Qu’est-ce qu’une calorie?

Dernière mise à jour 09/02/12 | Article
Calorie
La calorie est une unité de mesure d’énergie. En nutrition, on utilise toujours la grande calorie que l’on abrège kilocalorie (kcal). Dans le jargon courant, on néglige le préfixe et on parle de «calories» en pensant implicitement aux « kilocalories ». 1 kilocalorie (kcal) correspond à 1000 petites calories (cal).

Mesurer le nombre de calories contenues dans les divers aliments consommés est important car cela nous renseigne sur la quantité d’énergie dont le corps peut disposer en consommant tel ou tel aliment. Cependant, le but n’est pas de «traquer» la calorie  jusqu’à l’obsession.

Cette énergie est nécessaire au bon déroulement  des fonctions les plus diverses de l’organisme, par exemple la croissance, le renouvellement des cellules, la digestion et l’absorption des aliments, le travail musculaire, cardiaque ou respiratoire.

Si l’alimentation ne fournit pas suffisamment de calories à l’organisme, celui-ci couvrira  ses besoins énergétiques en mobilisant l’énergie stockée dans le tissu.

Résultat: une perte de poids.

Si au contraire l’alimentation fournit davantage d’énergie que nécessaire, le surplus d’énergie sera stocké sous forme de tissu adipeux.

Résultat: une prise de poids.

1)  Plus le poids corporel est élevé, plus la dépense est élevée (pour une activité physique donnée), car il faut davantage d’énergie pour déplacer ce poids plus lourd. Il faut donc davantage d’énergie pour maintenir un poids élevé qu’un poids faible.

2) Si l’on a un poids normal et que l’on veut manger beaucoup plus, la seule option est d’élever son activité physique pour maintenir une balance énergétique équilibrée, donc un poids stable.

Combien de calories (kilocalories) par jour?

De combien de calories avons-nous besoin quotidiennement? Les besoins caloriques journaliers dépendent essentiellement du sexe, de l’âge, du poids et du niveau d’activité physique. En cas de travail de faible intensité, le besoin calorique à 18 ans se monte  à environ  2000 kcal par jour chez la femme et de 2500 kcal par jour chez l’homme.

Pour les personnes effectuant des travaux lourds ou des sportifs pendant la période d’entraînement, la dépense journalière moyenne peut augmenter à 3100 kcal chez la femme et 3600 kcal chez l’homme.

Si une personne veut perdre du poids, l’apport calorique journalier devrait être inférieur de 500 kcal au besoin journalier normal. Elle perdra alors en moyenne 0,5 kg par semaine.

N’oublions pas que pour perdre 1 kilo de tissu adipeux, il faut dépenser un excès de 7000 kcal! Cela prend du temps. Cela veut aussi dire que si un individu perd 2 kilos en quelques jours, il a perdu de l’eau, des muscles et du glycogène, et non pas de la graisse, et ce n’est pas souhaitable. Au début d’une perte de poids, plus la perte est rapide et moins on perd de graisse. Donc, il ne sert à rien de s’affamer ou de jeûner, il faut prendre son temps, en opérant des changements progressifs de comportement, et ne pas oublier que les régimes font souvent (re)grossir ! Il faut donc essayer de les éviter.

Références

Extrait de «Alimentation et surpoids à l’adolescence, Manuel de prévention et ateliers pratiques»,  Dr Dominique Durrer et Yves Schutz, Médecine et Hygiène, 2010.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
selles_disent

Les selles et leurs mystères

Aspect, forme, couleur, odeur: nos fèces livrent quantité d’informations sur notre état de santé. Voici...
Lire la suite
Anorexie
anorexie mentale

L’anorexie mentale est une maladie qui ronge et qui tue

Pour éviter qu’elle devienne chronique ou s’aggrave, il est impératif d’agir vite et de proposer une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Chrononutrition: mieux comprendre l’impact des rythmes sur le métabolisme

Le Prix Leenaards 2019 pour la recherche médicale translationnelle a récompensé un projet lausanno-genevois qui propose d’étudier les rythmes biologiques liés à l’alimentation afin de mieux comprendre les troubles métaboliques tels que l’obésité et le diabète.
teste_nutrition_connectee

Nous avons testé la nutrition connectée

Même si nous mangions tous les mêmes plats, l’évolution du sucre dans notre sang ne se ressemblerait pas. Au moyen d’une étude faisant participer des citoyens, une équipe de l’EPFL se penche sur les facteurs individuels qui influencent la glycémie. Récit.
Puls_dossier alimentation

Dites-moi ce que vous mangez, je vous dirai… si c’est bon pour la santé

Les études le montrent clairement: l’alimentation joue un rôle majeur dans la santé. Mais en même temps, la science qui s’intéresse aux rapports entre nutrition et santé n’en est qu’à ses débuts.
Videos sur le meme sujet

Tout sur la déglutition

Huma Khamis se penche sur un acte que nous accomplissons environ 3'000 fois par jour: la déglutition.

Des nanoparticules dans nos aliments

Rien n'oblige pour l’instant les fabricants à indiquer sur l’étiquette de leurs produits la présence de nanoparticules.

Et si demain nous mangions des bactéries

Avec la démographie planétaire galopante d’un côté et l’empreinte écologique de l’agriculture et surtout de l’élevage de l’autre, des scientifiques cherchent à produire des protéines de manière originale.