Avec l'anesthésie, même pas mal!

Dernière mise à jour 01/02/22 | Questions/Réponses
PULS_junior_anesthesie
À l'hôpital, certains soins ou examens peuvent être douloureux. Parfois, une opération chirurgicale s'impose. Heureusement, il existe des médicaments pour t'endormir afin que tu ne ressentes rien et que tu ne te souviennes pas des événements.

À quoi sert l'anesthésie?

Lorsque le médecin opère, il doit regarder à l’intérieur du corps pour le réparer. Grâce à l’anesthésie, tu ne ressens aucune sensation, tu n’as pas mal et tu ne te souviens de rien si on t’endort totalement. Et puis, ton corps reste immobile, ce qui facilite le travail des chirurgiennes et chirurgiens. Le médecin peut aussi t’endormir pour effectuer des soins ou un examen désagréables.

Le savais-tu?

Tu ne dois ni manger ni boire (sauf quelques gorgées) six heures avant l’intervention pour minimiser les risques de l’anesthésie.

Quand est-ce nécessaire?

Par exemple, si tu as une grosse brûlure et qu’il faut nettoyer la plaie, le médecin pratique une anesthésie locale: il endort seulement la zone qui fait mal. Si tu as peur des piqûres, le médecin peut utiliser un gel anesthésiant pour poser un petit tube dans la veine ou faire une prise de sang, ce qui rend ces gestes indolores. Pour te faire un examen désagréable comme une gastroscopie – qui consiste à regarder dans ton estomac avec un petit tuyau – ou pour t’opérer (dents de sagesse, appendicite, intervention sur le cœur, le foie, etc.), il va en revanche t’endormir complètement (anesthésie générale). Parfois, les deux techniques sont utilisées l’une après l’autre.

Comment ça se passe?

Lors d’une chirurgie, le ou la médecin place sur ton visage un masque qui sent bon la fraise. L’air (de l’oxygène et du gaz anesthésique) que tu respires avec ce masque va peu à peu te plonger dans un sommeil profond. Une fois que tu es endormi·e, un petit tuyau sera posé dans une de tes veines pour diffuser les médicaments nécessaires à l’anesthésie et contre la douleur.

Est-ce qu'on dort vraiment?

Non, c’est différent. Lorsqu’on est sous anesthésie générale, on ne se réveille pas, même si quelqu’un nous parle ou nous touche. On n’a pas conscience de ce qui se passe dans le bloc opératoire, donc on ne se souviendra de rien. Ce sommeil artificiel est maintenu par les médicaments. Cela veut dire que tu te réveilles dès que le médecin cesse de t’en donner et que ton corps les a éliminés.

Que se passe-t-il ensuite?

Tes parents t’attendent en salle de réveil. L’équipe soignante veille à ce que tu ne ressentes aucune douleur. Même si l’opération n’a duré qu’une heure, tu auras l’impression d’avoir dormi une nuit complète et d’être tout mou, mais cette sensation ne dure pas. Dès que tu te sens mieux et si tout va bien, tu es transféré dans ta chambre.

Est-ce que c'est risqué?

Une consultation avec le ou la médecin anesthésiste avant l’intervention est prévue pour connaître ton état de santé, écarter les risques, choisir le type d’anesthésie et répondre à tes questions et celles de tes parents. Si tu es en bonne santé, c’est moins risqué que de prendre l’avion.

En savoir plus

Une brochure sur le sujet est disponible sur le site des Hôpitaux universitaires de Genève: https://www.hug.ch/anesthesiologie/anesthesie-votre-enfant

________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Automédication
paracetamol_ibuprofene_utiliser_risque

Paracétamol, ibuprofène, aspirine, etc.: comment les utiliser sans risque?

Les antalgiques font partie des médicaments les plus consommés en Suisse. Disponibles librement sans...
Lire la suite
Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie

Effets de l’anesthésie sur le cerveau

L’impact d’une opération sur les facultés intellectuelles est avéré. On ignore pour l’heure les causes...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS_excellence_patrick_schoettker

«L’anesthésie est une discipline de l’ombre»

Spécialiste en anesthésie et réanimation, le Pr Patrick Schoettker est une référence en Suisse et au niveau international dans la prise en charge des patients chez qui les voies respiratoires sont difficiles d’accès. Nommé professeur ordinaire de l'Université de Lausanne (UNIL) et médecin-chef du Service d’anesthésiologie du Département des Centres interdisciplinaires du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) en août dernier, il nous parle de sa spécialité. Plongée au cœur de l’anesthésie.
Les opérations sous hypnose se multiplient dans les hôpitaux

Les opérations sous hypnose se multiplient dans les hôpitaux

Utilisée pour certains types d’intervention, l’hypnosédation évite les effets secondaires de l’anesthésie classique. Des avantages qui expliquent qu’elle se répand en Europe, y compris en Suisse.
De l’acupuncture avant l’opération?

De l’acupuncture avant l’opération?

L’acupuncture semble avoir des effets positifs sur la douleur et le stress avant et après les interventions.
Videos sur le meme sujet

Tout savoir sur lʹanesthésie

Comment fonctionne en détail lʹanesthésie ?

Vers une anesthésie personnalisée

Suivre en direct le niveau dʹanesthésiant dans le sang durant une opération, c'est le dispositif imaginé par l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EFPL) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Le gaz hilarant… à mourir de rire

Le gaz hilarant est de plus en plus utilisé comme substance récréative.