La reproduction cellulaire pour les grands brûlés

Dernière mise à jour 03/10/17 | Article
reproduction_cellulaire_brules
Chaque année, entre 20 et 40 grands brûlés admis au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) doivent subir des transplantations de peau. Un laboratoire de production cellulaire permet de recréer de la peau à partir de cellules autologues*. Grâce à cette technique, ces patients peuvent espérer retrouver une peau saine. Les explications détaillées de la Pre Lee Ann Laurent-Applegate, de l’unité de thérapie cellulaire du CHUV.
reproduction cellulaire 01

1. L’évaluation

Lorsqu’un patient arrive à l’hôpital avec d’importantes brûlures, leur gravité est tout d’abord évaluée. Si elles touchent plus de 20% du corps (10% chez les enfants), la personne est alors transférée dans un centre spécialisé pour grands brûlés.

reproduction cellulaire 02

2. La biopsie

Quand les brûlures sont du second degré profond et du troisième degré, il est possible de recourir à une thérapie par reconstruction cellulaire. Une biopsie est alors réalisée : on prélève au patient environ 10 cm2 de peau sur des zones saines.
reproduction cellulaire 03

3. La mise en culture

Les cellules saines prélevées sont mises en culture en laboratoire. Elles vont alors se reproduire et créer de nouvelles plaques de peau saine. Il faut compter trois semaines pour obtenir des cultures primaires (les premiers développements de cellules) et environ cinq à six semaines pour une culture mixte d’épiderme et de derme.

reproduction cellulaire 04

4. Organiser la transplantation

Dans bien des cas, la reproduction cellulaire en culture prend beaucoup de temps. Il faut alors débuter la reconstruction avec d’autres tissus et cellules provenant de différentes origines, animales ou humaines. En effet, plusieurs sources sont souvent combinées pour avoir assez de surface de peau à disposition.

reproduction cellulaire 05

5. La transplantation

Environ 50 plaques de peau de 10 cm2 sont généralement nécessaires pour commencer la reconstruction. Le chirurgien greffe sur le patient les transplants standardisés déjà à disposition. Dès que de nouvelles plaques de peau sont prêtes, l’opération peut être renouvelée sur d’autres zones endommagées.
reproduction cellulaire 06

6. La réhabilitation

Après la phase chirurgicale, le patient doit suivre entre trois et dix ans de rééducation avec des ergothérapeutes et des physiothérapeutes. Certains soins spécifiques aux brûlures (compressions p. ex.) continuent aussi d’être effectués. Le patient aura alors retrouvé sa peau mais, la généralement, elle sera marquée de quelques cicatrices.

© Giganto

______

Paru dans Planète Santé magazine N° 27 - Septembre 2017

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Automédication
paracetamol_ibuprofene_utiliser_risque

Paracétamol, ibuprofène, aspirine, etc.: comment les utiliser sans risque?

Les antalgiques font partie des médicaments les plus consommés en Suisse. Disponibles librement sans...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
malvoyants_vision_artificielle

Malvoyants: bientôt une vision artificielle?

Des chercheurs de l’EPFL, en collaboration avec l’Hôpital ophtalmique Jules- Gonin à Lausanne, sont à la pointe de la recherche sur l’implant rétinien pour redonner la vue aux personnes aveugles ou malvoyantes.

Va-t-on tous bientôt porter des implants médicaux?

Ces dispositifs qui peuvent être placés dans les diverses parties de notre corps pour pallier une fonction défaillante ont déjà sauvé bien des vies. Mais ils ne sont pas dénués de risques et certains d’entre eux sont des cibles pour d’éventuels pirates.
Videos sur le meme sujet

Une prothèse de jambe sensitive

L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) publie les premiers résultats sur une prothèse de jambe qui fournit des informations sensorielles à des patients amputés au-dessus du genou.

30 bougies pour le Centre suisse du foie de l'enfant

Il y a exactement trente ans, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) réalisaient la première transplantation de foie chez un enfant.

Du nouveau dans la greffe des cellules

Des cellules encapsulées dans un hydrogel, c'est une méthode mise au point à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) pour permettre de greffer de cellules en limitant le rejet par le système immunitaire.
Maladies sur le meme sujet
Main brûlée au 3e degré

Brûlures

Les brûlures peuvent être provoquées par la chaleur, l'électricité, les produits chimiques et le froid. Selon leur étendue et/ou leur profondeur, elles sont plus ou moins graves.

Symptômes sur le meme sujet

Vésicules

Mon enfant a des vésicules / des bulles sur la peau
Brûlure au bras

Brûlure

Je me suis brûlé(e)