Accident vasculaire cérébral

Dernière mise à jour 28/07/11 | Vidéo
Difficulté à trouver ces mots
Troisième cause de mortalité après les maladies cardiaques et le cancer, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont un problème de santé publique majeur aux conséquences parfois graves.

Des premiers symptômes à la rééducation

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont un problème de santé publique majeur aux conséquences parfois graves. En effet, les AVC constituent la troisième cause de mortalité derrière les maladies cardiaques et le cancer. Ils représentent la première cause de handicap, tant physique qu'intellectuel à partir de l'âge de 65 ans.

Apparaissant de façon brutale comme un coup de tonnerre dans un ciel bleu, les principaux symptômes sont les troubles de la motricité (paralysie de la face et/ou d'un côté du corps) et de la sensibilité, des troubles du langage (aphasie, difficulté à trouver les mots par exemple) ou de la compréhension, des troubles visuels et de l'équilibre.

Dans l'AVC, chaque minute compte : plus le traitement est instauré tôt, plus grandes sont les chances de récupérer.

Source

Pulsations TV - 84 - mars 2008 

Vidéo original: http://www.dailymotion.com/video/xc47ad_les-accidents-vasculaires-cerebraux_tech?search_algo=1

A LIRE AUSSI

Arrêt cardiaque

Le sport après un arrêt cardiaque, une bonne idée

Faire du sport après un arrêt cardiaque peut sauver votre vie.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
trop_travailler_multiplie_AVC

Trop travailler, ou pas assez, multiplie le risque d’AVC

Une nouvelle étude confirme que travailler plus de 10 heures par jour augmente le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Une activité professionnelle inférieure à 35 heures hebdomadaires exposerait au même danger. Explications.
LMD_neurorééducation

Améliorer sa vie après une atteinte au cerveau

En Suisse, une personne sur six a, ou aura, été victime d’un accident vasculaire cérébral au cours de sa vie. La neurorééducation vise à redonner à ces individus la plus grande autonomie possible.
PS38_AVC_après

AVC, et après?

Brutalement, en plein jour ou au cœur de la nuit, les signaux ont alerté. Sensation de paralysie (ou d’engourdissement) d’un membre ou d’un côté du visage, troubles soudains de la vision, difficultés d’élocution ou encore violents maux de tête: autant de symptômes ayant pu survenir seuls ou à plusieurs. Le réflexe a alors été le bon: appel immédiat au 144. Admission dans un service d’urgence, examens – IRM ou scanner notamment – et confirmation du diagnostic: accident vasculaire cérébral (AVC).
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Patrick Michel, un spécialiste de lʹAVC

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

La collaboration EPFL-CRR et les recherches liées aux personnes cérébro-lésées

La Clinique romande de réadaptation (CRR) de Sion est un lieu de soins, mais aussi un espace de recherche, notamment dans le domaine de la récupération après un accident vasculaire cérébral (AVC).

La consommation modérée dʹalcool ne protège pas des AVC

Il nʹest pas rare dʹentendre quʹun ou deux verres dʹalcool par jour, de vin par exemple, protègerait des accidents vasculaires cérébraux (AVC).
Maladies sur le meme sujet
Visage avec fumée

Accident vasculaire cérébral (AVC)

L'AVC, ou "attaque cérébrale", est la conséquence d'un manque d'apport de sang dans le cerveau (obstruction ou rupture d'un vaisseau). Les symptômes ne sont pas toujours réversibles.

Symptômes sur le meme sujet

AVC - Attaque

J'ai mon bras/ma jambe qui ne bouge plus ou ma bouche qui tombe sur le côté