Infarctus : la course vers la régénération

Dernière mise à jour 12/12/12 | Vidéo
En Suisse, chaque heure, cinq personnes sont victimes d’un infarctus du myocarde ou d’un arrêt cardio-respiratoire: les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité.

Grâce aux thérapies à base de cellules souches adultes, des espoirs commencent toutefois à se concrétiser en cardiologie. Différentes équipes cherchent à réparer des cœurs nécrosés par l’injection de cellules issues de la moelle osseuse. En temps normal, celles-ci ont pour mission de renouveler le sang, mais elles pourraient aussi aider à restaurer partiellement la fonction cardiaque. Elles ont par ailleurs l’avantage de ne pas poser de questions éthiques puisqu’elles proviennent du patient lui-même. Tant pour les cliniciens et la recherche fondamentale, le défi est de taille.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Arrêt cardiaque

Le sport après un arrêt cardiaque, une bonne idée

Faire du sport après un arrêt cardiaque peut sauver votre vie.
Lire la suite