Comprendre l’allergie au nickel

Dernière mise à jour 06/03/17 | Article
allergie_nickel
Les produits chimiques, métalliques et cosmétiques sont souvent impliqués dans l’eczéma de contact allergique. Mais la palme revient sans conteste au nickel.

Allergène vedette dans la population féminine, le nickel est très souvent à l’origine de lésions eczémateuses. On estime que près de 20% des femmes sont allergiques à ce métal contre 4% des hommes. Les écolières semblent tout aussi concernées. En outre, l’eczéma au nickel fait partie des maladies professionnelles fréquentes.

Le nickel entre dans la composition d’une multitude d’objets courants: bijoux fantaisie, boutons de jeans, agrafes de soutien-gorge, outils, etc.

Cette allergie se développe par le contact prolongé de la peau avec des objets métalliques libérant du nickel. Une fois acquise, elle persiste toute la vie et peut entraîner une gêne importante, voire même une maladie invalidante.

Elle est d’autant plus fréquente que la peau est lésée. Les adeptes des oreilles percées, du «piercing» en tout genre et les personnes qui transpirent beaucoup sont plus touchées que les autres. Autres groupes à risque: les travailleurs sur métal, le personnel de restaurant et les coiffeurs.

Comment débusquer le nickel?

Vrai ou faux? «On peut acheter les yeux fermés des bijoux certifiés hypoallergéniques»

Presque FAUX. Hypoallergénique veut dire moins d’allergènes dans un produit donné. En clair, prudence, il peut subsister encore un peu de nickel, suffisamment pour vous donner des démangeaisons. Pour celles qui voudraient contourner le problème en mettant du vernis à ongles sur leurs boucles fantaisie, il faut savoir que le risque est de développer une allergie… au vernis à ongles.

Quand le diagnostic d’allergie au nickel est confirmé grâce à un «patch-test», on a tendance à se méfier de tout ce qui est métallique.

Pour éviter les mauvaises surprises, le meilleur moyen est encore de tester l’objet suspect avant de le mettre en contact avec sa peau. Il suffit de se procurer un test vendu en pharmacie («spot-test» au nickel), efficace et très simple d’emploi. Comment? A l’aide d’un bâtonnet d’ouate imbibé d’un produit spécial, on frotte l’objet en question. Si le coton ressort rose, c’est qu’il contient du nickel. Ce type de test constitue un instrument de prévention très utile pour les consommateurs allergiques.

Enfin, il faut savoir que les allergènes métalliques peuvent provoquer des allergies croisées. Ainsi, il est assez fréquent d’être aussi allergique au chrome lorsqu’on ne supporte pas le nickel.

___________

Extrait de :

J’ai envie de comprendre… Les allergies, de Suzy Soumaille, en collaboration avec le Pr Philippe Eigenmann, Ed. Planète Santé, 2013.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Arthrose
Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Avoir mal aux genoux est fréquent. Cette articulation est en effet particulièrement sujette aux traumatismes,...
Lire la suite
Allergies (autres)
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
allergies_alimentaires_immunotherapie

Guérir des allergies alimentaires grâce à l’immunothérapie

Parfois très contraignante, l’allergie alimentaire touche de nombreux enfants. En Suisse, environ 5% sont concernés. De nouvelles pistes thérapeutiques permettent désormais d’envisager une guérison.
allergies_facteurs_risque

Les allergies et leurs facteurs de risque

La plupart des allergies sont liées à une prédisposition familiale. Certains facteurs de risque externes liés à notre environnement favorisent néanmoins leur développement.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_acne

Acné

L’acné est une maladie du follicule sébacé formé par la glande sébacée et le poil. À la puberté, la glande sébacée sécrète du sébum en excès et trop épais, ce qui obstrue son orifice. C’est ce qui s’appelle la séborrhée. Cela provoque alors des comédons ouverts –les fameux points noirs– et des microkystes blancs, aussi appelés comédons fermés. Apparaissent également des pustules et des papules qui sont des petits boutons fermes et lisses.

Symptômes sur le meme sujet

Rougeur

J’ai une ou des taches rouges / des rougeurs sur la peau