Drogues festives: défonce et dérives

Dernière mise à jour 14/12/16 | Vidéo
Un médecin britannique avait provoqué un tollé en affirmant que consommer de l’ecstasy était moins dangereux que monter à cheval.

Les risques de la cocaïne, de la MDMA et autres produits stimulants, n’en sont pas moins importants.A tel point qu’à la Lake Parade de Zurich on peut faire analyser ses drogues pour éviter les intoxications accidentelles. Dans ce reportage nous verrons notamment pourquoi tous les noceurs ne sont pas égaux. Ignorer les risques, est-ce jouer à la roulette russe? Le Dr Thierry Favrod-Coune, de l’Unité des dépendances, médecine de premier recours aux HUG affirme: «une consommation soi-disant festive mais qui aurait lieu tous les week-ends, c'est déjà une consommation qui peut avoir un impact bien négatif sur la santé et la vie des gens en général.»

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Drogues

Poly-consommation: drogues multiples, risques multiples

La consommation de plusieurs substances en parallèle, alcool, cigarette, joints, etc., n'est pas sans conséquences. Ou se trouve la limite légale, et surtout...
Lire la suite
Cannabis

CBD: la déferlante du cannabis légal

C'est la ruée sur le CBD, le cannabis légal, depuis qu'il est disponible en Suisse. Les clients viennent chercher ses vertus médicales: anti-inflammatoire,...
Lire la suite
Hyperconnectivité

Cyber-addictions: trop d'écrans nuisent à la santé

Certaines personnes passent trop de temps devant leurs écrans d'ordinateur, de télévision ou console de jeu. Lorsqu'elles ne contrôlent plus leur consommation,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
substances_mieux_fonctionner

Des substances pour mieux fonctionner?

Le marché regorge de produits qui nous permettraient d’aller mieux, d’être plus efficace et moins stressé. Faut-il pour autant céder à la tentation? Au salon Planète Santé live, une conférence menée par la Pre Barbara Broers, spécialiste des addictions aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), et Bengt Kayser, professeur à l’Institut des Sciences du sport de l’Université de Lausanne (UNIL), pose la question et nous invite à nous interroger.

Comment l’addiction modifie le cerveau

Neuroscientifique à l’Université de Genève, Christian Lüscher a élucidé les mécanismes cérébraux qui conduisent à l’addiction et a trouvé le moyen de les neutraliser chez les souris. Le chercheur a reçu le prix Théodore Ott 2017 pour ses travaux qui pourraient avoir d’importantes implications cliniques.
Rails de train

Le QUAI 9: le saviez-vous?

Il n’existe pas de «kit standard» au Quai 9. En effet, il s’agit de mettre à disposition ce dont a besoin chaque usager, le kit dépend donc des pratiques de chacun.
Videos sur le meme sujet

Zoom sur les risques cardiovasculaires liés à la consommation de drogues

Charlie Dupiot se penche sur les risques sur la santé de la consommation de cocaïne, de cannabis et d'amphétamine. Un projet de recherche français amène cette réponse: leur absorption augmenterait le risque d’infarctus et de troubles du rythme cardiaque.

L'addiction aux antidouleurs, un problème lancinant aux Etats-Unis

Anne Baecher se penche sur un problème de santé publique préoccupant aux Etats-Unis.

De la drogue dans les eaux usées

Les eaux usées sont une source fiable d'indication de la consommation de drogues d'une population.