Je me suis brûlé(e)

Brûlure
Dernière mise à jour 06/01/11 | Symptôme
La gravité des brûlures dépend d’abord de leur étendue, puis de leur profondeur. L’absence de douleur est un signe de gravité des brûlures, elle signe une lésion plus profonde.

La gravité des brûlures dépend d’abord de leur étendue, puis de leur profondeur. L’absence de douleur est un signe de gravité des brûlures, elle signe une lésion plus profonde.

La gravité est d’emblée importante en cas d’électrocution ou de foudroiement en particulier, mais aussi pour une brûlure chimique ou suite à un feu dans un local fermé - même en l’absence de brûlures visibles de la peau.

Enfin une brûlure est plus grave pour un enfant de moins de 5 ans ou un adulte de plus de 60 ans et pour les personnes souffrant de :

  • insuffisance rénale
  • insuffisance cardiaque ou troubles du rythme cardiaque
  • hypertension
  • bronchite chronique obstructive
  • diabète
  • alcoolisme
  • obésité importante
  • maladies nécessitant un traitement par des dérivés de la cortisone
  • maladies diminuant l’efficacité du système de défense immunitaire

Comment ca marche?

  1. Sélectionnez un symptome
  2. Répondez aux questions
  3. Vous obtiendrez un conseil

Analyse du symptome

ATTENTION: si, à n'importe quel moment, les symptômes réapparaissent ou s'aggravent, répondez de nouveau à toutes les questions. Retour au début

Question: Je me suis brûlé(e) et...

  1. 1
    • j’ai de la peine à respirer
  2. 2
    • la brûlure est circulaire (elle fait le tour d’un membre, du corps, du cou)
  3. 3
    • la brûlure est étendue (en cas de doute, toujours la considérer comme telle)
  4. 4
    • la brûlure ne me fait pas mal
  5. 5
    • la brûlure touche le visage, la main, le pied ou la région génitale
  6. 6
    • j'ai une des maladies suivantes: insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, troubles du rythme cardiaque, hypertension, bronchite chronique obstructive ou diabète
  7. 7
    • j’ai une des maladies suivantes: complications d'alcoolisme, obésité morbide avec un index de masse corporelle (IMC) plus grand que 35, maladie diminuant l’efficacité du système des défenses immunitaires ou maladie traitée par un dérivé de la cortisone
  8. 8
    • j’ai plus de 60 ans
  9. 9
  1. 10
    • J’ai mal, la brûlure s’étend sur une surface plus grande que la paume de ma main, doigts compris, et il y a des phlyctènes (cloques, ampoules) remplies de liquide et/ou rompues
  1. 11
    • J’ai mal, la brûlure s’étend sur une surface plus petite que la paume de ma main, doigts compris et il y a des phlyctènes (cloques, ampoules) remplies de liquide
  2. 12
    • depuis quelques jours, la zone brûlée est de plus en plus rouge (érythémateuse)
  3. 13
    • depuis quelques jours, la zone brûlée fait de plus en plus mal
  4. 14
    • un érythème (rougeur) est apparu autour de la brûlure
  5. 15
    • j'ai de la fièvre
  6. 16
    • les brûlures n'ont pas guéri en une semaine
  7. 17
    • je ne suis pas vacciné contre le tétanos ou mon dernier rappel date de plus de 5 ans
  1. Que puis-je faire de plus ?

Téléphonez sans attendre au 144

Le personnel du 144 vous posera quelques questions supplémentaires pour évaluer plus précisément la situation

En attendant l'arrivée de l'ambulance :

  • ouvrez la porte, assurez-vous que les ambulanciers pourront arriver jusqu'à vous sans problème

Refroidissez immédiatement la zone brûlée sous l’eau froide courante (robinet ou douche). 15 minutes au moins sont nécessaires.
Attention, l’eau ne doit pas être trop froide (il n’y a aucun avantage à appliquer de l’eau très froide sur une brûlure) car cela pourrait causer une hypothermie, en particulier chez les enfants et si la surface brûlée est grande. Le refroidissement de la brûlure ne doit pas provoquer des frissons

Contactez votre médecin ou la centrale de garde pour votre région, sans attendre la fin du week-end ou de la nuit
 

Le personnel de la centrale de garde vous posera quelques questions supplémentaires pour évaluer plus précisément la situation

 Selon les informations que vous lui fournirez, la personne contactée pourra convenir d’un rendez-vous ou vous orienter vers des soins appropriés

Centrales et médecins de garde

Contactez votre médecin habituel

Selon les informations que vous lui fournirez, celui-ci pourra soit vous fixer un rendez-vous, soit vous fournir quelques conseils supplémentaires

Vous pouvez vous traiter vous-même si :

  • la brûlure ressemble à un coup de soleil, sans phlyctène (cloque, ampoule)
  • la brûlure est simplement rouge et douloureuse

Il est important d’arrêter la progression des brûlures en refroidissant les zones brûlées. Pour cela le plus efficace est de placer la zone brûlée sous l’eau courante (robinet, douche) froide pendant 15 minutes au moins.

Attention, l’eau ne doit pas être trop froide (il n’y a aucun avantage à appliquer de l’eau très froide sur une brûlure) car cela pourrait causer une hypothermie, en particulier chez les enfants et si la surface brûlée est grande. Le refroidissement de la brûlure ne doit pas provoquer des frissons.

Vous pouvez appliquer de la crème hydratante (Nivéa, Bepanthen) sur la brûlure

Si des phlyctènes (cloques, ampoules) apparaissent, une crème à base de sulfadiazine d’argent est indiquée (Ialugen crème)

Buvez plus que d’accoutumée pendant quelques jours

 

De nombreuses mesures permettent de prévenir les brûlures :

  • briquets avec sécurité enfant, détecteurs de fumée, extincteurs, tapis de bain antidérapants, etc.
  • contrôle de la température du bain avant d’y plonger un enfant
  • certaines maladies comme l’épilepsie doivent être traitées pour éviter les crises qui peuvent mener à des brûlures dans certaines circonstances (par exemple lors de la douche)
  • certains comportements à risque doivent absolument être évités : fumer au lit, recharger le brûleur du caquelon à fondue quand il est chaud, asperger de liquide inflammable un feu ou un grill pour le faire redémarrer

Si une brûlure survient malgré tout, elle doit immédiatement être refroidie sous l’eau courante pendant 15 minutes pour éviter l’extension de cette dernière aussi bien en surface qu'en profondeur.

VOUS AVEZ REPONDU OUI A UNE OU PLUSIEURS DE CES QUESTIONS CONTINUER

VOUS AVEZ REPONDU NON A TOUTES CES QUESTIONS CONTINUER

RETOURNER AU GROUPE DE QUESTIONS PRÉCÉDENT Retourner

Pour en savoir plus
Références scientifiques
  • Les brûlures – de l’ébouillantement à l’électrisation – définitions et traitement. W.Raffoul, M.Berger. Forum Médical Suisse 2006 ; 6 : 243-250.
  • Total Burn Care. David N.Herndon 2007. Saunders, Elsevier Inc.
  • Guide des brûlures. Evaluation et traitement des brûlures chez l’adulte. W.Künzi, V.Wedler. IBSA
  • Les brûlures : étiologie, diagnostic et traitement chirurgical. Nicolas Favarger, Daniel Vincent Egloff. Revue médicale de la Suisse Romande,118,117-126,1998
  • www.kinebrul-pro.com

A LIRE AUSSI

accident sur un chantier

Coup à la tête

Les chocs ou les chutes sur la tête sont des accidents relativement fréquents, heureusement le plus souvent sans conséquence.
Lire la suite
tache de sang sur un mouchoir

Hématémèse

Un vomissement peut parfois contenir du sang. La situation est alors plus ou moins grave. Elle dépend de la quantité de sang vomi et des conséquences sur...
Lire la suite

Rougeur

La présence d’une ou de plusieurs taches ou plaques rouges sur la peau peut être le signe d’une très grande variété de maladies. Il peut s'agir soit d'une...
Lire la suite

Comment ça marche?

1: Sélectionnez un symptôme
2: Répondez aux questions
3: Vous obtiendrez un conseil
Attention: si, à n'importe quel moment, les symptômes réapparaissent ou s'aggravent, répondez de nouveau à toutes les questions.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911

Publicité