Cancer: hormonothérapie et immunothérapie

Dernière mise à jour 16/09/11 | Article
Seringue
Opérations, chimiothérapie et radiothérapie sont les trois principaux piliers du traitement moderne des cancers. Mais il existe encore d’autres possibilités de traitement qui s’appliquent à certains types de cancers: les principales sont l’hormonothérapie et l’immunothérapie.

Un article de la

La croissance de certains types de cancer dépend du métabolisme des hormones sexuelles. Si l’on bloque l’action de ces hormones à l’aide de médicaments, on inhibe la croissance des cellules cancéreuses. Une telle thérapie est appliquée principalement dans les cancers du sein et de la prostate, mais aussi après d’autres traitements tels qu’une opération ou une chimiothérapie.
L’hormonothérapie dure en général plusieurs années. Elle peut s’accompagner d’effets secondaires, comme des bouffées de chaleur, des sueurs, des sautes d’humeur et un assèchement des muqueuses des organes sexuels, voire l’absence de règles chez les femmes qui n’ont pas atteint l’âge de la ménopause.

Stimuler le système immunitaire

Une immunothérapie consiste à donner au patient des médicaments qui stimuleront son système immunitaire de façon à ce qu’il s’attaque aux cellules cancéreuses. Les interférons ou l’interleuquine, par exemple, sont des substances qui favorisent la croissance des cellules immunitaires dans l’organisme. Ils sont administrés aux patients qui souffrent de formes spéciales de leucémies ou d’un mélanome malin.
 

Un autre type d’immunothérapie consiste à donner aux patients des anticorps monoclonaux. Ces substances «marquent» les cellules d’un type de cancer spécifique. Le système immunitaire du patient reconnaît les cellules cancéreuses marquées et les tue. Un traitement au moyen d’anticorps monoclonaux est possible pour traiter certaines formes de cancer de l’intestin, de cancer du sein et certains lymphomes, par exemple.

Glossaire

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Chimiothérapie: Traitement des maladies infectieuses et cancéreuses avec des médicaments qui tuent les agents pathogènes ou les cellules cancéreuses; ce terme désigne le plus souvent le traitement des maladies cancéreuses par cytostatiques; selon l’objectif recherché, on parle de chimiothérapie curative, palliative, adjuvante ou néo-adjuvante.

Ménopause: Moment des dernières menstruations; utilisé au sens large pour englober toute la période précédant et suivant l’aménorrhée définitive.

Immunothérapie: Traitement qui influence et stimule le système immunitaire.

Mélanome: Forme de cancer de la peau, de couleur foncée, qui se développe dans les mélanocytes.

Malin: Dangereux; les tumeurs malignes sont capables 1. d’envahir les tissus adjacents, 2. de détruire les tissus adjacents, 3. de former des métastases; antonyme: bénin.

Système immunitaire: Système de défense de l’organisme.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles): www.liguecancer.ch

Article original: http://www.liguecancer.ch/fr/vivre_avec_le_cancer__/traitements_/antihormon__und_immuntherapie/

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS42_INTERVIEW_Dietrich

«L’oncologie a fait plus de progrès en deux décennies qu’en 2000 ans»

Il envisageait de devenir pédiatre, avant d’être happé par l’univers de l’oncologie, ses défis et les rencontres exceptionnelles avec des patientes et des patients frappés par la maladie. À une année de prendre sa retraite, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), jette un œil dans le rétroviseur de trois décennies de carrière pour se réjouir des progrès actuels, avant de rapidement se tourner vers l’avenir et les combats qu’il souhaite encore mener.
P20-04_cancer_sein_chimiothérapie

Cancer du sein: moins de chimiothérapie

Grâce à la signature génomique de la tumeur, 40 % des chimiothérapies sont aujourd’hui évitées. Du dépistage au suivi thérapeutique, le Centre du sein des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) propose toutes les prestations dans le domaine du cancer du sein.
LMD_cancer_contourner_resistance

Cancer: contourner la résistance

Malgré les progrès scientifiques et l’augmentation constante des taux de rémission, il reste de nombreux cancers non guérissables. De nouveaux traitements, comme l’immunothérapie, pourraient changer la donne, du moins en partie.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Mikaël Pittet, un spécialiste de l'immunothérapie

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Réduire le coût d'un traitement à 370'000 francs

Le Kymriah, un médicament produit en Europe par Novartis, permet d'espérer une prochaine révolution dans le traitement de certains cancers.

Nouvelle piste dans l'immunothérapie

Lʹimmunothérapie est un traitement qui s'appuie et stimule le système immunitaire, afin quʹil attaque les cellules cancéreuses.