Le lait sous la loupe

Dernière mise à jour 12/03/20 | Vrai/Faux
Délactosé, surprotéiné ou végétal: le lait se décline presque à l’infini. Difficile de faire un choix éclairé en fonction des besoins de la famille. Quelques pistes pour y voir plus clair, avec le Dr Dimitrios Samaras, médecin consultant à l’Unité de nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Le lait fait grossir.

Faux. Le lait de vache n’est pas une boisson très calorique en soi. Prendre un cappuccino plutôt qu’un expresso le matin ne va pas engendrer de surpoids. Le lait contient toutefois des sucres, des protéines et des matières grasses. Un verre de 250 ml de lait entier apporte ainsi 165 kcal, soit 8% de l’énergie quotidienne dont a besoin un adulte.

En cas d’intolérance au lactose, on ne doit pas consommer de lait.

Faux. Le lait délactosé que l’on trouve en grande surface est un lait dont le lactose est détruit. Ceux qui souffrent d’intolérance au lactose peuvent donc en boire. Mais attention, il ne convient pas aux personnes allergiques aux protéines de lait. Pour elles, les boissons végétales, que l’on nomme à tort «laits» d’amande, de soja, sont une bonne alternative. Elles peuvent aussi convenir aux intolérants au lactose.

Le lait est riche en calcium.

Vrai. En plus de vitamines comme la B2 et la B12, le lait contient 120 mg de calcium par 100 ml. Une eau riche en calcium en contient 50 mg par 100 ml.

Le lait enrichi en protéines est meilleur pour la santé.

Faux. Les personnes qui n’ont pas de difficulté à consommer leur quota quotidien de protéines (entre 0,7 et 0,8 g par kg corporel pour un adulte) n’ont pas besoin de ce type de lait. En revanche, pour les personnes âgées, dont les besoins en protéines augmentent (de 1 à 1,2 g/kg après 75 ans), ce produit est intéressant. Il leur permet de consommer facilement davantage de protéines.

Le lait est bon pour la santé.

Vrai et faux. Par le passé, le lait était un aliment important, car il était une source de protéines et de micronutriments facile à obtenir. Aujourd’hui, en période d’abondance et d’épidémie d’obésité, le rôle du lait pour la survie de la population est largement débattu. La vraie question à se poser est de savoir si le lait est bénéfique pour la santé. Pour les adultes, il n’y aurait aucun avantage nutritionnel à consommer du lait, d’autant plus qu’une grande partie de la population est intolérante au lactose. Par ailleurs, si de nouvelles études continuent à démontrer ses bienfaits sur certaines indications, d’autres remettent en cause son effet positif sur les os ou évoquent un possible lien avec la survenue de certains cancers, comme celui de la prostate.

__________

Article repris du site  pulsations.swiss

Articles sur le meme sujet
LMD_nourriture_drogue

Obésité: quand la nourriture devient une drogue

Chez certaines personnes, manger peut se transformer en addiction avec, comme conséquence, le surpoids ou l’obésité et leurs complications. Un problème dont l’origine est en partie biologique, mais qui a aussi d’autres composantes.
P24-02_intolerance_lactose

Démystifier l’intolérance au lactose

La Pre Laurence Genton Graf, médecin adjointe agrégée responsable de l’Unité de nutrition clinique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), déconstruit les idées reçues sur l’intolérance au lactose, qui touche une personne sur cinq en Suisse.
Videos sur le meme sujet

J’aimerais manger moins de sucre, pourquoi est-ce si difficile?

Très présent dans notre alimentation, le sucre peut être néfaste pour notre santé. En consommer moins peut toutefois s’avérer compliqué, pourquoi?