Médecine complémentaire en cas de cancer

Dernière mise à jour 26/04/12 | Article
acupuncture
De nombreux patients atteints d’un cancer et soignés par la médecine conventionnelle fondée sur la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie cherchent des méthodes de traitement complémentaires. Celles-ci ne sont pas censées se substituer à la médecine conventionnelle mais la compléter.

Un texte de la

Parmi les méthodes de traitement complémentaires connues, citons la thérapie au gui, l’homéopathie, l’acupuncture, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine naturelle. Quantité de ces médecines non conventionnelles peuvent, certes, améliorer le bien-être des patients et augmenter leur qualité de vie, mais les méthodes de traitement complémentaires ne peuvent influencer ni la multiplication ni l’extension des cellules cancéreuses. Par conséquent, elles ne peuvent pas guérir un patient du cancer.

Groupe d’étude des méthodes parallèles et complémentaires en cas de cancer (SKAK)

Quels sont les bénéfices réels des injections de gui, des préparations vitaminées ou du cartilage de requin dans la lutte contre le cancer? Quels succès ont été prouvés scientifiquement et quels risques et effets secondaires présentent les méthodes de traitement non éprouvées? C’est à ces questions et à d’autres que le Groupe d’étude des méthodes parallèles et complémentaires en cas de cancer (SKAK) tente de répondre sur mandat de la Ligue suisse contre le cancer. Si certaines de ces méthodes de traitement complémentaires peuvent effectivement améliorer le bien-être des patients, d’autres sont peu utiles, voire dangereuses. Dans ces cas-là, il est déconseillé de suivre ces méthodes.
 
Le SKAK a rédigé des fiches d’informations sur différentes méthodes de traitement spécialement à l’attention des patients et de leurs proches:

  • L’Ukrain, un «remède contre le cancer» au coût élevé et à l’efficacité douteuse
  • Un appareil inefficace et des teintures douteuses – la «lutte» contre le cancer d’après Hulda Clark
  • Galavit – un «remède miracle» qui ne résiste pas à l’examen
  • Vitamines et alimentation en cas de cancer

Vous trouverez de plus amples informations sur les méthodes de traitement complémentaires dans la brochure «Parallèles? Complémentaires?».

Glossaire 

Chimiothérapie: Traitement des maladies infectieuses et cancéreuses avec des médicaments qui tuent les agents pathogènes ou les cellules cancéreuses; ce terme désigne le plus souvent le traitement des maladies cancéreuses par cytostatiques; selon l’objectif recherché, on parle de chimiothérapie curative, palliative, adjuvante ou néo-adjuvante.

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que la brochure sur la médecine complémentaire sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles): www.liguecancer.ch

Article original: http://www.liguecancer.ch/fr/vivre_avec_le_cancer__/traitements_/medecine_alternative/

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate
Témoin de l'effet du cancer de la prostate sur la vie sexuelle

La vie sexuelle après un cancer de la prostate ? Témoignage

La chirurgie du cancer de la prostate a des conséquences physiques et psychologiques. Un homme témoigne...
Lire la suite
Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de la prostate
Troubles sexuels après une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate

Rétablir la fonction érectile après un cancer de la prostate

Après traitement chirurgical du cancer de la prostate, une rééducation de la fonction érectile doit être...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cancer_2016

Le cancer en 2016

Contre le cancer, quels progrès ont été réalisés ces dernières décennies et quels sont les défis brûlants? Les réponses d’un expert, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Service d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève.
Mains réconfortantes

Proches de patients atteints d’un cancer

Le cancer touche aussi les proches. C’est souvent une grosse contrainte – surtout si ceux-ci sont trop exigeants avec eux-mêmes et veulent tout faire parfaitement. En tant que proche, vous êtes également concerné(e) par la maladie, et il faut vous protéger contre le surmenage et chercher des possibilités de faire le plein d’énergie.
Traitements du cancer et fertilité: nouvelles approches

Traitements du cancer et fertilité: nouvelles approches

Pour une femme, devoir renoncer à un désir d’enfant après un traitement anticancéreux n’est plus obligatoire. Aujourd’hui, différentes options permettent de préserver la fertilité.
Videos sur le meme sujet

«Rester soi-même»

Romy Fischer sort grandie de son combat contre le cancer. Témoignage.

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop peu nombreux et les coûts de la santé continueront de prendre l’ascenseur. Dès lors, quelles sont les mesures adoptées par le monde médical pour répondre à ces problématiques?

Cancers: faire pencher la balance du bon côté

Avec les progrès de la médecine moderne, les gens vivent plus longtemps et certaines maladies ont quasiment disparu. Mais le cancer fait de plus en plus de morts et s'annonce comme un des défis de la médecine. Cette émission se penche sur cette maladie.
Maladies sur le meme sujet
Préparation d'une opération de la vésicule biliaire

Cancer de la vésicule biliaire

Chaque année en Suisse, environ 330 personnes développent un cancer de la vésicule ou des voies biliaires. 57% des personnes touchées sont des femmes, 43% des hommes.

ultrason de la thyroïde

Cancer de la thyroïde

Chaque année en Suisse, près de 600 personnes développent un cancer de la thyroïde, ce qui correspond à presque 2% de toutes les maladies cancéreuses.

Tomographie

Cancer des parties molles (sarcome)

Chaque année en Suisse, quelque 190 personnes développent un cancer des parties molles. Les hommes sont un peu plus touchés que les femmes.