Ils murmurent à l’oreille des patients

Dernière mise à jour 02/04/14 | Vidéo
Longtemps considérée comme une curiosité de cabaret, l’hypnose traîne derrière elle un passé sulfureux.

Aujourd’hui, elle bénéficie d’un retour en grâce, non seulement chez les dentistes et les psychiatres, mais au sein même des hôpitaux ou des maternités. Elle y est utilisée pour calmer les douleurs, les angoisses et certains troubles chroniques.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

La psychothérapie créative du jeu de sable

Technique psychothérapeutique inspirée de la théorie jungienne, le jeu de sable utilise la créativité pour permettre aux patients de verbaliser leurs émotions et leur vécu, par exemple dans le cadre troubles du comportement alimentaires.
Ombre repliée devant un mur de briques

Favoriser le diagnostic précoce de la psychose

Nouvellement nommé à la tête de la psychiatrie générale du CHUV, le professeur Philippe Conus détaille pour nous les nouvelles approches liées au diagnosti précoce des psychoses.
Etre fou sous la pleine lune

Etre fou sous la pleine lune: serait-ce bien raisonnable?

Tous les chats vous le diront: rien de plus romantique que les nuits où la lune est pleine. Mais il peut en aller bien différemment. Beaucoup de psychiatres en connaissent eux aussi bien long sur la question. Ou ils croient le savoir. Ceux de l’Université Laval (Québec) ont voulu aller plus loin pour se faire une raison. Voici leurs conclusions. Plus ou moins rassurantes.
Videos sur le meme sujet

L’inconscient tout puissant

Au travers d'une série d’expériences qui testent la perception, l'émission "Specimen" (RTS Un) du 31 mai 2017 s'intéresse à la puissance de l'inconscient.

Des animaux comme «médicaments»

Stéphane Délétroz se penche sur la zoothérapie.

Gros plan sur la dépression et les nouveaux traitements

Les spécialistes estiment que 6 % de la population des pays occidentaux souffrent de dépression.