Césariennes : la Suisse championne du bistouri

Dernière mise à jour 03/11/10 | Vidéo
En matière d’accouchement, la Suisse est championne du bistouri.

Mais opter pour une césarienne n’est pas toujours anodin, ni pour la santé de la maman, ni pour celle du bébé.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Médicaments et grossesse

Les dangers de la prégabaline durant la grossesse

Une étude scientifique remet en cause la sécurité d'une substance présente dans des médicaments, notamment le Lyrica, si elle est prise durant la grossesse.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Placenta praevia et accreta: deux situations à risque

Les anomalies du placenta sont des complications rares mais potentiellement graves pour la santé de la mère et de son enfant. Les explications d’une spécialiste.
Main tenant un scalpel

Le vrai et le faux de la naissance par bistouri

Adoptée par les unes, décriée par les autres. La césarienne fait régulièrement l’objet de polémiques, accusée tantôt d’être trop coûteuse, contre-nature, élitiste ou dangereuse. Un vrai/faux pour mieux comprendre.
Le tabou de l’incontinence

Le tabou de l’incontinence

Après un accouchement, 20% des femmes rencontrent des problèmes d’incontinence urinaire. Quelle est l’influence de la grossesse et du mode d’accouchement? Les explications du Dr Chahin Achtari, médecin responsable de la consultation d’uro-gynécologie à la maternité du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Videos sur le meme sujet

Dans la tête… dʹun jumeau

Dans la population suisse, en lʹespace de cinquante ans, le taux de naissances gémellaires a doublé.

Les effets de la musique sur le cerveau: fœtus et prématurés

Chaque jour de la semaine de Noël 2020, Stéphane Délétroz vous propose un passionnant voyage musical et cérébral en compagnie d'Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive, membre de l'Institut universitaire de France et contrebassiste de niveau professionnel.

Beaucoup moins de grossesses multiples en Suisse

Le nombre de grossesses gémellaires et triples en Suisse a diminué de plus de la moitié depuis 2017, selon la société Suisse de médecine de la reproduction.