Jeûne et santé font-ils bon ménage?

Dernière mise à jour 07/05/12 | Article
Infusions
Le médicament est-il l’unique solution? On en consomme certes de plus en plus mais, en parallèle, la méfiance grandit face au culte du tout chimique et aux effets secondaires qui y sont liés. Alors, une question se pose: existe-t-il une autre voie thérapeutique? Pour certains, le jeûne est la réponse. Le point sur une approche alternative de la maladie et du soin.

Jeûner, c’est rebooster son corps. Depuis 50 ans, d’abord en ex-URSS, puis en Allemagne et aux USA, des médecins et des biologistes explorent les effets de la restriction calorique sur l’organisme et son influence sur certaines maladies. Une approche complémentaire aux perspectives inattendues. C’est ce que le documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade diffusé récemment sur Arte a mis en lumière. Le jeûne thérapeutique a ses adeptes et ses détracteurs. Récit d’une controverse.

Sibérie et Allemagne à la diète

En Sibérie, la diète est un élément central de la politique de santé publique. Un sanatorium propose même depuis 1995 un centre de jeûne où les patients ne boivent que de l’eau, et ce pendant une dizaine de jours. En 15 ans, 10’000 patients y ont fait une cure pour des problèmes de diabète, d’asthme, d’hypertension, d’allergies ou de rhumatismes. Cette pratique thérapeutique est le fruit de 40 ans d’expériences scientifiques pratiquées par des chercheurs soviétiques, d’abord sur des malades psychiatriques. Selon ces études, qui n’ont jamais franchi le mur de Berlin, autant un psychisme défaillant que des maladies somatiques seraient traités par le jeûne.

Mais comme sanatorium sibérien et hôpitaux psychiatriques d’URSS n’inspirent pas vraiment spontanément une grande confiance en matière de science et de médecine, regardons ce qui se fait sous des latitudes plus proches. En Allemagne, par exemple, 15 à 20% de la population affirme avoir jeûné et un centre de jeûne renommé existe aux bords du lac de Constance depuis 60 ans: la clinique Buchinger. Le menu y est un peu plus riant que dans les steppes sibériennes: soupe légère ou jus de fruits. Les patients viennent y suivre des cures d’une à trois semaines, par exemple pour soulager leurs rhumatismes ou retrouver un foie de taille normale.

A Berlin aussi, la diète est à la mode. Puisqu’on jeûne même à l’intérieur du plus grand hôpital public d’Europe, la Charité. En effet, dans une annexe de cette institution, un bâtiment réserve un étage aux patients qui y jeûnent selon la méthode Buchinger. Des gens qui souffrent principalement de syndrome métabolique, de problèmes cardiaques ou de rhumatismes.

Jeûner pour le fun

En France et en Suisse, il existe des stages de jeûne, mais, nuance, ils sont destinés aux gens… en bonne santé. Il s’agit essentiellement de boire des tisanes pendant une semaine. Une cure de bien-être destinée à remettre les compteurs à zéro et à éveiller l’esprit, sur un modèle importé d’Allemagne. Pas un gramme de nourriture solide, mais des aliments liquides. On ne se contente pas d’amour et d’eau fraîche, mais on consomme quelques tisanes et bouillons. Le reste du temps, c’est randonnées et rencontres avec des naturopathes, ou alors yoga et débats sur la nutrition. Une parenthèse consacrée à son corps et son alimentation, conçue comme un séjour de vacances.

Outre ces cures new age et hormis le cadre religieux (carême ou ramadan), le jeûne n’est pas pratiqué fréquemment sous nos latitudes. Et il provoque même souvent une certaine méfiance car on l’associe parfois à des dérives sectaires ou aux gourous et autres charlatans qui promettent la guérison par l’ascèse. Surtout que jeûner de manière extrême peut modifier le fonctionnement du cerveau. Pour le plus grand bonheur des sectes, avertissent les détracteurs de la diète forcée.

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
constipation_hemorroides_lies

Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_Nutrition_jeûner_rythme

Jeûner, c’est chacun à son rythme

Depuis plusieurs années, les études sur les bienfaits du jeûne s’accumulent. À tel point que la question est désormais de savoir comment et qui peut s’y mettre.
jeune_peut_therapeutique

Le jeûne peut-il être thérapeutique?

Véritable phénomène de mode, le jeûne prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Le monde médical s’interroge sur le potentiel thérapeutique d’une telle pratique, notamment dans le cadre d’une chimiothérapie.
Illustré_jeûne_intermittent

À la découverte du jeûne intermittent

La nourriture n’a jamais été aussi omniprésente dans notre société. Pourtant, nombreux sont ceux qui essayent de revenir à une alimentation moins abondante, à travers des périodes de jeûne intermittent notamment. Une restriction calorique périodique qui apporterait de nombreux bienfaits à l’organisme… Vraiment? Réponses avec le Pr Claude Pichard, responsable de l’unité de nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Videos sur le meme sujet

Quelles vertus du jeûne

Le jeûne fait de plus en plus parler de lui.

Tendance jeûne

Qu’on prenne l’habitude de sauter un repas ou qu’on s’abstienne de manger plusieurs jours, nous nous sommes demandés quels sont les bienfaits thérapeutiques du jeûne.

L'intérêt de jeûner avant une opération chirurgicale

Cécile Guérin s'intéresse à la préparation avant une opération chirurgicale, notamment d’un point de vue nutritionnel.