothérapie

Cancer du sein: moins de chimiothérapie

Grâce à la signature génomique de la tumeur, 40 % des chimiothérapies sont aujourd’hui évitées. Du dépistage au suivi thérapeutique, le Centre du sein des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) propose toutes les prestations dans le domaine du cancer du sein.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Mikaël Pittet, un spécialiste de l'immunothérapie

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Réduire le coût d'un traitement à 370'000 francs

Le Kymriah, un médicament produit en Europe par Novartis, permet d'espérer une prochaine révolution dans le traitement de certains cancers.

Nouvelle piste dans l'immunothérapie

Lʹimmunothérapie est un traitement qui s'appuie et stimule le système immunitaire, afin quʹil attaque les cellules cancéreuses.