Animaux domestiques: cohabiter sans craintes

Dernière mise à jour 11/10/11 | Vidéo
La cohabitation avec des animaux domestiques n'est pas toujours simple, et des accidents peuvent arriver. L'antidote fait le point sur nos connaissances et nous donne des pistes pour éviter les accidents.

On estime à 80'000 le nombre de morsures de chiens en Suisse chaque année, dont 13'000 nécessitent une visite chez le médecin. Au-dela des séquelles visibles, chaque accident avec un animal laisse souvent des traces psychiques, longues à cicatriser.

Grâce aux travaux de scientifiques comme Konrad Lorenz et à l'éthologie, nous sommes aujourd'hui en mesure de mieux comprendre les animaux sauvages et domestiques.  Romaine Spahr, Vétérinaire à Sion nous donne des pistes pour éviter les accidents avec nos amis les bêtes.

A LIRE AUSSI

Maladies congénitales

CIV et CIA ou quand le cœur des nouveau-nés connaît des défaillances

Parmi les malformations cardiaques les plus fréquentes chez les nourrissons figurent la communication interventriculaire (CIV) et la communication interauriculaire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
BV_que_faire_projectile

Un projectile dans l’œil? Suivez le guide

Que faire si un corps étrange atteint l’œil?
medecins_amoureux_montagne

Des médecins amoureux de la montagne

En haute montagne, les dangers sont quasiment inévitables. Découvrez le travail des secouristes sur le stand du Groupe d’intervention médicale en montagne (GRIMM).
chutes_accidents_hiver

Prévenir les chutes et les accidents

On trébuche et on tombe à tout âge et en toutes saisons, mais la période hivernale reste la plus propice aux gamelles. Et les personnes âgées sont particulièrement concernées. Pourtant, quelques mesures simples permettraient d’éviter un grand nombre d’accidents.
Videos sur le meme sujet

En prison dans son corps

Suite à un accident, Florence sʹest retrouvée entièrement paralysée.

Les chutes: tomber quand on est âgé

Chaque année en Suisse, 280’000 personnes font une chute qui nécessite un traitement ambulatoire ou une hospitalisation.

Prise de risque: chercher ses limites

On voit de plus en plus de vidéos sur Youtube ou Facebook qui montrent des comportements à risque. Deux experts nous expliquent pourquoi les jeunes sont attirés par les risques et pourquoi ils ne pensent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Ils donnent aussi des pistes pour éviter que ces comportements prennent de mauvaises tournures.