Psychiatrie hospitalière: la folie des tarifs réglementés

Dernière mise à jour 11/04/18 | Vidéo
Le contrôle des coûts débarque en psychiatrie. L’incitation à raccourcir la durée des hospitalisations inquiète les professionnels.

Depuis le 1er janvier 2018, les hôpitaux psychiatriques doivent appliquer un nouveau système tarifaire, le Tarpsy, qui les incite à raccourcir la durée des hospitalisations. De nombreux psychiatres et psychothérapeutes dénoncent une approche inadéquate et craignent une dégradation des soins. Sophie Nicole, directrice de la Clinique Belmont et Isabelle Gothuey, directrice du Réseau fribourgeois de santé mentale, évoquent plusieurs exemples de cas dans lesquels le Tarpsy est très préjudiciable pour le patient. A commencer par l’anorexie.

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Hôpital et cabinets médicaux

Les évolutions du métier d’infirmier-ère

Le système de santé évolue pour faire face à la transition épidémiologique et aux besoins des patients et de leurs proches. Les infirmiers-eres contribuent...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

«Une occasion de créer un lien unique, dans un contexte ludique et interactif»

Présent dès la première édition du Salon Planète Santé en 2014, l’Hôpital du Valais est cette année co-organisateur de l’événement à travers une édition valaisanne inédite. Explications avec son directeur général, le Pr Eric Bonvin.

«Maisons de santé: on ne peut plus imaginer faire sans»

Pour répondre à la double problématique de la faible densité médicale et du vieillissement de la population, des structures de soins collaboratives inédites ont vu le jour en Valais. Le Dr Jacques Meizoz, médecin de famille et interniste général à Martigny nous parle de ces Maisons de santé.
PULS_soins_intensifs_apres

Les soins intensifs, et après?

Émerger peu à peu du brouillard… C’est ce qu’expérimentent la plupart des patients qui quittent les soins intensifs et qui doivent souvent faire face à des séquelles physiques, psychologiques, voire même psychosociales et socio-économiques.
Videos sur le meme sujet

En direct de la Clinique romande de réadaptation

Dans certains cas de maladie ou d'accident, un séjour en hôpital ne suffit pas.

La CRR et la réadaptation en général

La Clinique romande de réadaptation (CRR) de Sion appartient à la Suva, la Caisse nationale suisse dʹassurance en cas dʹaccidents.

Les évolutions du métier d’infirmier-ère

Le système de santé évolue pour faire face à la transition épidémiologique et aux besoins des patients et de leurs proches. Les infirmiers-eres contribuent à cette transformation.