La gymnastique aquatique peut améliorer la tension artérielle

Dernière mise à jour 05/05/14 | Article
La gymnastique aquatique peut améliorer la tension artérielle
Des chercheurs brésiliens montrent que cette pratique sportive peut avoir des effets intéressants sur le système cardiovasculaire.

C’est une petite étude, mais elle est encourageante. Elle a été menée par des chercheurs de São Paulo (Brésil)(1). Et elle confirme les bénéfices de la gymnastique dite aquatique. Cette confirmation se fait dans un registre bien particulier: celui des chiffres de la tension artérielle, qui sont généralement un fidèle reflet de l’état général du système cardiovasculaire.

On sait qu’entre 10 à 30% des personnes atteintes d'hypertension artérielle (HTA) présentent une hypertension résistante aux traitements et sont, de ce fait, à risque élevé de maladie cardiovasculaire.

Sensation de légèreté

La gymnastique aquatique («Aquagym» est une marque déposée) se pratique le plus souvent en piscine. Sa vertu principale tient à la pression de l’eau qui prévient les chocs et réduit le risque de courbatures, de claquage et autres élongations musculaires. Elle procure une sensation de légèreté, peut être pratiquée sans limite d'âge, que l'on soit nageur ou pas, et permet de travailler à volonté différents groupes musculaires (abdominaux, bras, épaules, cuisses, fessiers, etc.). Les professeurs peuvent faire leurs cours dans ou hors de l'eau et avec ou sans musique.

Trois heures par semaine

Les médecins-chercheurs de l’Université de São Paulo ont mené leur étude auprès de 32 personnes, âgées de 40 à 65 ans, ayant des chiffres anormalement élevés de tension artérielle. Des chiffres que n’avaient pas été modifiés malgré la prise de plusieurs médicaments antihypertenseurs. Les participants ont été répartis en deux groupes. Les uns s’engageaient à pratiquer durant douze semaines trois heures hebdomadaires d'aquagym dans une piscine remplie d'eau chaude (32 °C). Les autres poursuivaient leur mode de vie habituel, tout en suivant leur traitement médicamenteux.

Les chercheurs ont mesuré la pression artérielle des participants avant puis au cours de l’étude, sur des périodes de 24 heures. Les participants portaient également un brassard de tensiomètre qui mesurait automatiquement leur pression artérielle toutes les quinze minutes pendant la journée (et toutes les vingt minutes pendant la nuit).

Effets bénéfiques

Au final, il apparaît que la gymnastique aquatique permet de revenir à des chiffres pratiquement normaux de pression artérielle. A l’inverse, dans le groupe qui ne s’était pas adonné à la pratique de ce sport, les pressions systolique (pression sanguine dans les artères lorsque le cœur se contracte) et diastolique (pression artérielle lorsque le cœur se relâche et se remplit) moyennes ont sensiblement augmenté au cours de la journée. La durée des dépassements de la pression, au-delà du seuil considéré comme admissible, s’est considérablement réduite chez les personnes du groupe de gymnastique aquatique. Ces personnes ont également amélioré leur consommation maximale d'oxygène.

Il s’agit donc d’effets très bénéfiques qui laissent raisonnablement supposer, si ces chiffres sont maintenus au long cours, que cette forme d’exercice physique permettrait de réduire le risque de maladies et d’accidents cardiovasculaires, crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux.

(1) Ce travail vient d’être publié dans l’International Journal of Cardiology. Il a été mené par une équipe médicale de l’Institut du cœur du Hospital das Clínicas da Faculdade de Medicina da Universidade de São Paulo. Un résumé (en anglais) de ce travail est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Hypertension

En Suisse, un tiers des adultes souffre d’hypertension

Liée à l’environnement, au mode de vie et aux gènes des individus, une trop forte tension artérielle peut provoquer infarctus et AVC. Trop souvent encore, les malades ignorent qu’ils en souffrent.

Je suis hypertendu, que faire?

Cette maladie silencieuse touche un quart des Suisses. Hygiène de vie et médicaments permettent de la gérer.

Hypertension: gare à la consommation excessive de patates

La pomme de terre, aliment parmi les plus consommés dans le monde, pourrait ne pas être aussi banale qu'on le croit: sa consommation trop fréquente serait l'une des causes de l'hypertension, assurent des chercheurs américains.
Videos sur le meme sujet

Hypertension: le mal du siècle

Trop de tension? "Et alors?" diront certains. Pourtant c'est la première maladie à travers le monde. Ou en est la situation, et pourquoi en sommes-nous là?

Hypertendu? Comment bien mesurer sa pression artérielle

Savez-vous qu'un adulte sur trois est hypertendu, et que deux sur trois le sont dès 60 ans?
Maladies sur le meme sujet
Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

On parle d'hypertension artérielle lorsque la pression systolique est supérieure à 140 millimètres de mercure (mmHg) et/ou lorsque la pression diastolique est supérieure à 90 mmHg.

Symptômes sur le meme sujet
Hypertension

Poussée HTA

Je suis traité(e) pour une hypertension et j’ai une poussée hypertensive