Les dons d’organes et de tissus

Dernière mise à jour 11/09/13 | Article
Les dons d’organes et de tissus
Une personne peut décider de son vivant de donner ses organes à des fins de transplantation. La volonté de la personne décédée prime sur celle des proches. Le don d’organes, de tissus ou de cellules est gratuit; il est interdit d’en faire commerce.

En pratique

Le prélèvement d’organes, de tissus ou de cellules à des fins de transplantation n’est autorisé sur une personne décédée que si un consentement a été donné. Il faut que le donneur y ait consenti ou, en l’absence d’un tel consentement, que les proches aient donné leur accord.

La volonté de la personne décédée prime celle des proches, il est donc important de faire connaître sa volonté par une démarche préalable. Toute personne capable de discernement est habilitée, en principe, dès l’âge de 16 ans, à faire une déclaration de don d’organes. Le don d’organes, de tissus et de cellules est possible jusqu’à un âge avancé.

En l’absence d’une telle déclaration, les proches devront donner leur accord en respectant la volonté présumée de la personne décédée. Toutefois, si cette dernière a délégué à une personne de confiance la compétence de prendre une décision concernant un prélèvement, cette personne agira en lieu et place des proches. A défaut de proches ou de personnes de confiance ou s’il n’est pas possible de les contacter, il est interdit de procéder à un prélèvement.

Des prélèvements sur une personne vivante sont autorisés aux conditions suivantes: le donneur est majeur et capable de discernement, il a donné son consentement libre et éclairé par écrit, le prélèvement n’entraîne pas de risque sérieux pour sa vie ou pour sa santé et le receveur ne peut pas être traité par une autre méthode thérapeutique ayant une efficacité comparable.

En principe, il ne peut pas être prélevé d’organes, de tissus ou de cellules sur des personnes mineures ou incapables de discernement. Des exceptions ne sont possibles qu’à des conditions extrêmement strictes.

Que puis-je faire si je souhaite donner mes organes après mon décès?

Si vous souhaitez faire connaître clairement votre volonté de donner un ou des organes, vous pouvez remplir une carte de donneur et la porter sur vous. Les cartes de donneur ainsi que des informations complémentaires sont disponibles auprès de Swisstransplant (www.swisstransplant.org) ou auprès de l’Office fédéral de la santé publique (www.transplantinfo.ch). Par ailleurs, afin de faire respecter votre volonté dans un sens ou l’autre, l’information aux proches est particulièrement importante.

Peut-on révoquer sa décision de don d’organes?

Oui, vous pouvez révoquer en tout temps votre décision. Pour cela, vous devrez alors détruire votre carte ou votre déclaration de volonté et en informer vos proches.

  

Besoin d’aide, d’informations ou de conseils concernant vos droits en tant que patient? Voici quelques adresses qui pourront vous être utiles.

  

Pour en savoir plus

  

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Caisse et assurance maladie
Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

La chirurgie de l’obésité est prise en charge par l’assurance-maladie de base à certaines conditions....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Don d'organe

Mieux comprendre le don d'organe pour mieux se décider

Face à la pénurie de dons d’organes, une nouvelle campagne incite tout un chacun à se prononcer. Eclairage sur un geste aussi personnel qu’utile.
Du donneur au receveur

Il faut plus qu’un clic pour faire un don d’organe

Sur Facebook, il est désormais possible de se déclarer donneur d’organes. Précisions.
Don d’organe: dites-le avec votre smartphone

Don d’organe: dites-le avec votre smartphone

Pour ou contre le don d’organe? Pour le faire savoir, Swisstransplant a lancé, en première mondiale, la carte de donneur électronique.
Videos sur le meme sujet

Don d'organes: une démarche très personnelle

Le rêve de remplacer les tissus et organes endommagés du corps humain, comme on le fait pour une voiture, n'est pas encore réalisé. En attendant, il nous faut recourir au don d'organe. Comme cela se déroule-t-il? Quelles sont les techniques mises en oeuvre? L'antidote est allé à la rencontre du Dr Philippe Eckert.