Diabète de la personne âgée: une meilleure prise en charge

Dernière mise à jour 27/08/13 | Article
Diabète de la personne âgée : une meilleure prise en charge
Le diabète chez la personne âgée, bien que très répandu, n’est pourtant pas toujours traité de façon optimale car il est alors plus complexe que dans les autres tranches d’âge. De nouvelles recommandations ont été établies à l’intention des médecins, afin d’élaborer une meilleure prise en charge du patient.

Le diabète est une maladie très répandue dans le monde, et en particulier chez les personnes âgées. Cette prévalence par rapport aux autres catégories d’âge peut être expliquée par le vieillissement général de la population, par une tendance au surpoids ainsi que par un style de vie de plus en plus sédentaire. Le diabète est également plus fréquent chez les personnes âgées à peau blanche ou ayant des antécédents familiaux de diabète.

Chez la population âgée, le diabète est aggravé par plusieurs facteurs. Il est ainsi associé à des complications microvasculaires et macrovasculaires (complications au niveau des différents vaisseaux sanguins de l’organisme) ainsi que cardiovasculaires. De plus, il est souvent lié ou accompagné de nombreux syndromes de la vieillesse: troubles de la marche et de l’équilibre; troubles de la nutrition; troubles anxieux et dépressifs; troubles cognitifs ou encore troubles visuels et auditifs… Ainsi, la présence d’un diabète influence fortement la qualité de vie, l’état fonctionnel et l’autonomie du patient qui, en raison de l’âge avancé de ce dernier, sont déjà fragilisés. Le diabète a donc un impact important sur le taux de mortalité dans cette tranche de la population.

Un diagnostic laborieux

En dépit du nombre important de personnes âgées souffrant du diabète, la prise en charge de ces patients est, encore aujourd’hui, peu étudiée. Les données manquent et ne permettent pas de fixer des standards pour les interventions. De plus, le diabète s’accompagne, on l’a dit, généralement de troubles de la vieillesse, il est donc difficile de les distinguer du diabète et de sa progression! Chaque prise en charge doit donc être personnalisée et adaptée à chaque individu.

L’évaluation gériatrique générale

Récemment, plusieurs organismes spécialisés dans la diabétologie et la gériatrie ont établi, une série de recommandations pour que la prise en charge de la maladie soit la mieux adaptée possible.

Avant toute chose, ces derniers préconisent l’établissement d’une évaluation gériatrique globale (EGG) personnalisée pour chaque patient. Cette évaluation permet l’observation de trois aspects du patient (physique, mental et psychosocial) et la considération de l’état de santé du patient dans son ensemble. Elle comprend également une analyse des ressources et du soutien potentiel de l’entourage de la personne traitée.

Cette étape est très importante, puisqu’il est démontré qu’elle permet de retarder les hospitalisations des personnes âgées, ainsi que leur placement en institution.

Adapter le traitement

Plus précisément, les organismes scientifiques préconisent une prévention précoce de l’évolution du diabète et de ses complications, à l’aide d’un traitement médicamenteux administré le plus tôt possible dès l’apparition de la maladie. Les thérapies doivent être adaptées à l’évolution et au type de diabète de chaque patient, à l’existence ou non de maladies parallèles et de risques cardiovasculaires, ainsi qu’à l’espérance de vie de la personne (on ne traitera pas de la même façon une personne centenaire et une personne septuagénaire !). Tout traitement doit ensuite être réévalué régulièrement par le médecin traitant, au même titre que l’état de chaque patient.

Remédier aux syndromes gériatriques

De plus, tous les types de syndromes de la vieillesse doivent être intégrés à la prise en charge en vue d’améliorer la santé et la qualité de vie des personnes âgées diabétiques. Il faudra donc remédier à chaque trouble gériatrique: on interviendra ainsi directement sur les habitudes et le style de vie pour éviter les troubles liés à la marche et au maintien de l’équilibre; on accordera une grande attention à ce qu’une nutrition correcte et équilibrée soit maintenue; on évaluera fréquemment l’état des capacités cognitives et la survenue éventuelle d’une dépression à l’aide d’évaluations spécifiques.

Impliquer le patient et ses proches

Tout au long de cette démarche, il appartient au médecin en charge d’impliquer activement le patient et ses proches, afin qu’une certaine autonomie subsiste le plus longtemps possible, autant dans la vie quotidienne que dans la gestion de la maladie. En associant ces différents aspects cliniques, fonctionnels et psychosociaux, la prise en charge des personnes âgées diabétiques devient individuelle et s’enrichit considérablement.

Référence

Adapttation de «Diabète de la personne âgée: une prise en charge sur mesure», Dr Ardigo, Service de médecine interne, réhabilitation et gériatrie; Mme Perrenoud, infirmière spécialiste clinique en diabétologie; Pr Jacques Philippe, Service de diabétologie, endocrinologie et nutrition, HUG, in Revue médicale suisse 2013; 9: 1192-9, en collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Les reins sont discrets mais polyvalents et précieux

Nichés de part et d’autre de la colonne vertébrale, ils assurent de nombreuses fonctions. Discrets, ils sont parfois négligés, et ne font parler d’eux que quand ils sont déjà endommagés.
Diabète: 40 000 Vaudois sont touchés

Diabète: 40 000 Vaudois sont touchés

Commune, cette maladie chronique touche un Vaudois sur quinze. Mais, au quotidien, comment la soigne-t-on?
Ménopause: surtout ne pas arrêter de marcher

Ménopause: surtout ne pas arrêter de marcher

Une étude américaine montre que la marche (6000 pas quotidiens, sans contraintes particulières) est une excellente manière pour les femmes ménopausées de prévenir les risques qui les guettent du fait de ce bouleversement hormonal.
Videos sur le meme sujet

Comment vivre avec un diabète quand on est adolescent?

Comment faire face aux préjugés des uns et des autres, aux réflexions et aux sous-entendus quand on se pique. Cette vidéo vous présente les contraintes liées au diabète de type 1 chez l'adolescent.

Camp d’été pour jeunes diabétiques

Chaque été, la Fondation Diabète Soleil Enfant organise des camps pour enfants et adolescents vivant avec le diabète de type 1, aussi appelé insulino-dépendant.
Maladies sur le meme sujet
Diabete

Diabète

Le diabète est une anomalie de l’utilisation du sucre (glucose) en raison d'un manque d'insuline ou d'une moins grande sensibilité de l'organisme à l'insuline.