Prise de risque: chercher ses limites

Dernière mise à jour 12/11/12 | Vidéo
On voit de plus en plus de vidéos sur Youtube ou Facebook qui montrent des comportements à risque. Deux experts nous expliquent pourquoi les jeunes sont attirés par les risques et pourquoi ils ne pensent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Ils donnent aussi des pistes pour éviter que ces comportements prennent de mauvaises tournures.
Source

L'antidote est l'émission de prévention et de promotion de la santé sur Canal9. Diffusée le 24.09.2012.

A LIRE AUSSI

Maladies congénitales

CIV et CIA ou quand le cœur des nouveau-nés connaît des défaillances

Parmi les malformations cardiaques les plus fréquentes chez les nourrissons figurent la communication interventriculaire (CIV) et la communication interauriculaire...
Lire la suite
Accidents

Hémiplégie, faire avec ce qu'il reste de soi

En Suisse environ 16’000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébrale chaque année.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
MV_aborder_sexualité_ado

Comment aborder la sexualité de son ado?

L’adolescence est la période des premiers émois. Les parents ont un rôle important à jouer à ce moment charnière du développement de leur enfant.

Des pubertés de plus en plus précoces chez les filles

Dans les pays industrialisés, on constate depuis quelques années une augmentation des cas de puberté précoce, voire très précoce, chez les petites filles. Plusieurs facteurs seraient en cause.
Le poids des écrans sur le sommeil des ados

Le poids des écrans sur le sommeil des ados

Consoles, tablettes ou smartphones: les écrans font partie de la vie des ados. Une équipe de chercheurs genevoise a mené une étude de plusieurs mois pour évaluer les effets de cette consommation de médias numériques sur la qualité du sommeil de jeunes entre 13 et 19 ans.
Videos sur le meme sujet

Les ados suisses ne bougent pas assez

Les jeunes Suisses ne bougent pas assez.

Les chutes: tomber quand on est âgé

Chaque année en Suisse, 280’000 personnes font une chute qui nécessite un traitement ambulatoire ou une hospitalisation.

Toujours plus de pubertés précoces

L’âge moyen de la puberté ne cesse de s’abaisser. Mais depuis deux décennies, on voit apparaître un nouveau phénomène préoccupant: les fillettes sont de plus en plus nombreuses à présenter des signes pubertaires avant l’âge de 8 ans. On parle de puberté précoce. Les perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_acne

Acné

L’acné est une maladie du follicule sébacé formé par la glande sébacée et le poil. À la puberté, la glande sébacée sécrète du sébum en excès et trop épais, ce qui obstrue son orifice. C’est ce qui s’appelle la séborrhée. Cela provoque alors des comédons ouverts –les fameux points noirs– et des microkystes blancs, aussi appelés comédons fermés. Apparaissent également des pustules et des papules qui sont des petits boutons fermes et lisses.