Troubles alimentaires: l’adolescence est une période à risques

Dernière mise à jour 24/04/13 | Article
Troubles alimentaires: l’adolescence est une période à risques
L’adolescence est considérée comme une période critique pour le développement des troubles de l’alimentation. Les importants remaniements physiques et psychologiques dont les adolescents font l’expérience ont tendance à les rendre plus fragiles.

En raison des changements considérables qu’ils subissent, les adolescents sont plus sensibles aux influences extérieures et cherchent souvent à se conformer aux canons de beauté véhiculés par les médias, particulièrement exigeants envers les filles. L’enquête épidémiologique SMASH (Swiss Multicenter Adolescent Survey on Health), réalisée en 2004 auprès de 7428 adolescents suisses, a ainsi montré que 70% des filles âgées de 16 à 20 ans souhaitaient maigrir, 20% d’entre elles reconnaissant même être en permanence préoccupées par cette idée. De plus, parmi celles qui voulaient perdre du poids, 30% ont indiqué suivre un régime.

Un nombre croissant de jeunes de poids normal, voire en sous-poids, souhaiterait ainsi maigrir. Or le fait de s’imposer des restrictions fortes peut entraîner chez les jeunes filles des épisodes de fringale, qu’elles vont ensuite tenter de compenser par d’autres privations qui les feront peu à peu basculer dans un trouble alimentaire. L’enquête SMASH a d’ailleurs révélé qu’il arrivait à 16 % des adolescentes de manger énormément sans pouvoir s’arrêter, et cela plusieurs fois par semaine; 3% d’entre elles ont même avoué se faire régulièrement vomir lorsqu’elles avaient trop mangé. Ces chiffres, en augmentation par rapport à une enquête similaire réalisée dix ans auparavant, suggèrent que les troubles alimentaires sont en progression chez les adolescentes en Suisse. Or, si une certaine désorganisation alimentaire peut s’avérer normale à cette période de la vie, et se résorber spontanément avec les années, ces comportements sont tout de même à prendre au sérieux car ils peuvent aussi déboucher sur des pathologies avérées.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Reflux gastro-œsophagien
toux_agissait_reflux

Toux: et s'il s'agissait d'un reflux?

Connu pour causer remontées acides et douleurs, le reflux gastro-œsophagien est également responsable...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
 anorexie_parents_ressource

Anorexie: les parents comme ressource

Autrefois exclues, les familles sont de plus en plus intégrées dans la prise en charge de ce trouble grave du comportement alimentaire. Une approche qui se répand peu à peu en Suisse romande.
Videos sur le meme sujet

Des aérosols pour lutter contre le cancer

Stéphane Délétroz sʹintéresse à un nouveau traitement très prometteur des cancers situés dans la région de l'abdomen.

Manger à sʹen rendre malade

Le trouble dʹaccès hyperphagiques est classé comme une maladie psychiatrique depuis 2013.

Hyperphagie : manger à s’en rendre malade

Le trouble d’accès hyperphagiques est classé comme une maladie psychiatrique depuis 2013. Il se caractérise par la compulsion alimentaire, mais sans méthodes pour empêcher la prise de poids. Sa prise en charge est complexe au vu de l’accès facilité à la nourriture et son diagnostic récent.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_acne

Acné

L’acné est une maladie du follicule sébacé formé par la glande sébacée et le poil. À la puberté, la glande sébacée sécrète du sébum en excès et trop épais, ce qui obstrue son orifice. C’est ce qui s’appelle la séborrhée. Cela provoque alors des comédons ouverts –les fameux points noirs– et des microkystes blancs, aussi appelés comédons fermés. Apparaissent également des pustules et des papules qui sont des petits boutons fermes et lisses.