Diabétiques: attention à vos pieds

Dernière mise à jour 11/08/15 | Article
Diabétiques: attention à vos pieds
Les personnes diabétiques peuvent souffrir d'une complication aux pieds. Si le problème n'est pas traité à temps, il peut, dans certains cas, conduire à une amputation du pied ou de la jambe.

Les personnes diabétiques présentent parfois des problèmes au niveau des pieds. Mais certains patients sont plus à risque de développer ce type de complication. Il s'agit de ceux souffrant de neuropathie déficitaire (affection du système nerveux), d'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (obstruction des artères qui irriguent les membres inférieurs), associées souvent à une déformation du pied. Pour différentes raisons, ces éléments peuvent mener à l'apparition d'un problème aux pieds. Dès lors, une prise en charge rapide permettra d'éviter qu'une plaie ne s'infecte et cause des dommages plus importants.

Ulcération chronique et dépistage des patients à risque

L'ulcération chronique met du temps à cicatriser et peut s'infecter. Les personnes touchées par ce type de lésion souffrent généralement d’une neuropathie déficitaire qui entraîne une perte de sensibilité au niveau des membres inférieurs. Ainsi, en cas d'ulcération, étant donné que ces patients ne ressentent pas la douleur, ils tardent souvent à se rendre chez un médecin. Mais, si la plaie s'infecte et qu'elle n'est pas soignée à temps, il y a un risque d’aggravation de l’infection et d’atteinte osseuse. Seul un dépistage systématique d'une éventuelle neuropathie déficitaire chez les patients diabétiques permet de mettre en place des mesures de prévention pour diminuer ce risque de complications. Le test au monofilament (cf. figure) constitue un moyen efficace pour détecter une perte de sensibilité au niveau des pieds, synonyme de neuropathie déficitaire et donc d'un risque d'ulcération chronique.

 

La prise en charge

Une fois les facteurs de risque identifiés, les patients sont classés en quatre grades selon le risque d’avoir une lésion chronique des pieds, ce qui permet d'adapter leur prise en charge. Par exemple, dans le cas d'un résultat anormal suite au test du monofilament et en présence d'un des quatre facteurs de risque, le patient sera examiné entre une fois par mois et une fois tous les six mois. Le médecin vérifiera alors qu'il n'y a pas de lésion ou de problèmes favorisant la formation d'une plaie tels qu'un ongle incarné ou encore une sécheresse cutanée. De plus, le port de chaussures sur mesure avec semelles orthopédiques sera recommandé à certains patients, de même qu'un suivi régulier chez un pédicure.

Un suivi personnalisé des patients à risque diminue les complications du pied et réduit donc le nombre d'amputations.

_________

Référence

Adapté de «Pied diabétique: rôle du médecin traitant dans le dépistage, la gradation et le suivi podologique», par Dr Carol Aubert, Service de médecine interne, Hôpital cantonal de Fribourg; Pr Agnès Hartemann, service de diabétologie, Groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière, Paris, France; Dr Jaques Aubert, Le Landeron. In Revue Médicale Suisse 2015:10:2061-5. En collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Les reins sont discrets mais polyvalents et précieux

Nichés de part et d’autre de la colonne vertébrale, ils assurent de nombreuses fonctions. Discrets, ils sont parfois négligés, et ne font parler d’eux que quand ils sont déjà endommagés.
Diabète: 40 000 Vaudois sont touchés

Diabète: 40 000 Vaudois sont touchés

Commune, cette maladie chronique touche un Vaudois sur quinze. Mais, au quotidien, comment la soigne-t-on?
Ménopause: surtout ne pas arrêter de marcher

Ménopause: surtout ne pas arrêter de marcher

Une étude américaine montre que la marche (6000 pas quotidiens, sans contraintes particulières) est une excellente manière pour les femmes ménopausées de prévenir les risques qui les guettent du fait de ce bouleversement hormonal.
Videos sur le meme sujet

Comment vivre avec un diabète quand on est adolescent?

Comment faire face aux préjugés des uns et des autres, aux réflexions et aux sous-entendus quand on se pique. Cette vidéo vous présente les contraintes liées au diabète de type 1 chez l'adolescent.

Camp d’été pour jeunes diabétiques

Chaque été, la Fondation Diabète Soleil Enfant organise des camps pour enfants et adolescents vivant avec le diabète de type 1, aussi appelé insulino-dépendant.
Maladies sur le meme sujet
Diabete

Diabète

Le diabète est une anomalie de l’utilisation du sucre (glucose) en raison d'un manque d'insuline ou d'une moins grande sensibilité de l'organisme à l'insuline.