Chevilles: l’aide de l’imprimante 3D

Dernière mise à jour 12/04/16 | Article
Chevilles: l’aide de l’imprimante 3D
Une nouvelle technique chirurgicale a été introduite aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) au bénéfice des patients opérés pour une pose de prothèse.

Rien n’arrête les avancées dans le domaine des imprimantes 3D. En décembre 2015, sous la conduite du Dr Victor Dubois-Ferrière, une équipe du service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil moteur des HUG a posé deux prothèses de cheville en s’aidant de cette technologie. Parti se former à l’université McGill de Montréal, le médecin met en pratique les techniques innovantes apprises là-bas. Offrant précision et réduction du temps opératoire, cette méthode est encore peu répandue en Europe et constitue une première en Suisse.

Des guides sur mesure

La pose de prothèse de cheville est une opération pratiquée régulièrement, mais qui reste toutefois complexe. Afin de placer l’implant prothétique, le chirurgien doit effectuer des coupes dans les os. «Pour cette étape cruciale, on s’aide de guides de coupe qui doivent être positionnés avec une grande précision. La nouvelle méthode facilite ce travail», révèle le Dr Dubois-Ferrière, responsable de l’équipe de chirurgie du pied et de la cheville.

Concrètement, la méthode consiste à réaliser à l’avance, sur la base de scanners de l’articulation du patient, une reproduction tridimensionnelle des os afin de simuler l’emplacement idéal de la prothèse et des coupes osseuses. Ensuite, des guides de positionnement et de coupes sont imprimés en 3D puis utilisés pendant la chirurgie. Ces pièces sont uniques et précises au millimètre prêt.

Réduction du temps opératoire

Le chirurgien planifie chaque phase de l’intervention avant son entrée au bloc opératoire. Il anticipe de cette manière les obstacles qu’il rencontrerait pendant la coupe de l’os. Toutes les étapes préalables à la pose des guides sont remplacées, réduisant ainsi la durée de l’opération.

Au vu de la nouveauté de ce protocole chirurgical, des études seront menées afin de déterminer notamment si la précision gagnée allonge la vie de la prothèse ou si le temps restreint de l’intervention a une influence sur les risques encourus par le patient.

_________

Source : Magazine Pulsations - http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/n28_pulsations_avr-mai-juin_2016.pdf

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_don_membrane

Des patchs de membrane amniotique pour réparer les cornées

Aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), les femmes enceintes chez qui une césarienne a été planifiée pourront intégrer un programme de don de membrane amniotique.
peau_visage_greffes

Peau, visage, mains: ces greffes hors du commun

Un Français gravement brûlé a été sauvé grâce à de la peau de son jumeau, un Américain revit grâce à un nouveau visage: voilà deux cas récents porteurs d’espoir. Mais des difficultés subsistent.
Une prothèse pour pallier les troubles de l’équilibre

Une prothèse pour pallier les troubles de l’équilibre

Certains troubles sévères de l’équilibre sont dus à une atteinte bilatérale de l’oreille interne. Alors qu’il n’existe aujourd’hui aucun traitement pour cette pathologie, une neuro-prothèse a été testée avec succès aux Hôpitaux universitaires de Genève.
Videos sur le meme sujet

Ressentir une prothèse comme faisant partie de son corps

Des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont utilisé la réalité virtuelle et les sensations tactiles artificielles pour aider deux personnes amputées de la main.

Une app pour connaître son état de santé en temps réel

Stéphane Délétroz présente une application de santé connectée en cours de développement.

Jeux de mains, jeux de Terriens: exosquelette contrôlable par les ondes

Suite à un AVC ou à une lésion de la moelle épinière, par exemple, les commandes du cerveau à la main ne se font plus.