Les enfants malades du sport intensif

Dernière mise à jour 15/04/15 | Vidéo
Quels sont les effets du sport intensif sur la santé physique et psychique des jeunes athlètes?

Médecins du sport et entraîneurs sont tous d’accord : le sport intensif des jeunes doit tenir compte de leur stade de développement. Le pic de croissance associé à la puberté implique en effet d’adapter l’intensité de la pratique sportive sous peine de conséquences qui peuvent hypothéquer la qualité de vie d’anciens champions.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Maladies congénitales

CIV et CIA ou quand le cœur des nouveau-nés connaît des défaillances

Parmi les malformations cardiaques les plus fréquentes chez les nourrissons figurent la communication interventriculaire (CIV) et la communication interauriculaire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
VS_enfance_tout_mouvement

Une enfance tout en mouvement

Valoriser l’activité physique chez l’enfant, c’est lui inculquer de bonnes habitudes, mais aussi construire son capital santé pour le reste de sa vie. Éclairage.
1000_premiers_jours_vie

Les 1000 premiers jours de l’enfant: une période cruciale pour la vie

Les premières expériences du petit enfant et l’environnement dans lequel il se développe ont un impact majeur sur sa santé physique et psychique à long terme. C’est la science qui le dit.
salles_classe_enfants_bougent

Salles de classe: nos enfants bougent-ils assez?

L’activité physique est essentielle pour le développement des enfants. Pourtant, les salles de classes suisses romandes laissent encore peu de place au mouvement.
Videos sur le meme sujet

La santé des ados: le sport d'élite

Cette semaine, Bastien Confino vous propose une série de reportages sur la santé des adolescentes et des adolescents.

Tête plate du nourrisson : c’est grave docteur ?

Le crâne d’un nouveau-né, dont les os ne sont pas encore soudés, est très malléable. Peu mobile, le bébé passe la majeure partie de son temps couché. Mais une préférence positionnelle peut déformer un côté de son crâne et mener à ce qu’on appelle communément la «tête plate», ou plagiocéphalie en langage scientifique.

Mon ado fait de la gonflette, c’est ok ?

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à vouloir se sculpter un corps d’Apollon.